sans-titre

Certains lectures sont des rendez vous, des rencontres qui s’opèrent sans que l’on sache le pourquoi, sans comprendre ce qu’il vient de s’opérer sauf peut-être que cette lecture a déclenché un quelque chose de doux, tendre, réconciliateur dans ces moments où l’on doute, se questionne, recherche le pourquoi du « pour toujours », du comment « du jamais ».

Il y a des lectures dont on aimerait parler, écrire des mots, des lignes et des lettres, des fleuves de pages mais qui par leur justesse, leurs pudiques et délicates émotions, restent à la porte des sons, effleurent le bruit et nous laissent dans l’incapacité de vouloir raconter, tant les  mots, les lignes, les lettres, les pages sont vaines, superflues par rapport à cette tendresse donnée, reçue. 

Et puis que dire lorsque le cœur est touché, que dire lorsque le temps passe, rencontrant son lot de sourires, d’amours, d’amitiés, ces instants si précieux qu’il est vain de vouloir raconter, qu’il est fort de vivre sans en laisser une miette de remords.

Que dire quand l’amour effleure chaque page, chaque moment de la vie comme un simple fil rouge, un balancier des âges qui passent et nous font avancer dans la vie avec ses joies et ses peines.

Que dire de l’impossible moment, de la tristesse qui se propage à la perte de ceux que l’on aime, de ceux qui nous ont aidé à grandir, de ceux qui ont partagé nos matins, nos journées, nos soirées et nos nuits. Que dire à l’amour qui sonne comme un matin de manif et s’embrase sur les toits du monde ? Que dire lorsque de l’amour, il devient vie, vie que l’on attend, vie que l’on accouche, vie que l’on ressent profondément en soi.

9782330086657_ill-pour-toujours_page_2

On ne se connait pas et pourtant, tout est tellement là, tout est tellement dans ces moments là, ces moments de vie, de rencontres, de partages, de tout. Comme une absolue évidence, une explication au pourquoi et au comment. Comme ces jours où tout semble possible tant la croyance et la confiance en la vie s’installe, tant la finesse, la pudeur, l’incroyable douceur et tendresse d’une vie peut rendre fort, tant la vie par elle-même est le plus beau symbole d’espoir, d’espérance et de foi.

Qu’advienne ce qui pourra mais « je voudrais que tu sois avec moi pour toujours ». Qu’advienne la vie, les troubles, les peurs, les multiples soirs d’amours, les innombrables matins face aux paysages inconnus, la passion qui s’émousse et laisse les jours s’installer. Qu’importe ce que tu me donnes, ce que je t’offre, qu’importe la fatigue, l’évidence est là « je serai avec toi pour toujours ». Qu’importe les mots qu’il est impossible de dire, qu’importe les gestes qui restent au bord des ravins, qu’importe le manque, le vélo qui dévale la pente, les baisers qui s’espacent. Qu’importe la nuit qui tombe et emporte, l’enfant qui grandit, la faucheuse qui fait office….

 « Je serai avec toi pour toujours ». 

Et qu’importe si je n’arrive pas à vous parler de ce livre, il est en moi… « Pour toujours ». Et « Pour toujours » dans mon cœur, sans faire de bruit, sans l’ombre d’un geste qui se lie, s’écrit sur la feuille, je te murmure comme un leitmotiv « je voudrais que tu sois avec moi pour toujours… », « Je serai avec toi pour toujours ». Tout passe si vite. Frissons de tendresse et larmes au bord des yeux garantis.


« Tu ne savais pas que tu allais vivre. Je ne savais pas alors comment tu allais être. Tu allais être là, le reste je m’en fichais. »

 

Découvert chez Noukette et Jérôme qui m’ont donné l’envie de découvrir ce « Pour toujours »  que je garderai précieusement comme on garde les instants précieux de la vie. 

 

Pour toujours
Christian Demilly Vincent Mahé
Acte Sud

page-12-1-625x421