1779215_289686361180655_1780587236_n

 " La vieille maison dont le toit de tuiles oranges et la cheminée servaient de points de repère, donnait sur un chemin de campagne se faufilant entre les potagers et les vergers. Il n'y a pas d'autres locataires, on lui avait attribué les deux pièces situées à l'étage. Par la fenêtre donnant au Sud, il voyait les pruniers s'étendre à perte de vue au-delà du canal d'irrigation. "

Extrait du camion de poussins


A certains moments, vous avez besoin de faire un break, une pause, de vous écarter des chemins habituels et de vous plonger dans des bains de mots qui apaisent, des mousses légères et voluptueuses qui ensorcellent, des odeurs  qui enivrent, des bougies qui allument vos yeux. C'est ce qui m'est arrivée avec ce livre.

Je l'ai tout d'abord découvert dans une ville magique, une région que j'aime réellement et pour laquelle je serai prête à lâcher mes racines... Il faut des rêves dans la vie et la Bretagne en est un. Oui, je sais ... Mais que voulez vous, j'aime les tempêtes, les pluies qui cachent un soleil radieux, les vieux loups de mer, les dolmens et menhirs et surtout j'aime cet océan qui se déchaîne, qui se prélasse, qui apaise... J'aime oui !

Et c'est dans cette région, que j'ai découvert ces nouvelles de Yôko OGAWA.

 

Il y a des moments de grâces et de beautés inouïes qui font que vous n'avez pas envie de terminer votre lecture. Des moments de grâces qui vous mettent le sourire aux lèvres et les larmes de bonheur aux yeux. Des moments de grâces qui font que le silence devient soudain une telle force qu'il en est beau, beau de ses mots et de sa poésie.

Alors je ne sais que vous dire à part me taire et vous conseillez vivement de découvrir ce merveilleux recueil.

Yôko OGAWA a réussi à m'envouter dans cette série de nouvelles toutes plus belles les unes que les autres. Elle y met de la fraîcheur, de la simplicité, une musicalité, de la sensualité, de la douceur, de la tendresse, un brin d'érotisme, de la poésie, des rires, des pleurs, de la gourmandise, des voyages, du partage... Bref elle y met la vie. Et c'est beau, magnifiquement beau...

  

 "C'est dans les mots ordinaires que se trouve la vérité "