91qvvz6yHL

Imaginez que vous poussez la porte d’un magasin shopping comme vous aimez, celui qui ressemble à deux gouttes d’eau à cette librairie qu’en secret vous espérez, vous rêvez ! Imaginez que derrière son comptoir en bois,  un vieux monsieur un brin fou, un brin sorcier, le bon génie, celui qui d’un coup de baguette magique, d’une petite palpitation, vous dégotte l’ouvrage que vous recherchiez depuis moult et moult  années sans jamais avoir la main dessus.
Imaginez que dans cette librairie, il est vraiment possible de tout dénicher, de se laisser aller à désosser un ouvrage juste pour le plaisir de grignoter les mots, de se pourlécher les babines et le cœur de vers, de bulles, d’encre. 

Vous en rêviez ? Vous en rêvez ? Shinkuhe Yoshitake l’a fait !!!!  

Et c’est d’un tel bonheur que l’on s’empresse de relire cette petite bande dessinée sitôt fermée la dernière page, de retourner s’allonger entre les pages, de découvrir la pépite, se lire entre les pages, collectionneuse de bulles ou de mots encrés, tentant de faire le tour de cette librairie caverne d’Ali Baba sans voleur, traversant en mode carré jaune l’exploratrice, les rayonnages aux ouvrages rares et incroyables, de se sentir comme Indiana Jones accoquinée de la troublante Tomb Raider version Mamika, traversant des dizaines et des dizaines de rayonnages à la recherche du St Graal, aventuriers d’une arche perdue aux doux parfum ! 

amoureux

Oh bonheur, oh la gourmandise à se lécher les doigts après avoir rencontré ce petit bonbon tendre, croquant, fruité. On en redemande !! Une bande dessinée comme un petit bijou fantaisie que vous achetez sur un coup de tête, vous ne savez pas trop pourquoi, et qui ne vous quitte plus tellement il est vraiment trop choupinou, trop beau et tout et tout et tout.  

Shinkuhe Yoshitake y décrit un libraire comme on en rêve tous et toutes, nous lecteurs. Le libraire merveilleux, facétieux, un poil énigmatique tellement il parait être ce vieux magicien, un poil sorcier, un Dumbledore des livres rares et merveilleux. Il a la délicatesse, la tendresse, la douceur et le regard qui apporte le cadeau ultime, la rareté que l’on ne croyait plus lire, trouver.
On fond comme on s’extasie devant les dessins illustrations, les planches qui se décomposent et nous miment, font traverser des montagnes de livres et de ces petits bonheurs qui sont autant de petits moments de bonheur comme des immenses instants d’onctuosités, de gourmandises. C’est fin, loin d’être mièvre ou sucré. Juste comme il faut : simple, truculent, gourmet, délicat, poétique. Il ne manque rien dans cet amour que l’on nous offre, que l’on offre au lecteur comme à l’hommage rendu à tous ces libraires qui  derrière leur comptoir, sont nos mages, nos sorciers.

libraires
O
n rit, on sourit, laisse échapper un petit soupir de bienveillance, un gros plaisir que l’on laisse échapper, une jouissance devant une bonne bulle, un bon livre, une bonne planche de BD. On jouit de se laisser aller, de détailler chaque scène pour mieux y revenir. Car non seulement le rire est bien présent, mais la poésie se glisse entre deux pages. Comme un nuage de crème viendrait saupoudrer un chocolat bien chaud.   

C’est la magie de Shinkuhe Yoshitake et de ses petits livres au plaisir rare et doux, ce qui sont bons à lire, découvrir lorsque l’hiver arrive, sous le plaid, le chat sur le ventre ou les genoux, un bouquin à portée de mains. Le genre de livre auquel on s’attache, on y revient. Le temps de se laisser glisser entre les pages comme on se glisse dans cette librairie de tous les possibles.  

Un paradis. Un délice !!!! 

 

Et lire le joli billet de ma copine de bulles miss Noukette qui s’est reconnue en tant que droguée et dealeuse dans cette ode à la lecture et aux libraires adorés.

 

La librairie de tous les possibles
Shinuhe Yoshitake
Milan

LibrairieTsLesPossibles