27 février 2016

"L'ombre de nos nuits" Gaëlle Josse

  Chère Gaëlle Josse,   Cela fait bientôt une semaine que j’ai terminé votre roman « L’ombre de nos nuits » et comment vous dire que je  ne sais pas écrire un seul mot après avoir lu les vôtres. Vous avez ce pouvoir d’envouter les nuits (tout comme Laurence Tardieu), de resplendir d’une douce lumière les jours de pluie, de rendre les soleils tendres et chauds les semaines où ces rayons cognent fort. Vous avez la délicatesse des silences nécessaires à écouter et regarder la vie. Je ne sais comment vous... [Lire la suite]

27 février 2016

"La pluie ébahie" Mia Couto

  « Toute la journée, le pluviotis persista comme une bruine somnolente et épaisse. Nul ne se souvenait d’un pareil événement. On souffrait peut-être d’une malédiction. L’indécision de la pluie n’était plus motif de joie. Malgré tout j’inventai une facétie : mes parents m’avaient toujours traité d’ébahi. Ils disaient que j’étais que j’étais lent pour agir, attardé pour penser. Je n’avais pas vocation à faire quoi que ce soit. Peut-être n’avais-je même pas pour vocation à être. Eh bien la pluie était là, clamée et... [Lire la suite]
21 février 2016

"Les jours sucrés" Loïc Clément, Anne Mortel

  « Je n’ai pas remis les pieds dans le village de mon enfance depuis l’âge de 8 ans. Certains seraient sans doute émus, mais, moi je ne ressens rien. Rien de positif en tout cas, car s’il est question de sentiments en général, la colère n’est jamais loin chez moi.Je ne suis pas née comme ça, faut pas croire. Non. Cette colère, on me l’a patiemment inculquée, savamment inoculée, lentement distillée. Je suis en colère contre le monde, contre les hommes contre moi-même »  C’est l’histoire d’Eglantine Larticho, 28... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 19:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 février 2016

"le club des gars " - Lettre à Camille

  « Il était une fois cinq garçons qui se sont rencontrés. Ils avaient un club, où il y avait évidement cinq garçons : Erwan, Serge, Philippe, Christophe et moi : Jérôme. Et de l’autre côté de la cour le club des filles : Sophie, Fanny, et Sandra. »   Chère Camille,    Un jour de mois d’août je t’ai rencontrée dans une forêt remplie de livres. Il y avait ta maman (ma copine), des bloggueurs(es), des auteurs, des écrivains, des génies de la plume, des « célébrités ». On... [Lire la suite]
16 février 2016

"Le retour de la bondrée" Aimée de Jongh

« Toute leur vie, ils allaient être rongés par le remords : « pourquoi a-t-on fait ça… ? Et puis aussi « Que se serait-il passé si… ? » »  Nous avons toutes et tous en nous des souvenirs d’enfance douloureux, ceux qui nous empêchent d’avancer, ceux que nous tentons tant bien que mal de masquer, d’oublier, traumatismes d’un âge ingrat,  cauchemars de nos nuits d’adulte, silence enfuis dans nos cicatrices invisibles.Ces moments douloureux ressurgissent dans les pires moments. Imprimés... [Lire la suite]
16 février 2016

"Le royaume des oiseaux" Marie Gaulis

“ Car la maison n’était pas que maison […] Elle était terre démesurée, innommable et sans repos, elle était rêve, elle était désespoir, et surtout cela qui fait que de très loin, parce qu’ils sont là où ils ont toujours été, on reconnait les lieux familiers […] “ Michèle Desbordes    Quelque part au fin fond d’une terre savoyarde, un lieu irréel et pourtant vrai. Un lieu fait de silence, de bois et de murmures d’oiseaux. Un lieu où tout n’est que vestiges, racines, une terre oubliée, souvenirs d’une étendue... [Lire la suite]

13 février 2016

Saturday read fever " Le retour de la bondrée"

Une page blanche. Un silence qui s'installe. Pas un bruit ou à peine le vent qui semble souffler dans ce coin de campagne. Sur un pieu, une buse attend sa proie. Immobile elle guette. Ses plumes suivent le mouvement de l'air qui s'éparpillent dans un souffle. Sans un bruit, sans un mouvement. L'immobilité mobile. Son oeil globuleux fixe un point que nous ne ne voyons pas. Inquiétude de la page. Comme une angoisse devant cet oiseau au si triste présage. Les ergots sont plantés dans ce pieu où passent deux fils... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 16:54 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 février 2016

"Les âmes et les enfants d'abord" Isabelle Desesquelles

  « Nos yeux, Madame, ne se sont pas croisé, cependant je sens la force de votre regard non pas sur moi mais en moi, la profondeur qu’il me donne. Je vous en prie, continuez à ne pas me lâcher. Je lis, marche, j’élève mon fils ; interrogeant l’iniquité, je m’interroge, réfléchissant à l’injustice, elle me réfléchit, elle. »  Comment parler de ce livre ? Comment en parler sans penser à celle que j’ai croisé un matin et qui se rappelle à mon souvenir régulièrement.  Comment ne pas penser à vous,... [Lire la suite]
07 février 2016

"La maison" Innocenti et Lewis

  « C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane, à l’Italie. Il y a du linge étendu sur la terrasse et c’est joli. On dirait le Sud, le temps dure longtemps. Et la vie sûrement plus d’un million d’années. Et toujours en été. »  Sur une terre vierge, restent les derniers vestiges d’un monde oublié. Des pierres soudées les unes aux autres et s’élevant vers un ciel recouvert par les arbres qui dressent de leur cime, une ombrelle à la maison abandonnée, offrent aux lecteurs une infinie envie de découvrir son... [Lire la suite]
03 février 2016

" Love story à l'iranienne" Jane Deuxard - Deloupy

  «  Nous rencontrons Gila et Mila. Ils forment un couple uni comme nous n’en croiserons plus ensuite.Un jour, j’ai voulu faire l’amour. J’étais vraiment prête à prendre ce risque. Mais Mila m’a retenue. Pourtant c’est surtout toi qui te serais mise en danger. C’est justement pour me protéger qu’il m’a arrêtée. Il m’a dit « si je meurs, tu fais quoi ? C’est beaucoup trop dangereux pour toi. Depuis je l’aime encore plus. […]C’est notre destin. Le bonheur est interdit en Iran. Spécialement pour les... [Lire la suite]