Mitsu_300-1

« C’est un matin d’automne. Il pleut. Le matin, Mitsu aime se lever de bonne heure. Le matin, Mitsu aime boire son café en regardant par la fenêtre, mettre un peu d’ordre et choisir une jolie robe. Elle aime recevoir des lettres et travailler. Mais pas ce matin. »

 

Pas ce matin car ce matin, derrière la fenêtre, les gouttes de pluie s’amoncellent, tambourinent les carreaux, obscurcissent le ciel et battent les feuilles, les faisant tomber lourdement sur le sol arrosé. Rien n’y fait. Ni le bol de café, ni la jolie robe choisie dans la penderie. Et quand en plus la boite aux lettres reste désespérément vide…. Franchement il vaut mieux retourner au lit, se mettre le nez sous les couvertures, maugréer et s’en prendre au premier venu.
Quoi que tenter l’aventure, prendre son baluchon et partir loin de tout, loin de rien mais surtout le plus loin, au-delà de la forêt et des routes que Mitsu connait. Partir et faire de ce jour de pluie, un jour parfait.

Et retrouver toute la beauté et la mélodie des mots de Mélanie Rutten. Retrouver ce que j’aime chez elle, ce gout des silences, des petits gestes qui ne sont presque rien mais font d’une journée ou d’un moment chagrin, un baume pour les cœurs fatigués. Retrouver la douceur des couleurs, la tendresse des personnages, l’incroyable poésie du lieu et de l’instant.
Retrouver ce qui inspire, expire, laisse ce trait de lumière filtrer sous les paupières fermées, ce qui nous échappe par le manque d’envie ou de temps. Retrouver la vérité simple de la sensation, des sens, des émotions suscitées, de l’affect et l’intellect. Retrouver la douceur des jours passés, sans chercher, juste laisser. Retrouver les désirs et les rêves, les projets et sensations premières. Ce qui nous fait vivre et aimer.

mitsu-un-jour-parfait-643729

 Il y a toute la magie de ses mots et surtout de sa palette de couleurs et d’émotions suscitées. On y retrouver ses atmosphères floues, brumeuses et à la fois colorées, cet univers qui nous amène à nous poser, à scruter le moindre trait comme on regarde ce qui fait battre le cœur, ressentir le beau, le doux, le chaud. Le trait est plein, les couleurs assumées et pourtant on y ressent une grande tendresse, une grande paix, une union qui s’instaure entre l’image et le texte, entre l’auteure illustratrice et son lecteur.
Le crayon s’anime et prend de l’ampleur, dressant des personnages et des décors, parsème la lecture d’un fluide apaisant et inspirant, donnant une ambiance intimiste à l’histoire.  La nature devient celle qui nous reconnecte à notre univers, notre histoire personnelle, une aventure humaine à hauteur d’une grenouille, d’un éléphant ou d’une taupe écureuil. Un petit qui nous parait rien et qui,, finalement, nous apporte beaucoup. 

Ainsi l’automne file, les feuilles parsèment de leur couleur rousse le livre, la forêt devient mystère et charme, la route aventure et chemin à explorer. La vie, l’impermanence des sentiments, des émotions rejoint la beauté et ce qui nous entoure, ce dont nous ne faisons pas toujours attention, obnubilé par le temps qui passe et après lequel nous courrons, espérons. Telle la plume qui nous apprend à voler, à écrire, nous nous posons et respirons, rêvons. 

« Je crois que j’ai trouvé ce que je cherchais… » 

 

Mitsu, un jour parfait
Mélanie Rutten
Editions MéMo

 

ob_f6c72f_97-mitsu1