27 février 2017

" Nous, les passeurs" Marie Barraud

  « Notre vie peut prendre chaque jour la forme de nos folies, mais elle reste, finalement, le prolongement des vies de ceux qui nous ont précédés. Qu’on le veuille ou non, nous venons compléter un cycle. Et je perçois aujourd’hui qu’ignorer ce qui fut avant nous, c’est perdre une partie de ce que nous sommes supposés devenir. Héros ou bourreaux, nos ancêtres nous transmettent bien plus que leur nom. Il n’est jamais trop tard pour recréer le lien. »  « Il est des écrits qui laissent des traces... [Lire la suite]

17 février 2017

" Les parapluies d'Erik Satie" Stéphanie Kalfon

  « Où en sommes-nous chacun, de ce qui fait une vie ? Qu’a-t-on appris de tous les bruyants bavardages dont nous recouvrons nos malaises d’être là, vides et visibles […] A qui la donner pour ne plus l’affronter, cette perplexité d’être soi, être soi d’accord, mais qui ? Il est impossible de se ressembler. Un matin quelque chose se stabilise et une rue plus loin, on a changé de caractère ou de colère. Il n’y a pas de mots pour dire ces variations silencieuses. On s’éloigne, c’est tout. »    Erik... [Lire la suite]
11 décembre 2016

68 premières fois, édition 2016. C'était bien.

  Depuis vendredi soir ou plutôt samedi matin, je cherche mes mots pour vous exprimer mes émotions, mon cœur qui déborde devant toute cette chaleur, cette générosité, ce bonheur de vous avoir enfin croisé à cette grande parade de clôture des 68 premières fois qui a eu lieu dans les locaux de Babelio vendredi 09 décembre. Si j’osais, je vous dirais que ce fut magique, incroyablement bon, chaleureux, humain, simple, tendre, enthousiasment, féérique mais je crois que les mots me manquent et me manqueront encore pendant longtemps.... [Lire la suite]
20 novembre 2016

" Celui-là est mon frère " Marie Bartholet

« En te voyant, j’ai pensé que tu étais revenu pour moi, pis que tu avais vieilli. Je me trompais. Déjà tu souhaitais repartir. Et ce n’était pas tant que tu avais vieilli, tu étais transformé – défiguré, allais-je dire – par la brûlure d’une foi neuve. »  Ecrire ce billet un soir de vote est déjà quelque chose d’éminemment politique. Ecrire sur ce roman est quelque part déjà un geste revendicatif, universel, intemporel, citoyen. Car « Celui est mon frère » de Marie BARTHELET ne peut laisser indifférent... [Lire la suite]
13 novembre 2016

"Anguille sous roche" Ali Zamir

«  la vie d’un individu est un immense château caverneux où l’on trouve des antichambres, des chambres et des caves, […] la vie d’un individu est un ensemble de pièces éclairées et de pièces sombres tenues secrètes, chacun de nous est presque un océan, donc on est dans ce monde comme dans une immensité composée de tant d’océans, dont la profondeur de chacun révèle l’existence indiscutable d’une variété inépuisable de créatures, et tout cela on ne peut pas l’apprendre du jour au lendemain dans des morceaux de journaux comme... [Lire la suite]
25 octobre 2016

"Vivre près des tilleuls " L'AJAR

    « Elles m’avaient dit la douleur, comme on répand la menace pour mieux la conjurer. Elles m’avaient conté la douceur, sans vraiment la nommer. Elles avaient commenté l’attente, l’impatience, la lourdeur. Je les avais écoutées sans les croire, ne voulant rien imaginer, persuadée que pour moi, tout serait différent. Rien n’a été différent mais c’était mon histoire. Elles parlaient d’amour intense et immédiat, de symbiose et d’instinct. J’ai eu l’impression – dans la sueur, la lutte, les odeurs de corps et de vie –... [Lire la suite]

11 octobre 2016

La 25ème heure du Mans : la première fois

On me demandait récemment quels étaient mes rêves, mes envies, mes projets lorsque j’étais petite. Des rêves ?? Comme tout le monde oui. Mais je profitais bien plus de mes plaisirs et instants, des balles jaunes cognées contre une raquette, des prairies et forêts grandes comme un champ de blé, de ma Loire déjà, que des plans tirés sur une comète. Je ne pensais pas qu’un jour une aventure humaine, celle que je rêvais finalement dans un coin de ma tête, viendrait toquer à ma porte et qu’une fée, une incroyable Charlotte, une... [Lire la suite]
16 septembre 2016

"Fils du feu " Guy Boley

    «  A quoi bon s’inventer des dieux de pacotille quand on en a sous la main et que l’on parvient, à coups brefs et précis, à leur donner la forme que l’on veut. Pas besoin de légende, ils se créaient la leur, façonnant dans l’acier les mots pour la chanter. »  Quel drôle de livre que voilà. Je ne saurais exprimer ce que j’ai éprouvé à sa lecture. Une force, une poésie certes mais bien plus encore et cela malgré un début un peu laborieux, en attente. Telle Hestia (Vesta chez les romains), j’ai exploré... [Lire la suite]
13 septembre 2016

"Monsieur Origami " Jean Marc Ceci

« A qui sert-il d’avoir si être nous manque. »  Il est des romans comme il est des instants fugaces où le temps s’arrête, où les minutes s’écoulent au rythme des heures qui sont jours puis années, où les secondes s’éternisent dans la contemplation d’une feuille tombant et se déposant délicatement sur le sol, en attendant d’être soulevé par le tourbillon du vent. Assis en position lotus face à ce spectacle, la respiration obéit à la méditation des mots, des bruits de la vie, des saisons qui passent et ne reviennent... [Lire la suite]
29 août 2016

"Lucie ou la vocation" Maëlle Guilllaud

  « Elle tourne sur elle-même devant le miroir de sa cellule. L’étoffe lourde se soulève à peine. « Je suis dans la maison de mon futur époux, chantonne sœur Marie-Lucie.  Il m’a choisie. Il me tend les bras. » Jamais elle ne s’est sentie aussi belle. Sa pureté irradie. Un bonheur profond irrigue son cœur. Elle flotte. Enfin, elle a rejoint les siens. Leur amour est immense. Et l’amour du créateur, fidèle. Elle est confiante, l’avenir est  prometteur. »« Comment peut-on se laisser porter par des... [Lire la suite]