Après le naufrage, je me réveille, étendue sur la plage d’une île inconnue. Après avoir repris des forces, je décide d’explorer les alentours quand, soudain, j’aperçois ... Un chat, c’est petit chat qui a lui aussi échoué ici. Il est blanc taché de noir et de marron, il a une tête de coquin et me suis sans arrêt, je décide donc de l’appeler Pot-de-Colle.
Celui-ci a faim, très faim car il n’arrête pas de miauler et de fouiller dans mes poches pour voir s’il y a quelque chose à grignoter.  Bref... Je continue mon exploration, mais le petit chat me suit. 

Soudain, j’aperçois une hutte, toute en paille triangulaire et surtout très vieille.
Pot-de-Colle et moi nous regardons avec un air soucieux, car elle nous fait un peu peur, mais nous décidons quand même d’entrer dedans.  

A l’intérieur, c’est sombre, poussiéreux et étrange. Tout à coup, une masse s’avance vers nous. Nous avons peur, mais nous sommes intrigués par ce qui se passe. Un vieux monsieur nous regarde et nous fait signe d’entrer. Timidement, nous nous  exécutons et le vieil homme murmure des sortilèges.  

Le lendemain, je sens que quelque chose a changé. Je ne suis plus sur l’île. Le petit chat est avec moi et nous sommes  dans une salle. Plus exactement dans un lit, il est douillet et confortable. Lentement, je sors du lit et de la salle, je suis dans un couloir immense. Je m’élance à l’intérieur de celui-ci et là, une porte de 6 cm s’ouvre et m’avale.

Je suis de retour sur l’île, un bateau me réveille.  

Je n’avais fait qu’un mauvais rêve. En réalité,  je suis dans ma chambre sur le bateau.

 

 

Camille est une petite fée et sous ces dehors de jeune enfant timide, elle rêve qu’elle écrit, pose ses mots sur une feuille. Nul doute, Camille possède en elle cette volonté, cette envie. Vous pouvez d’ailleurs la retrouver dans son premier « roman-illustré » «  le club des gars », joli cadeau qu’elle m’a offert et dans lequel nous retrouvons une belle bande d’écrivains généreux et vivants.

Camille, continue ma belle. Continue de croire en tes rêves et qui sait…..

(Pour le respect de celles et ceux qui ont accepté de publier sur ce blog, les textes et les photographies sont protégés par le droit d'auteur. Merci de ne pas les reproduire sans autorisation !)

 

Pot de Colle
Camille
L’été sera chaud

 

 

DSCN8056 b