sans-titre

Il est de retour !!! Mais qui ??? Qui est de retour au village où le froid est tombé et la neige a recouvert de son blanc manteau, les toits des chaumières et les branches des arbres ? Qui est de retour ? Qui cela peut-il être sinon celui qui est censé foutre la frousse, apeurer le hérisson, le raton pas laveur pour deux sous, le cerf aux grand bois reconverti en boulanger (c’est que l’hiver, haranguer la foule sur une estrade… ce n’est guère réchauffant comme métier) ?
Qui hurle le soir au coin du bois, qui montre les crocs à faire hurler de peur le moindre petit animal qui se balade gentiment dans la forêt (de préférence en chantonnant tralala-tralala parce qu’autrement cela n’a aucun charme pour contrer sa peur) ?

Qui ? Sinon le LOUPPPPPPPP !

Le loup, cet animal sanguinaire à la crinière hérissée. Le loup, cette bête mythologique qui fout la frousse, fait déguerpir vite fait, bien fait, le moindre courageux, petit habitant des forêts.

Le LOUPPPPP. 

Ahhhhhhh mon dieu. Le LOUPPPP !!!!
Oui mais le loup est en slip et il se les gèle MECHAMMENT (c’est écrit sur la couverture)… !

 

loup_en_slip2_image2

Parce qu’il ne faut pas oublier qu’un loup qui se balade en slip, c’est déjà un truc pas commun mais quand « l’hiver [tombe] sans faire paf, ni pof, ni pouf […] il fait un froid de ouf » . Oui un vrai froid de dingue, un froid sibérien, un froid blizzard, un froid à ne pas mettre un hamster dehors, ni un renard d’ailleurs. Un froid où on se caille les miches, les meules.  Un froid de gueux quoi !
Alors pour parer la rigueur de l’hiver, on se prépare, on se calfeutre, on reste chez soi. On achète une super doudoune molletonnée triple épaisseur, pure laine de chouette. On mange de délicieuses fondues aux fromages à 5€ la part chez « Au bon fromage ». On dévale les pistes de skis ou de snowboards, tout cela sous l’œil frigorifié du loup en slip et de quelques animaux de la forêt.
Car oui le loup est encore et toujours en slip (vous savez le fameux slip à bandes rouges avec la petite poche pour mettre le téléphone portable… vous vous rappelez.. le loup en slip quoi ! (faut tout vous rappeler)). Et même si il ne fait plus peur depuis longtemps, il reste cet animal aux dents acérées, au regard torve et de travers, à la mine patibulaire, au long museau sentant la chair fraiche….

Le LOUPPPPPPPP.

Et manque de bol (ou caquelon), le loup se les gèle !!!!! Il n’arrête pas de la clamer « on se les gèle ! » et il n’est pas content du tout, ouhhhh il n’est pas content (référence à un certain général Poutche qui lui disait « ça ne me plait pas du tout ! Mais alors pas du tout ! »).  Bref le loup a froid et les habitants du village ont beau enfourner les baguettes, faire tourner les pétrisseuses à miches, réchauffer les fours, se réunir autour d’une bonne fondue, le loup se les gèle !!! (il faut dire aussi qu’en slip, quelle idée). Il est grognon au risque de redevenir le Grand méchant loup !! Il se les gèle méchamment !!! Oui mais quoi ??????  Parce qu’à force de le crier il commence à foutre les chocottes même si son slip parait bien chaud. Alors il se gèle quoi crénom d’un écureuil made in froid sibérien ????


mayana-itoiz-illustratrice-loupenslip2-page7

Ils sont revenus. Lupano et Cauuet sont revenus pile-poil après un an d’abstinence humoristique et   méchamment coriace, outrancier. Un an à se retenir les côtes de peur qu’elles ne tombent une par une, un an à ne pas avoir de nouvelles de ce pauvre loup sévèrement burné, qui se promène dans la forêt avec pour seule arme son slip blanc et rouge. Pauvre loup qui ne fait même plus peur ! Et il fallait bien la bande de vieux briscards, des vieux fourneaux (tome 1, 2, 3 et 4) pour nous raconter cette histoire, nous mettre de nouveau les poils sur les i et les barres sur la tête.  

100% humour garanti, 100% vieux tontons flingueurs pas rapiécés du ciboulot, 100% théâtre du loup. 100% jeunesse qui n’a pas pris une ride. 100% décalé !

 Ils sont irrésistibles dans leur morale, dans la petite leçon qu’il nous assène à coup de livre jeunesse (fables de la Fontaine revisitées) et d’une histoire somme toute banale, d’un loup qui se les gèle (vous avez vu … je ne vous ai toujours pas dit quoi… malin le petit carré jaune) MECHAMMENT !!!!!
C’est tordant à souhait. Foutre dieu que c’est bon ! Le poil anar et le clin d’œil à la réputation du loup méchant et mangeur de petits-enfants est toujours là.  C’est économiquement et politiquement ce qu’il fallait sans en faire non plus de trop. Juste le rappel à certaines valeurs solidaires et fraternelles en ces temps où il fait un froid à ne pas mettre un caribou dehors.

Irrésistible je vous dis ! Méchamment et tout bonnement jouissif ! Irrésistible.

Quand à Mayana Itoïz c’est toujours un régal de déguster ces illustrations. Elle réussit à capter ce récit, le rendre aussi grandiose que les textes eux-mêmes,  façonner l’esprit de ce village perdu dans la forêt, à rendre à ce petit peuple, sa véritable identité. Rien n’est plus farceur que de la voir aux manettes de ces crayons ou couleurs. On se perd dans son dessin, suit un fil rouge, dévore chaque trait ou paysage, se gargarise des détails. Un vrai coup de cœur pour cette illustratrice qui avait déjà sévi dans la fameuse " La vache et la brique de lait ", de Sophie Adriansen

Bref n’attendez plus, rendez-vous immédiatement dans votre librairie, demandez le loup est en slip se les gèle (et le un si vous ne le possédez pas) et si jamais il est rupture de stock, dites à votre ami libraire, que vous vous les gelez méchamment. Cela devrait suffire à le convaincre de vous le commander et le glisser dans vos petits souliers de Papa Nono en attendant l’opus 3.

 

Le loup en slip se les gèle méchamment
Lupano Itoïz et Cauuet
Dupuis