23 juillet 2018

L' été jaune carré Adeline Baldacchino - EPISODE 1

Fin 2015, je partis seule pour un voyage en cargo du Havre à la Martinique. Je rédigeai la première version d’un roman qui devait raconter l’épopée du Capitaine Paul-Lemerle, le bateau qui transporta de Marseille à Fort-de-France, au printemps 1941, André Breton et Claude-Lévi Strauss, Victor Serge et Wifredo Lam, Anna Seghers et Jacqueline Lamba, ainsi que des centaines de réfugiés cherchant à échapper aux nazis. J’avais fait de nombreuses recherches, je partais avec le plan d’un livre, que je voulais « romanesque » au... [Lire la suite]

21 juillet 2018

L'été jaune carré Anne-Sophie Monglon "Le sud remonte en moi comme une mer"

  Au commencement, il y a les odeurs sur lesquelles les yeux se ferment comme ceux des poupées quand on les couche. C’est surtout à la tombée du soir, lorsque la chaleur brusquement baisse, qu’elles vous prennent, en vous entrant profond dans le ventre. Le pin, rauque et sucré, la lavande égrenée puis frottée de la pulpe des doigts, et même le mimosa, entêtant comme un parfum de femme endimanchée.Après, il y a le vent. Il faut faire avec, on n’a pas le choix, il est toujours là, qui remue la terre comme une mauvaise pensée.... [Lire la suite]
19 juillet 2018

Joël Egloff L'étourdissement

  « Le matin ne ressemble pas à l'idée qu'on se fait du matin. Si on n'a pas l'habitude, on ne le remarque même pas. La différence avec la nuit est subtile il faut avoir l'œil. Juste un ton plus clair. Même les vieux coqs font plus là distinction. Certains jours, l'éclairage public ne s'éteint pas. Le soleil c'est levé, pourtant, forcément, il est là, quelque part au -dessus de l'horizon, derrière les brumes, les fumées, les nuages lourds et les poussières en suspension. Il faut s'imaginer un sale temps par... [Lire la suite]
18 juillet 2018

Un 'été jaune carré - Claire Barré

Rio secret   La brume gourmande lèche le bout du Pain de SucreLe suceLe croqueL’avaleEt mêlera bientôt ses lèvres à la merLa pluie rejoint l’orgieLe sable, ému, s’humidifieLe paysage semble absorbé Par ce baiser sucré salé         Rio SecretClaire BarréL'été jaune carré   Parler de Claire Barré en une dizaine de lignes, m’a t’on dit.   Quand je pense à Claire, je pense à un rendez-vous qui prit des proportions spectaculaires. C’était l’année dernière. Je n’avais pas pu écrire sur son... [Lire la suite]
16 juillet 2018

Mylène Bouchard "L'imparfaite amitié"

« On désir davantage ce qu’on ne possède pas et ce qu’on a perdu. Posséder tue le désir, à moins d’aimer extrêmement fort. Plus fort que tout, repousser toutes les tentations. Résister infatigablement. A tous les autres, tous les hommes, toutes les femmes, à toutes les offres, à tous les autres lièvres qui surgissent des fourrés et bondissent jusqu’à toi. Choisir à nouveau l’être aimé, aussi longtemps que possible, jusqu’au bout de l’histoire. Quand on parvient à choisir, on peut aimer encre, aimer très fort, et résister, et... [Lire la suite]
14 juillet 2018

L'été jaune carré Amélie Muller

  Nous n'étions que trois à la station. Il faisait déjà si chaud. Quand le tram est arrivé, je suis montée seule. Les autres sont restés sur le quai. L'espace d'un instant, je les ai enviés. La possibilité de l'immobilité. Rester là, arrêter le déroulement mécanique des habitudes. Les portes de la rame se sont fermées, j'étais de nouveau en mouvement, en route, encore une fois.L'air étouffant à l’intérieur… il fallait descendre. À la station suivante, j'ai repris mon souffle sur le quai.  Impression plaisante de faire... [Lire la suite]

13 juillet 2018

Camille Benyamina - Véro Cuzot "les petites distances"

  Il y a ces bandes dessinés, ces romans, ces lectures qui vous cueillent vous prennent par la main et vous embarquent dans leurs histoires, leurs écrits, vous propulsent dans une dimension autre que celle dans laquelle vous végétez. Des lectures qui relatent si bien ce monde actuel, une transparence et solitude des êtres, ces personnes attachantes mais qui d’un coup de vent, un coup de rien, un coup ailleurs, disparaissent, deviennent des fantômes, le zapping des relations, la vitesse d'un monde qui bouge..   Comme dans... [Lire la suite]
11 juillet 2018

L'été jaune carré Isabelle Flaten

Elle est devenue mère sans y penser plus que ça, en réponse à un ordre des choses jamais vraiment questionné, peut-être par frousse des regrets éternels menaçant depuis la nuit des temps toute femme qui envisagerait de s’abstenir. Pourtant adolescente, elle se vantait alors à qui voulait l’entendre qu’elle n’aurait pas d’enfant. Puis l’enfant fût fait, parce qu’il était temps, le père tout trouvé et que c’était mieux comme ça. À peine l’embryon agrippé à la paroi, son entourage se rue sur elle pour la féliciter, le père est aux anges,... [Lire la suite]
09 juillet 2018

Etienne Faure - écrits cellulaires

On entre sur la pointe des pieds comme on entre dans une chambre, une cellule, lieu de recueillement ou prison. En silence. Pour ne pas trahir ou bruisser la flamme vacillante, la liberté qui s’écarte. On espère mais l'espérance a vécu au delà de tout, sans effroi et sans remuer.  Le lieu clos pousse à l’introspection, aux souvenirs de jeunesse, à ces courriers et amours laconiques qui datent les années, marquent les âges. Les aïeux en exil se rapprochent des corps, des frontières. Ils couronnent de leur mort, l’honneur des... [Lire la suite]
07 juillet 2018

L'été jaune carré Loulou Robert et ...

          J’ai rencontré Loulou Robert lors de la deuxième édition des 68 premières fois. Pour être sincère, on ne peut pas dire que je sois tombée en émoi devant Bianca, mais j’ai aimé le personnage, et encore plus maintenant. J’ai aimé l'auteure, la personne, cette personnalité sensible et à la fois forte, cette femme qui donne sans chercher à prendre, qui offre sans chercher à compter, cette femme qui d’un sourire, nous amène à penser que le monde est bon, généreux, simple et surtout... [Lire la suite]