Durant toute cette année, cet atelier d’images et de mots liés s’est révélé un extraordinaire laboratoire de tendresses, un atelier de douceurs, de découvertes, de curiosités partagées, de sourires, de rires, de joies, de sentiments mêlés à chaque instant de la vie.

 

Les Amegraphiques sont ces rendez vous que j’aime retrouver et cela grâce à vous. Grâce à vous, oui, qui apportaient de votre touche, de votre âme, de vos images, ces moments forts de partages, d’humanité, ces moments de tendresse qui nous soutiennent à chaque instant.

 

 

10689500_10153570528059741_5109757851202277370_n

 

J’aimerai vous parler d’un mot qui m’accompagne, d’une image que j’aime regarder, consulter. J’aimerai vous raconter l’histoire d’un moulin à café mais je crois qu’il y a certaines émotions qui ne sont que le reflet d’une tendresse, d’un instant partagé, de ce quelque chose qu’il n’est pas besoin de définir pour savoir reconnaitre les signes de la vie, de ce moment de bonheur et de sincérité. 

Tendresse : j’aimerai vous le dire en mot, en image ; vous dressez un inventaire à la Prévert, un sentiment, un besoin que l’on capture à pleines mains, plein cœur, sans tabou, sans violence, avec amour. La tendresse, comme ce moment où l’on pourrait rester sans rien faire juste savourer, prendre conscience de cet instant, des petits riens, de cette richesse, de ces moments de joie, d’une douce faiblesse. La tendresse ce moment de communion, d’un sentiment impalpable qui nous vient en naissant, nous habite, nous rend beau. Et partager ce mot avec vous est le plus beau cadeau que Charlotte l’insatiable pouvait nous offrir, nous proposer.

Merci à vous tous, à tous ceux qui ont contribué à cet atelier, à tous ceux qui ont déposé une ou plusieurs Amegraphiques. Merci, vous êtes de tendres compagnons de route. Je vous embrasse et en attendant demain mes vœux de bonne année, je vais de ce pas Amegraphier mon moulin à café, une jolie photo dans un album retrouvé juste après ce maudit 13 novembre (et qu'importe la qualité, seule la tendresse reste).

 

644616_1535240246790606_5063917844587321070_n

 Sabine et son petit carré jaune  

 

Je savais que vous feriez de ce mot un vrai banquet de fin d’année. Je savais quand vous découvrant j’éprouverais une tendresse infinie pour vos regards, vos mots, vos partages. Je savais que…. Vous êtes oui formidables. 

 

François : de battre mon cœur s’est arrêté. Un baiser, le baiser. L’amour tout simplement.

Ennalit : mon Dieu que j’ai ri en découvrant cette Amegraphique parce que la tendresse se reflétait dans les visages, les sourires et puis dans un coin…. Le plus beau de tous les gentlemen, cet homme au grand cœur et au visage masqué….

Aifelle : Aifelle … tout un poème, une palette de couleurs, un tendre moment où les yeux ont versé des larmes devant la beauté de la nature. Emotions et tendresse.

 

aifelle

 

 

Martine : la tendresse, ces petits moments partagés en famille. Ces instants de pas grand-chose finalement mais qui sont juste ces moments on ne peut pas vivre sans tendresse. Non non non il n’en est pas question.

Patchcath : parce que je ne sais jamais ce que je vais voir, lire chez Patchcath. Parce qu’à elle seule elle est cette tendresse, cette générosité de cœur.

Manika : la tendresse d’une chanson et cet instant qu'on possède en chacun de nous.La tendresse se dessine, se lit, s’aime, sème. Quelle jolie faiblesse qui nous vient en naissant. Vraiment.

Laetitia : Décidement à chaque fois que je confie l’appareil à regard à Laetitia, je ne sais pas ce que je vais y trouver mais je sais que je vais aimer ! Et là… tendresse enlacée, rires endiablés.

 

laetitia

 

 

Céline : tendre pensée pour celle qui n’est plus, tendre pensée pour celle qui arrive. Céline à très vite !

Gaëlle : de mailles en mailles, de points en points, chaque petit doudou, nin-nin, est une tendre pensée envers la personne qui l’a confectionné avec cet envie d’offrir. Pour ces tendres moments de partage, merci Gaëlle.

Sandrine à sa façon a participé à cet âmegraphique en déposant tout son amour, sa tendresse en mots pour ceux qui lui sont proches. Merci pour ces mots Sandrine, ils sont beaux. 

Benoit... juste quelqu'un de bien, le coeur à portée de main, un rockeur a l'âme tendre et au regard doux.

benoit

 

On se retrouve le jeudi 28 janvier et j’offre à Aifelle le droit de choisir ce nouveau mot pour le premier atelier Amegraphique de l’année 2016. C’est parti…. Aifelle on compte sur toi pour nous trouver un mot étoilé, difficile,  de toute beauté pour commencer cette année comme un feu d'artifice de mots et d'images liés. Et attention, Aifelle aime l’EVASION !! Alors ouvrez grand vos yeux et laissez vous aller à l’EVASION

Je vous embrasse tous et vraiment vous êtes beaux, tendres, douces, rieurs…. Vous êtes vraiment de belles AmeGraphiques.

Bourvil La tendresse

 

Tendresse
AmeGraphique
Le blog du petit carré jaune