10646856_1445422795772352_2303332208236428182_n

« A l’adolescence (et plus tard aussi dans cet enfer qu’on appelle la jeunesse), je pensais que je ne sortirai pas, excepté une imagination débordante et une curiosité insatiable, je n’avais pas grand-chose pour moi.
Voici quelques unes des angoisses qui me hantaient. »

 

Nous avons tous connu dans notre jeunesse adolescente cette question existentielle « mais qu’est ce que je fous là ? » et «  je ne suis vraiment un(e) raté(e) ». On était minable, doutait de tout et on s’imaginait que personne ne nous aimait ou nous aimerait dans une vie future tellement nous nous détestions. Nous avions peur de passer inaperçu, de tomber gravement malade d’une maladie que personne ne connaissait et la pire crainte, angoisse était que tout le monde se moque de nous. Devenir clochard, amer, cynique, n’avoir aucun ami étaient aussi les affres de cet âge de questionnements et de doutes atroces. 

C’est ce que nous propose Martin Page dans ce petit livre fabriqué par ses petites mains. Il nous retrace à l’aide de son feutre-crayon fétiche et aimant, ses angoisses d’adolescent rêveur aux lunettes rondes.
Il aborde avec humour, détachement, beauté ces tourments et permet enfin de leur rendre grâce, de les exposer à la face de chacun des lecteurs, de nous tendre notre propre miroir en somme. C’est fragile, beau, tendre, rieur, tourmenté, sans tabous. Un pur moment de petit génie enfin exploité.

11258370_1446254809022484_8799456276153197976_nDu Martin Page comme on l’aime en somme. 

Edité par ses propres soins, ce livre « homemade » a été écrit en août 2012 et est distribué par Martin Page lui-même via son site Monstograh (en édition limitée).

« Un petit livre rapide et bizarre » écrit pour le plaisir de se permettre une parenthèse, une échappée ». Une totale bulle de plaisir, d’oxygène. Un plébiscite. Encore ! Je veux encore du Martin Page « homemade ».

26 pages de plaisir. 26 pages introspectives. 26 pages d’autodérision. 26 pages qui font un bien fou. A lire avec douceur, tendresse, bonheur, ravissement et un brin la larmichette à l'oeil. Un bien fou oui !

 

Merci Martin Page (livré avec bulles de joie et gourmandises de quoi sucrer la vie)

 

 

 

Tu vas rater ta vie et personne ne t’aimera jamais
Martin Page
Paratonnerre