Le nu est la sincérité du corps.  - partie 3 -

Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque.

Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure.

Dans cette série, l’anonymat des corps sera le fil conducteur pour garder à l’esprit ce sentiment de censure auquel les photographes étaient contraints à l’époque.

Au travers ces clichés en noir et blanc, nous pourrons voir une évolution certaine de l’esthétisme; des formes et des courbes de l’humain grâce à l’éclairage et aux postures choisis.

 

Charleen est une drôle de petite bonne femme. Un oeil ouvert sur tout ce qui bouge, une émotion à fleurs de pellicule, une créativité qui explose , des doutes et des recherches en pagaille, Charleen c'est tout cela. Mais quand elle pose son oeil derrière son appareil, qu'elle capte la lumière et expose ces corps, alors Charleen devient une poète où les courbes, les formes prennent grâce et beauté.

Au fur et à mesure que Charleen m'a fait parvenir ses clichés, j'ai laissé glisser mes mots. Je l'ai accompagnée. J'ai "polarisé" sur ses photos quelques lettres de l'alphabet, des lettres, mis en lumière les courbes et les déliés et me suis exposée "à corps perdu".

 

ACPCF2

Sœurs siamoises, Sœurs de cœur,

Dame de pique, Dame de cœur.

Main contre main, main dans la main,

Elles tendent vers le même chemin. 

Cupidon tire sa flèche !

Touchées,  elles progressent.

 

L, Ailes, Elles.

 

 

 

ACPCF3

Elles se jouent de la lumière,

Elles se jouent de la matière,

Elles se jouent du silence autour d’elles.

L’être malicieux, enfant de l’amour,

L’ange diablotin a besoin de l’autre

Pour naître un jour.

L, Ailes, Elles.

  

Malgré les brouhahas, les silences,

Les regards, les absences,

 

L, Ailes, Elles, elles s’aiment