Ou les tribulations et secrets d'un conducteur de métro..

 

995746_221012614714697_89974766_n

 

J'aime ces atmosphères de gares, de stations, ces atmosphères où tout est possible : l'attente, le voyage, les rencontres, les "au-revoir", les bonheurs, les joies, les peines, les détresses ou désespoirs, les sourires, les rires, les regards, les attitudes... Bref j'aime ces lieux de vie. 

 

Mais prenons nous le temps de voir l'envers du décor, de connaître ou rencontrer celui qui nous transporte, celui ou celle qui nous mène et nous emmène au bout de notre ligne, de notre chemin ? Prenons nous le temps de croiser leur regard ?

Lorsque j'ai donc rencontré Sophie ADRIANSEN à L'envolée des livres à Châteauroux, nous avions plus discuté de son roman... "Quand nous serons frères et soeur", des blogs et de notre façon de partager nos coups de coeur que de "Je vous emmène au bout de la ligne" de Rodolphe MACIA  et d'elle même

Et puis au détour de notre conversation, les mots ont glissé vers le milieu des transports... Ce fut la rencontre avec Bertrand GUILLOT, grâce à Sophie, et  son "métro est un sport collectif ", une petite pépite comme je les aime, un voyage côté passager, un transport de poésie urbaine, rare et solidaire, solaire. Et puis dans un coin de ma tête, il y avait aussi ce blog "l'inconnu du métro"... 

 

Il me fallait donc passer du côté cabine et pénétrer dans ce monde souterrain. Et ce fut chose faite grâce à Rodolphe MACIA, conducteur de métro de la ligne 2 à Paris. L'envers du décor, la face cachée, le côté obscur.

Je me suis donc installée à côté du conducteur (à la place de Chouchou) et ai partagé avec lui son quotidien, regarder au delà de la vitre de séparation de la cabine/wagon, au delà des clichés, au delà de l'uniforme... Car le métro c'est : des rames, des tunnels, des quais, des escaliers... mais surtout des êtres qui composent et qui font de notre trajet, un voyage beaucoup plus humains. Rodolphe MACIA et Sophie ADRIANSEN nous livrent donc ces anecdotes, la vision de nous, voyageurs-usagers des transports ferroviaires, à travers la vitre, nos caractéristiques, nos habitudes, nos tics... C'est truculent, haut en couleur, riant... Enfin un univers où la vie fleurit au coin d'un quai, au bout d'un tunnel, au bout d'une ligne.  

Et nos deux lascars ont l'art de nous mettre en appétit. Ce roman-document aurait même plus s'appeler 'les tribulations de Rodolphe MACIA conducteur de métro" (façon Bébel de la grand époque). C'est charmant, humain, simple, porteur. Enfin les clichés sont abolis, et Rodolphe et Sophie ne nous cachent aucune facette de ce monde souterrain : tout est mis, dit, carte syndicale et tickets de métro sur table y compris. Et pour les amoureux des informations, des fiches "techniques", indiquent les matériels, les roulements de rame et de personnel, les obligations "sécurité", les aspects "sûreté" liés à l'activité de la RATP et autres transports ferroviaires, mais aussi les multiples facettes qui composent ce monde souterrain.

Bref un beau témoignage riche d'enseignements et d'humanité. Certains y trouveront peut-être un manque de photos sur le matériel, moi je dirai plutôt une absence de croquis, photos sur ces hommes et femmes qui font que le métro n'est pas qu'un sport collectif mais un terrain beaucoup plus humain. Merci pour cela et merci de nous permettre de voir le monde des transports différemment et au delà des clivages, des visions que nous en avons. 

 

Petit clin d'oeil... : les blogs de "je vous emmène au bout de la ligne" et de lignes en lignes

 

IMG_4354IMG_4284