Le nu est la sincérité du corps.  - partie 4 -

Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque.

Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure.

Dans cette série, l’anonymat des corps sera le fil conducteur pour garder à l’esprit ce sentiment de censure auquel les photographes étaient contraints à l’époque.

Au travers ces clichés en noir et blanc, nous pourrons voir une évolution certaine de l’esthétisme; des formes et des courbes de l’humain grâce à l’éclairage et aux postures choisis.

 

- Corps à corps - 

 

L'exposition est tombée au même moment que le début des grandes manifestations et autres débats sur "le mariage pour tous", au printemps 2013. En aucun cas, Charleen comme moi, nous ne voulions faire de commentaires, profiter de cette série pour mettre en avant telles ou telles idées ou paroles. Nous avions décidé de laisser la libre-pensées à tout à chacun , notre objectif commun étant de parler des corps, des courbes, de la lumière et cela quelque soit le sexe.

Cependant j'avoue que pour cette série, le débat prenant de l'ampleur, j'ai parlé de l'amour au delà du corps, au delà des clichés, de l'ombre. Lorsque nous lisons la définition dans le dictionaire du mot amour, il s'agit bien d'une attirance physique ou sentimentale qui porte un être humain vers un autre (dixit Larousse). Il s'agit donc une "mise en lumière" de l'amour pour l'autre, de la personne qui partage notre vie.

L'amour est universel et qu'il soit entre deux hommes, deux femmes, un couple hétéro, le nom est le même : L'AMOUR !  

 

@ crédit photo by Charlenn Photography

 

ACPCH1

 

Pourquoi l’Amour des uns ne seraient-ils pas l’Amour des autres ? Combien de fois avons-nous eu le sentiment de vouloir tout abandonner, de baisser les bras, de tout plaquer ? La fatigue, l'usure, la lassitude, le cortège de questions, les regards, les justifications. 

Nous sommes plus d’une fois tombés. Pourquoi se relever ? 

  

ACPCH2

 

Et puis, quelque chose d'indéfinissable ! Un sentiment, un sourire, un petit rien de sans importance, vous attrape le bras, vous tire, vous soulage. Reste alors à s’abandonner, à s'enrouler, à se dénouer, et  renaitre.

 Car qu’importe la couleur de l’amour, le bonheur n’est-il pas l’aube d’un jour !