sans-titre


Merlieux l’Enchanteur a ce quelque chose que j’aime des salons simples et chaleureux. Et bon sang que c’est bien et bon. Une ambiance de rêve d’anarchistes aux cœurs énormes et généreux, une douceur énergique se diffusant à chaque coin et recoin, une chaleur humaine se dégageant de chaque membre, de chaque bénévole, des sourires, des gestes, des discussions, des tables rondes sans table mais autour de chaises où la parole est libre et sans contrainte, des repas où se mêlent la gentillesse et les rires, les discussions animées autour d’une assiette et d’un verre, des barnums où chacun met la main à l’élévation ou au gonflage de piscines qui serviront au décor.  

Enfants, femmes, hommes et quelque soit l’âge, tout le village se met aux couleurs de Merlieux l’Enchanteur.
 

 

Et c’est juste bon. Bon, simple, chaleureux, vivifiant, amical, vrai, sincère, un poil malicieux et cheveux en quatre pour réussir à faire de ce salon une vraie fête dédiée aux livres, à la littérature sous toutes ses facettes, aux écrivains et aux éditeurs. Bravo Merlieux.

 

P1010849 p

 

Bravo à vous tous : les têtes bien pensantes et rieuses, les têtes chercheuses de fil à coudre, les têtes butineuses, les petites mains qui sans vous ne feraient pas de ce salon ce qu’il est aussi.
Bravo à tous ceux qu’on ne cite pas mais qui sont là dans l’ombre.
Bravo à Sophie, Ma grande Sophie qui d’un sourire réussit à vous mettre les larmes dans les yeux.
Merci aux écrivains de répondre à l’appel, d’être vous, simples et généreux.
Salut à vous les anars qui d’un repas, organisent une soirée mémorable où le monde se refait, les rêves utopiques semblent des réalités.
Merci à tous ceux qui n’étaient pas là parce que la vie des fois…, mais auquel on a pensé. Merci parce que sans eux, les 68 ne seraient pas là, présent sur une table et derrière des tables en train de dedicacer leurs ouvrages, de participer à des tables rondes. Merci Charlotte, Nicole, Eglantine et vous les lecteurs des 68. Merci Sophie de nous aider à concrétiser ce rêve.  

 

P1010930 b

 

En un seul mot et pour résumer ce week-end picard : MERLIEUX C’EST MERVEILLEUX ! Et si un jour vous vient l’envie de comprendre pourquoi cet enchantement, rendez vous à Merlieux et Fouquerrolles dans l’Aisne.

 

Merlieux l'enchanteur
Le blog du petit carré jaune