image 01 - histoire de mathilde

 

La fille et le cloun 

 

Liété un foua une peti fille qi se baladan lé boua.

La petit fille se rleva é le renar nété plula, kel à vanture dila petit

fye du non de miranda é c alor qe un peti grsen du non de zachary ariva é dite a miranda bunjoure  miranda qlunjour il étarl q lcjoz detan ctc jour la zacary écouté senistar. Vouasi zachary le kloun vouasi la pitit fille miranda qi pler car l é coaàcé l é ocore klva jamai retouv l parfin zacary propoze de la racedan é j z éé ubun

 

FIN 

 

image 02 - histoire de mathilde

image 03 - histoire de mathilde

 

La fille et le clown

 

Il était une fois une petite fille qui se balada dans les bois.

La petite fille se releva et le renard n'était plus là.

« Quelle aventure ! »  dit la petite fille du nom de Miranda.

Et c'est alors qu'un petit garçon du nom de Zachary arriva et dit à Miranda :  « bonjour ! »

Miranda raconta à Zachary ce qui lui était arrivé ce jour là. Zachary a écouté. Voici Zachary le clown, voici la petite fille Miranda qui pleurait car elle est coincé et qu'elle va jamais retrouver sa maison Zachary propose de la raccompagner chez ses parents.

 

FIN

 

image 04 - historie de mathilde

 

 

(Pour le respect de celles et ceux qui ont accepté de publier sur ce blog, les textes et les photographies sont protégés par le droit d'auteur. Merci de ne pas les reproduire sans autorisation)

 

Mathilde… petit bout de femme de 6 ans.  

Lorsque j’ai demandé à ma copine voisine de territoires centraux de me bien vouloir demander à sa team de filles si elles acceptaient de participer à l’été jaune carré, je ne me doutais pas que de cet été, elles en feraient un feu d’artifice, une ribambelle d’images, d’histoires et ce petit truc qu’on appelle des papillons dans le ventre.
Mathilde, c’est une petite princesse qui a déjà trouvé son amoureux. Elle me l’a dit lors de la rencontre avec ces fameux mousquetaires de l’envolée des livres de Châteauroux. Il pique un peu, a les cheveux fous mais c’est pas grave. Son regard a tapé en plein son petit cœur et depuis elle se dit que peut-être elle aussi, un jour, écrira des romans avec des princesses et des renards au pelage roux et soyeux. C’est déjà un début non ! 

Va Ma Mathilde, va ! Dessine et illustre ton monde,  ouvre tes beaux yeux et continue de nous faire rire et chavirer par ton grand cœur et tes bras qui se serrent autour de notre cou. Va ma petite fée princesse et merci Camille de nous avoir traduit cette jolie histoire. A vous deux, la team castelroussine est parfaite. Ne changez rien. Souriez  vous êtes chouettes.

  

La fille et le cloun
Mathilde P.
L’été jaune carré
Le blog du petit carré jaune