C’est quoi être enfant. C’est quoi la littérature pour enfant… Je ne sais pas. Je ne sais comment répondre à une question où je n’ai pas de réponse.

La littérature pour enfant, pour jeune, pour ado… c’est de la littérature. Tout simplement. Celle qu’ils leurs parlent, leurs ouvrent, leurs donnent la liberté, l’espoir, la sagesse, les rires, des frissons ou peut être comme nous, l’envie.

  

71cXrI9ahpL

Cruschiform – Colorama 

Un inventaire de nos tubes de peinture, crayons feutres, de couleurs, pastels. Une source inépuisable de dessins tous plus beaux les uns que les autres, d’un graphisme recherché et à la fois très simple. Un graphisme qui rappelle automatiquement le pourquoi de cette couleur, son histoire, sa dimension.
Un imagier qu’on a envie de chiper à nos petites têtes de couleur juste pour le plaisir de se balader de pièce en pièce chez soi, et de remettre de la couleur dans nos vies édulcorées. 

  91GeUwLpVPL


Marie Sellier , Elya Green - Mon tout petit

« Mon tout petit, mon tout petit plein de vie »… cette lettre je te l’adresse. Cette lettre que tu ne liras que si tu te lis. Plus tard. Peut-être.

« Mon tout petit plein de vie ». Sur cette terre, tu trouveras bien plus grand que toi, bien plus grand que tout ceux qui te regardent petitement. Tu trouveras ceux qui te réchauffent, telle cette couverture qui orne tes jambes et ce pelage doux dans lequel tu passes ta main le soir lorsque la lumière tombe et que vient la nuit. Tu trouveras bien plus grand que toi. Poc, le chien mi loup mi-canin, mi-mère mi-animal. Un œil sur toi pour te veiller dans ta nuit, ton sommeil et les mains t’annonçant l’horizon qui t’attend, détendues dans son espoir et confiance en toi. « Mon petit mon tout petit plein de vie… ». L’amour absolu et la tendresse réunis dans un écrin doux et simple.   

 51C+o8wgDuL


Angélique Villeneuve, Anaïs Brunet – Le grand poulpe

Le Grand Poulpe où comment tomber amoureuse d’un céphalopode malgré sa laideur et ses membres disgracieux, ses légendes mythologiques et contemporaines, un véritable animal a aimé pour tout son mystère et charme. Et encore plus lorsque l’on comprend l’utilité de tous ses bras, que chaque membre disparu, emporté loin de soi, peut rendre la vie dure, triste, bancale même si celui-ci ne sert à rien, ne semble rien. Alors lentement on se transforme, on se refaçonne, reconstruit. Lentement à lumière de la vie, on apprend à faire avec le handicap. On devient et on comprend que malgré la douleur du début, on répare les malheurs.

 81Tt9mOZAVL


Angélique Villeneuve, Anna Griot – Paisible

Un livre juste comme il faut. Un livre qui donne envie de le lire encore et encore, de redevenir enfant, de le partager avec l’enfant installé à côté de soi. Un livre comme un doudou, un moment de paix, un souffle qui se pose, un instant qui nous emmène loin, un instant coloré.

  

41Fuybk+5OL


Christian Demilly, Vincent Mahé – Pour toujours

Qu’advienne ce qui pourra mais « je voudrais que tu sois avec moi pour toujours ». Qu’advienne la vie, les troubles, les peurs, les multiples soirs d’amours, les innombrables matins face aux paysages inconnus, la passion qui s’émousse et laisse les jours s’installer. Qu’importe ce que tu me donnes, ce que je t’offre, qu’importe la fatigue, l’évidence est là « je serai avec toi pour toujours ». Qu’importe les mots qu’il est impossible de dire, qu’importe les gestes qui restent au bord des ravins, qu’importe le manque, le vélo qui dévale la pente, les baisers qui s’espacent. Qu’importe la nuit qui tombe et emporte, l’enfant qui grandit, la faucheuse qui fait office….

 

 918dzNWWkoL


Timothée de Fombelle, Isabelle Arsenault – Capitaine Rosalie

 On se love dans les mots rencontrés, dans ce qu’on lit et qu’on murmure à l’oreille qui se tend vers nous, l’innocence. On embrasse Rosalie comme on embrasserait ses enfants, cette tendresse qui le soir venu rêve de victoires et de conquêtes, d’un monde, d’une bulle. Le monde de l’enfance enfonce nos portes, se propage en douceur et poésie dans nos cœurs. Rosalie et son histoire nous bouleverse, serre inlassablement les mains pour nous tirer vers le haut, nous faire cheminer vers son destin malgré la guerre, les menaces et les revers rencontrés.

 

51BgWEo-qhL


Lupano, Itoïz, Caueet – le loup en slip hip hip hip

Rien à dire le trio Lupano, Itoiz et Cauuet a encore frappé. Droit au but ! Droit dans le mille ! Un vol plané, un tourbillon looping d’émotions, de plumes que l’on laisse aller au bord des chemins, d’ailes que l’on déploie alors que l’on s’en croit dépourvu.  

 

5107r4+Vv-L


Nastasia Rugani – Milly Vodovic

Nastasia Rugani écrit comme elle décrit une beauté sauvage et primaire, bestiale. C’est incroyable, ce quelque chose que l’on ne comprend pas et qui nous aspire, nous chancelle, nous transperce, nous ensorcelle. C’est poétique mais d’une poésie enfantine, telle une fable ou une comptine, celle qui se raconte pour faire peur, pour provoquer les esprits. Ces fabulettes que l’on ose à peine chantonner le soir lorsque la nuit tombe et que la peur s’empare des corps, des esprits et des cœurs. C’est le courage qu’il faut aux oiseaux, aux bêtes, aux enfants pour traverser les âges, grandir, devenir. 

 

 

Ma bib à jeune 2018
Le petit carré jaune

 

P1060697 b