L'anniversaire des 10 ans de la revue Bordel éditée par le trublion Stéphane MILLION m'a mis l'eau à la bouche le printemps dernier. Il faut dire qu'avec un tel titre, une telle ligne éditoriale, il ne peut en être autrement. Car késako que Bordel ?

 

1010911_209905615825397_517295900_n

Bordel (idée de génie d'avoir intitulé sous ce nom une telle revue) est un collectif de 250 écrivains de talents, un vivier de créations, des superbes ouvrages remplis d'idées de génie, des couvertures digne des plus grands stylistes, et oui un bordel sans nom, un foutoir d'histoires abracadantesques, d'univers pas si verts, de tendresses infinies, de noirceurs lumineuses, de rires à n'en plus finir, de loopings d'écritures, de vertiges de mots, de douceurs pas si mièvres, d'explorations de nos mondes et des plumes, des plumes...( Frédéric Beigbeder, David Foenkinos, Virginie Despentes, Philippe Jaenada, Régis Clinquart, Martin Page, Pia Petersen, Valérie Tong Cuong, Serge Joncour, Sophie Adriansen, Chloé Alifax, Jérôme Attal, Arnaud le Guilcher, Arthur Loustalot, Fanny Salmeron, Renaud Santa Maria, Delphine Bertholon, Philippe di Folco, ... )

Je ne vous en dis pas plus, mais oui BORDEL est une vraie pépite de nouvelles, une scène contemporaine d'auteurs magnifiques. Un BOUM, BOUM, BOUM pour celles et ceux qui ont envie d'explorer de nouveaux territoires. C'est un mélange d'écrivains qui ont tout le loisir de laisser glisser leurs plumes sur un thème imposé une " promenade vigoureuse et décapante dans les étages de l'écriture d'aujourd'hui ".

 

551850_10151082850626647_1360941189_n

Et puis Stéphane Million ! Ah Stéphane Miilion... Grâce à une amie, je ne dirai pas qui car elle va encore se faire traiter de groupie, fan décérébrée, j'en passe et des meilleures..., j'ai accroché à la sympathie de ce géant à la barbe noire et au T-Shirt, veste, de la même couleur. Je l'ai d'ailleurs rencontré au Salon des Livres et des vins à Saumur, un verre à la main et des étoiles dans les yeux. Quelle rencontre, quel amour pour ses auteurs.

C'est que sous ses airs d'ours se cache un "petit"-être timide, d'une gentillesse et une attention extrême.  Bref un sacré bonzhomme à l'éternel look d'adolescent. Une vraie et belle bulle d'oxygène venant d'un monde imaginaire. Un grand Stéphane Million au coeur débordant de générosité et de bonté (ça y est je suis contaminée, mon dieu suis-je décérébrée moi aussi ?...).

15971_222856861196939_517304529_n

 

Vous comprenez maintenant pourquoi je vais vous parler de BORDEL, made in China... (je pourrai aussi vous résumer Bordel, Japan, mais pas encore lu ; les 10 ans de Bordel, pas encore fini...). Non vous ne savez pas pourquoi... ? Vous n'avez toujours pas compris... ? Vous mettez de la mauvaise volonté je trouve ou alors c'est de la taquinerie ! Hum bon voyons, je pencherai pour la deuxième possibilité.

Bon ben je me jette à l'eau (et vu la canicule... ça peut pas me faire de mal), et je vais entreprendre de vous convaincre et de vous ruer vers l'empire du Soleil Levant façon Bordel, Made in China.

 

 

panda D'abord Bordel, made in China c'est une bande d'écrivains : 35 pour être plus précise et donc 35 nouvelles toutes plus originales, plus belles, plus libres, magnifiques, créatives les unes que les autres. Mais j'aimerai vous en parler de trois qui m'ont particulièrement émue et fais rire aussi.

D'abord celle de Fanny SALMERON qui ouvre le bal... Une histoire de Panda abandonné, une histoire de petite fille, une histoire où l'amour, le aîe chinois, transparaît sous une plume tendre et malicieuse... J'ai succombé. De Fanny SALMERON, j'avais lu Les étourneaux... Et là oups, ritournelle de jolis mots et d'une gouaille parisienne... boum boum boum... je suis devenue moi aussi un Panda aux yeux de jais. 

 

 

994260_223484137800878_677595039_n

Ensuite il y a eu Le tordant Jérôme ATTAL, découvert aussi avec une histoire de voyage et de caddie jaune...

Mon dieu que j'ai ri...

L'histoire-géo revisitée façon extra terrestre, façon vase de Soisson à jamais cassé, Clovis bourreau des francs... Une vraie poilade, une vraie et magnifique leçon d'histoire de France comme les ados aimeraient apprendre.

Dorénavant je ne verrais plus de la même façon les Huns comme des tortueux barbares et les chinois comme des petits êtres aux yeux bridés et sournois... Oh non alors ! Mais ce Clovis et cette histoire de vase made in China...

 

Et puis d'un seul coup, au milieu de ma lecture et après avoir aimé les nouvelles de Pia Petersen, Bénédicte Martin, Arnaud Le Guilcher, Victor Xing, je suis tombée sur la nouvelle de SOPHIE ADRIANSEN... et là... Pffffffff stop, à l'arrêt, happée. Je n'avais plus de mots tellement je suis rentrée dans cet univers...

526821_223197954496163_491011471_n (1)

Magnifique, superbe, virevoltant, dansant, terrible, libre, vivant. Une très très belle nouvelle, foi de Carré Jaune ! Un sacré belle histoire que ce "jour de chance", oui une sacré belle histoire.

Je me suis vue en position de kung fu (pas trop difficile vu que je maîtrise quelques techniques d'arts-martiaux mais chut, je vais vous faire peur là), en danse du lion et du tigre, en position serpent-dragon investissant les rues de la ville à l'occasion de cette fête du Têt. Je me suis vue portant sur moi l'habit de lumière, m'élançer à la suite de mon guide portant ce dragon. Je me suis vue danser au rythme des instruments, tambour, cymbale et gong mélodieux et sonore, au milieu de cette foule. Et ce fut un instant de gloire magnifique, un sublime jour de chance et des étoiles dans les yeux...

J'ai gravi la montagne et ai continué à grimper une fois arrivée à son sommet, puis, prise de vertige, je suis tombée mais rien ne pouvais m'arriver, c'était mon jour de chance, mon jour de gloire. Une nouvelle, pffff, je ne vous en dis pas plus mais si vous la lisez, vous comprendrez les étoiles qui peuvent naître dans les yeux d'une lectrice !

 

Donc je vous invite fortement à découvrir l'univers de Stéphane MILLION et de tous ces auteurs à la plume ensorceleuse. Des vrais et sublimes chemins d'écriture à aimer, à investir, des bulles de joies pétillantes, malicieuses et tendres. Un beau bordel quoi !

A découvrir un magnifique article sur Stéphane Million, la maison d'édition Stéphane Million, et le blog de la fan de Million and Co... Blablabamia