Dans le silence d’un soir de février, lorsque s’installe l’obscurité, juste avant que le soleil tombe, la ville s’endort.

A l’heure du coucher, quelques corbeaux, ces oiseaux de mauvais augures aux plumes noires, observent encore et pour quelques instants, les rayons de l’astre rond chaleureux.
Sans bruit, sans un son… juste le bruissement du vent, le feulement de l’air, ils prennent leurs aises.

IMG_0045 nb

Un noir et blanc, une photographie, une image d’un soir quand le sombre vient, la lumière fait place à l’astre lunaire, à la blanche clarté des étoiles. 

Amegraphique d’un soir de février. Et relire Noireclaire de Christian Bobin  « Le manque est la lumière donnée à tous. »

 

logo amegraphique

 

 Ce mois ci chez Marion qu’on se retrouve

 

Amegraphique
Atelier photo

Le Petit Carré jaune