L’été : le temps d’une pause comme le printemps est le temps des cerises. Le temps où parasol, crème solaire, lunettes fumées, serviettes de bain et pieds dénudés finissent leur journée sur le sable chaud. Cette période où les pataugas, les chaussures et sac de marche retrouvent enfin l’air, l’oxygène, l’odeur des sentiers.  

L’été : L’odeur des grillades, les apéritifs envahissent les tables. Les familles et amis se retrouvent autour des verres. Tchin. Les rires fusent, les corps se relâchent, s’épanouissent. Les gosses partent à l’aventure, s’arrosent sous les jets d'eau, construisent des châteaux. Les ados, râlent de se retrouver encore à la table des petits et de répondre aux questions des grands. Les blés blondissent. Au loin quelques notes de musiques nous rappellent un festival, des pas de danse au son d’un accordéon ou de chants inprovisés sur le fil. L’instant parfait où chacun prend le temps de regarder le soleil se coucher et rire. 

 

logo amegraphique

 

Le voyage commence au coin de chez soi ou sur les terrasses d’autres tropiques. Les vélos cavalent à l’air libre et les voiles se gonflent dans le vent. Les appareils crépitent, immortalisant les souvenirs à ne pas oublier. La beauté des riens, la victoire des tous. La plage s’étire et laisse dans les souliers, quelques graines de sable à semer dans son jardin au retour. On ferme les rideaux, on installe le hamac, on sirote un verre d’un breuvage divin. 

L'été c'est bien.

 

IMG_1544

Martine : en bonne Chasseuse de train, Martine donne le départ de ses vacances. Hop hop attention à la fermeture manuelle des portes, prenez garde à la vitesse, le voyage commence 

Nathalie : lavande et romarin, la nature généreuse embaume nos allées et restitue la beauté de ce que nous ne voyons pas lorsque nos pas sont pressés.  

Céline : coquillages et crustacés oui mais jamais sans ma robe rose, mes crocs aux pieds et son petit maillot de bain marin. It’s Valentine’s Holiday

céline

EnnaGil : l’instant précis d’être là et surtout si c’est sur la plage en compagnie de ceux qu’on aime. L’été est normand chez Enna. 

La mythique route 66 c’est chez Gaëlle qu’on la trouve. Les grands espaces, la liberté, cette impression que le voyage forme, les voyages donnent. On the road again

gaelle

Blondie où le soleil incarné. La peau se dore, les livres se lisent allongée sur le hamac, les vacances sans que la moindre envie vienne court-circuiter le bien être de Blondie.  

Christine… comment résistez à la paresse, à se laisser aller, à ne plus contrôler quoi que ce soit. L’expression doigts de pieds en éventail n’a jamais aussi bien porté le bucolique avec Christine.

19437675_1929852467233401_6383172311403773138_n

Victoria : connaissez-vous l’expression des cordes à linge ? Quand vient l’été, les couleurs revievent et sentent bon le grand frais !

 

Voilà c'était la dernière amegraphique de cette semi-année. Je n'ose vous dire si je ne sais ou pas mon retour à la rentrée. Peut-être que oui, peut-être que non. Les vacances servent aussi à cela : faire une pause et prendre plaisir, sans contrainte, en toute liberté, à prendre l'image dans sa petite parcelle de plaisir. Prendre le temps, la pose, zoomer sur ce qui apaise, fait rire, surprend, libère.

A la rentrée peut-être. D'ici là... ne soyez pas sage, libérez l'enfant qui dort en vous et profitez de la chaleur de cet été et des moments que vous souhaitez. Je vous aime ! Sans vous, cette amegraphique n'aurait jamais eu cette saveur, cette chaleur humaine, ces rires, cette poésie. Merci. Merci... A très vite !

TÉTÉ - RITOURNELLE

 

Eté 2017 - Liberté
Amegraphique
Le blog du petit carré jaune