27 février 2017

" Nous, les passeurs" Marie Barraud

  « Notre vie peut prendre chaque jour la forme de nos folies, mais elle reste, finalement, le prolongement des vies de ceux qui nous ont précédés. Qu’on le veuille ou non, nous venons compléter un cycle. Et je perçois aujourd’hui qu’ignorer ce qui fut avant nous, c’est perdre une partie de ce que nous sommes supposés devenir. Héros ou bourreaux, nos ancêtres nous transmettent bien plus que leur nom. Il n’est jamais trop tard pour recréer le lien. »  « Il est des écrits qui laissent des traces... [Lire la suite]

26 février 2017

Dimanche en poésie " petites gouttes de poésie " Pierre Albert Birot - Bobi+Bobi

  « Quand le printemps est dans la rueOn se met à la fenêtreEt l’on regarde passer les poèmesAlors on appelle le plus beauEt hop il vous saute au cou »  Il y a des recueils, des livres où la magie opère dès la première page découverte, des livres où je n’ai pas du tout envie de vous livrer le récit, l’histoire ou les mots lus en cachette, dans le silence, ce silence solaire, ce petit instant entre moi et moi. « Quand on est triste on ne tient aucune placeOn pourrait se mettre dans la poche de son... [Lire la suite]
24 février 2017

"Une berceuse en chiffons - la vie tissée de Louise Bourgeois" Amy Novesky et Isabelle Arsenault

  « Louise a grandi dans les bras d’une rivière. Sa famille vivait dans une grande maison, au bord de l’eau qui sinuait comme un fil à travers toute chose. Le limon de la rivière nourrissait un jardin où Louise et sa famille cultivaient des géraniums, des pivoines, des asperges et des cerisiers ; des pommes et des poires, des tamaris violets, des aubépines roses et du chèvrefeuille au parfum si doux. Le long des berges, son père plantait des peupliers. »  Quoi de plus émouvant d’ouvrir tout doucement ce... [Lire la suite]
23 février 2017

AmeGraphique : Noir

Dans le silence d’un soir de février, lorsque s’installe l’obscurité, juste avant que le soleil tombe, la ville s’endort. A l’heure du coucher, quelques corbeaux, ces oiseaux de mauvais augures aux plumes noires, observent encore et pour quelques instants, les rayons de l’astre rond chaleureux. Sans bruit, sans un son… juste le bruissement du vent, le feulement de l’air, ils prennent leurs aises. Un noir et blanc, une photographie, une image d’un soir quand le sombre vient, la lumière fait place à l’astre lunaire, à la blanche... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 février 2017

" Collaboration horizontale" Navie et Carole Maurel

  Tout commence sous une couverture, une page de garde qui illustre la vie d’un immeuble avec ses personnages, ses solitudes, ses amours, ses curieux, ses indélicats, ses tentations, sa concierge, ses enfants, ses chats et ceux qui sont sur le perron entre attente et envie de partir. En une page double, Carole Maurel, nous dresse le tableau, ce quasi huit-clos qui servira de décor à cette « Collaboration horizontale ».Car loin du front de guerre, loin des lignes où les fusils exprimaient leurs chants funestes, loin... [Lire la suite]
20 février 2017

" Chère brigande " Michèle Lesbre

Chère Michèle Lesbre, Chère Marion Du Faouët  Je ne sais comment commencer cette lettre, je ne sais comment vous adresser mon admiration face à votre écriture, à cette façon que vous avez de nous emmener dans vos mots, cette mélancolie que vous savez si bien écrire, ces hivers que vous nous faites traverser et qui sont des vrais silences dans lesquels j’aime me retrouver. Votre écriture a le don de m’amener à traverser des chemins logeant La Loire (Chemins), à m’asseoir sur des plages aux sables imparfaits (Sur... [Lire la suite]

19 février 2017

Dimanche en poésie : " S'il existe des fleurs" Cécile Guivarch

  « de nos yeux nous ne pouvons voirtout ce que le vent emporte avec luiseul le cœur pourrait encore soufflerce qu’il manque aux hommes »  Au loin les canons grondent mais sur le sol, les animaux et les hommes restent. Cloués. Le jour se lève donnant le bleu, la lumière douce du jour. Dans la campagne, le nombre de morts ne se compte pas, plus. Sous le soleil qui s’annonce, « les enfants jouent dans le sable », ils « cueillent des miettes », « n’en finissent pas de finir ». Dans le... [Lire la suite]
17 février 2017

" Les parapluies d'Erik Satie" Stéphanie Kalfon

  « Où en sommes-nous chacun, de ce qui fait une vie ? Qu’a-t-on appris de tous les bruyants bavardages dont nous recouvrons nos malaises d’être là, vides et visibles […] A qui la donner pour ne plus l’affronter, cette perplexité d’être soi, être soi d’accord, mais qui ? Il est impossible de se ressembler. Un matin quelque chose se stabilise et une rue plus loin, on a changé de caractère ou de colère. Il n’y a pas de mots pour dire ces variations silencieuses. On s’éloigne, c’est tout. »    Erik... [Lire la suite]
15 février 2017

" La fugue " Pascal Blanchet

  Tout commence dans la tristesse absolue d’une maison corbillard, d’une maison où un piano droit semble être enterré. A son seuil, un vieil homme aux cheveux hirsutes et grisonnants, nœud de papillon rouge au cou, redingote noire et mine affligée. Un rosier grimpe sur les murs, vestige d’un jardin oublié.  Au loin, la ville gronde sous des immeubles buildings. Quelques touches de rouge rappellent la vie, une porte, un calisson sur le mur mais on devine la peine, la tristesse, la lourdeur d’une solitude écrasante, le... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2017

"Les vérités provisoires " Arnaud Dudek

  « Une étude récente a montré que les êtres humains mentent en moyenne six fois par jours. Disons que, dans ce domaine, Jules n’est pas du tout dans la moyenne. Il aurait tendance, plutôt à crever le plafond. »  D’Arnaud Dudek, j’ai lu quasi tous ces romans je crois, y compris un texte paru dans le blog et depuis publié dans un recueil de nouvelles. J’aime son écriture, ce personnage, cet être un peu rêveur, un brin bon génie Aladin qui sortirait d’une lampe magique, un brin philosophe de la vie. J’aime... [Lire la suite]