61opwese4pL

« Mon tout petit, mon tout petit plein de vie… » 

« Mon tout petit, mon tout petit plein de vie »… cette lettre je te l’adresse. Cette lettre que tu ne liras que si tu te lis. Plus tard. Peut-être. 

« Mon tout petit plein de vie ». Sur cette terre, tu trouveras bien plus grand que toi, bien plus grand que tout ceux qui te regardent petitement. Tu trouveras ceux qui te réchauffent, telle cette couverture qui orne tes jambes et ce pelage doux dans lequel tu passes ta main le soir lorsque la lumière tombe et que vient la nuit. Tu trouveras bien plus grand que toi. Poc, le chien mi loup mi-canin, mi-mère mi-animal. Un œil sur toi pour te veiller dans ta nuit, ton sommeil et les mains t’annonçant l’horizon qui t’attend, détendues dans son espoir et confiance en toi. « Mon petit mon tout petit plein de vie… ». L’amour absolu et la tendresse réunis dans un écrin doux et simple.  

Comme dans les bras de celle que tu nommes maman.  

« Mon petit, mon tout petit plein de vie… ». Tu verras que ces bras là vivent aux même rythme que toi, attendent et ressentent les mêmes battements de vie, puisent autant dans toi que tu puises en elle, peut-être en moi. « Mon petit mon tout petit ». Quelques soient tes journées et tes nuits, tes pleurs et tes rires, chaque moment passé seront des moments où chacun de vous deviendront, où chacun de nous apprendrons, grandirons. « Mon petit mon tout petit plein de vie ». Tel l’arbre de vie qui orne son cœur, tu pousseras, tu deviendras. Maman. 

9782203157217_10

« Mon petit, mon tout petit ». Tu entendras aussi Papa, celui qui te donnera le droit de regarder la vie différemment, de te bâtir dans ses bras et croire aux grues magiques et aux rêves impossibles. « Mon petit mon tout petit plein de vie ». Pour toi, il construira un empire, une maison aux feuilles dorées où le regard puise dans la source de ton énergie, où sa force se décuple pour t’aider à grandir et devenir. Tu feras de lui un homme « mon petit mon tout petit ». Son sourire te donnera cette certitude de l’amour de tes parents, de ceux qui t’aiment et te font confiance dans ce que tu leurs donnes sans le savoir. La vie. 

« Mon tout petit, mon tout petit plein de vie, vraiment tu n’es pas bien grand. », c’est vrai. Tu tiens à peine dans une passoire, tu sais celle où l’on égoutte les spaghettis que tu aimeras tant. Mais qu’importe ta grandeur, tu es grand. Déjà grand dans nos cœurs, grand dans nos vies. « Mon tout petit ». Tu tiens ta place dans toutes les pièces de la maison, le jardin, la cour. Sur le sol ta présence resplendit sans que l’on ait besoin de passer de produits magiques. Ton sourire et ton rire brillent, reluisent. 

« Mon petit mon tout petit », tu es là, tellement là. Dans cet amour que l’on te porte et qui nous porte. Tu es grand, bien plus grand que le papillon bleu qui se pose sur ton bras et qui t’apporte ce regard innocent, tendre sur ce que tu devines plus petit que toi. Sur ce monde que tu devines déjà et qui t’entoure, sur ce jardin qui te parle d’une aventure à explorer, d’un chemin à entreprendre, d’autres animaux à regarder, d’autres visages à caresser. « Mon tout petit plein de vie ». Tu t’ouvres, sans peur, ni défi. Tu donnes. Tu goutes. Tu poursuis. Tu entreprends ta vie dans ton courant, dans ta certitude qu’il faut de tout sur cette terre pour grandir, pour que la terre continue de tourner en rond encore très longtemps au rythme de la vie. 

Mon tout petit plein de vie qui grandit.

 

Et ouvrir le livre de Marie Sellier, se lover dans les illustrations douces, tendres, colorées d’Ilya Green et le regarder s’endormir, bercé par les mots et ses rêves de tout petit plein de vie.

 

 

Tout petit
Marie Selier – Ilya Green
Casterman

 

9782203157217_8