22 mai 2017

" Principe de suspension " Vanessa Bamberger

  Me voilà bien coincée. Coincée oui pour vous parler de ce roman. Impossible de vous en dégager des lignes, de vous en raconter la trame, de vous ébaucher un semblant de résumé. Comme le titre, je suis en suspension, me sentant piégée entre une manipulation manichéenne et une apparence de simplicité d’un monde qui part à la dérive, qui se trouve suspendu dans le vide d’une existence qui se cherche. Me voilà bien en peine pour vous dire mon ressenti, pour vous parler de cette intimité dévoilée dans un couple qui s’asphyxie,... [Lire la suite]

24 avril 2017

" Maestro " Cécile Balavoine

  Comment vous parler de cette histoire, l’histoire d’une rencontre, une histoire d’amour, une histoire comme il en existe peu. Une histoire où la musique s’écrit dans toutes les pages, développe ses gammes, monte en puissance, nous enveloppe de sa mélodie, de ses arpèges et sonates. Comment vous parler d’une histoire qui n’est que volupté, délicatesse. Une histoire où les corps se cherchent, trouvent celui qui le galvanise, l’oblige à se mesurer, à entendre sa petite musique prendre possession de son être.  L’histoire... [Lire la suite]
27 février 2017

" Nous, les passeurs" Marie Barraud

  « Notre vie peut prendre chaque jour la forme de nos folies, mais elle reste, finalement, le prolongement des vies de ceux qui nous ont précédés. Qu’on le veuille ou non, nous venons compléter un cycle. Et je perçois aujourd’hui qu’ignorer ce qui fut avant nous, c’est perdre une partie de ce que nous sommes supposés devenir. Héros ou bourreaux, nos ancêtres nous transmettent bien plus que leur nom. Il n’est jamais trop tard pour recréer le lien. »  « Il est des écrits qui laissent des traces... [Lire la suite]
17 février 2017

" Les parapluies d'Erik Satie" Stéphanie Kalfon

  « Où en sommes-nous chacun, de ce qui fait une vie ? Qu’a-t-on appris de tous les bruyants bavardages dont nous recouvrons nos malaises d’être là, vides et visibles […] A qui la donner pour ne plus l’affronter, cette perplexité d’être soi, être soi d’accord, mais qui ? Il est impossible de se ressembler. Un matin quelque chose se stabilise et une rue plus loin, on a changé de caractère ou de colère. Il n’y a pas de mots pour dire ces variations silencieuses. On s’éloigne, c’est tout. »    Erik... [Lire la suite]
18 janvier 2017

"Ne parle pas aux inconnus" Sandra Reinflet

  Ma rencontre avec Sandra Reinfelt date du début de ce blog. Je suis ses aventures multiples et rocambolesques depuis qu’elle a décidé de prendre la tangente des rayons de supermarché et autres routines quotidiennes. La trentaine rayonnante, le sourire XXL et le regard rieur, Sandra est le genre de personne que l’on rencontre et qu’on ne peut oublier.  Après avoir commencé comme chanteuse au sein de Marine Goodmorning, Sandra a capturé un appareil photo et nous a livré son regard, ces images, portraits, morceaux... [Lire la suite]
07 janvier 2017

"Marx et la poupée" Maryam Madjidi

  « Il était une fois Un père, une mère et une filleLe père avait la forme d’une ombre se faufilant sur les mursLa mère, le visage caché, portait une longue robe balayant la terreLa fille, silhouette légère, avait les pieds suspendus dans l’airEt tous les trois gardaient un secret dans le creux de la maisSur leur paume, un mot était gravé : EXIL   La fille n’avait plus de jouetOn raconte qu’elle les avait échangés contre les lettres de l’alphabetLa mère n’avait plus de sourireOn raconte qu’elle l’avait... [Lire la suite]

11 décembre 2016

68 premières fois, édition 2016. C'était bien.

  Depuis vendredi soir ou plutôt samedi matin, je cherche mes mots pour vous exprimer mes émotions, mon cœur qui déborde devant toute cette chaleur, cette générosité, ce bonheur de vous avoir enfin croisé à cette grande parade de clôture des 68 premières fois qui a eu lieu dans les locaux de Babelio vendredi 09 décembre. Si j’osais, je vous dirais que ce fut magique, incroyablement bon, chaleureux, humain, simple, tendre, enthousiasment, féérique mais je crois que les mots me manquent et me manqueront encore pendant longtemps.... [Lire la suite]
20 novembre 2016

" Celui-là est mon frère " Marie Bartholet

« En te voyant, j’ai pensé que tu étais revenu pour moi, pis que tu avais vieilli. Je me trompais. Déjà tu souhaitais repartir. Et ce n’était pas tant que tu avais vieilli, tu étais transformé – défiguré, allais-je dire – par la brûlure d’une foi neuve. »  Ecrire ce billet un soir de vote est déjà quelque chose d’éminemment politique. Ecrire sur ce roman est quelque part déjà un geste revendicatif, universel, intemporel, citoyen. Car « Celui est mon frère » de Marie BARTHELET ne peut laisser indifférent... [Lire la suite]
13 novembre 2016

"Anguille sous roche" Ali Zamir

«  la vie d’un individu est un immense château caverneux où l’on trouve des antichambres, des chambres et des caves, […] la vie d’un individu est un ensemble de pièces éclairées et de pièces sombres tenues secrètes, chacun de nous est presque un océan, donc on est dans ce monde comme dans une immensité composée de tant d’océans, dont la profondeur de chacun révèle l’existence indiscutable d’une variété inépuisable de créatures, et tout cela on ne peut pas l’apprendre du jour au lendemain dans des morceaux de journaux comme... [Lire la suite]
25 octobre 2016

"Vivre près des tilleuls " L'AJAR

    « Elles m’avaient dit la douleur, comme on répand la menace pour mieux la conjurer. Elles m’avaient conté la douceur, sans vraiment la nommer. Elles avaient commenté l’attente, l’impatience, la lourdeur. Je les avais écoutées sans les croire, ne voulant rien imaginer, persuadée que pour moi, tout serait différent. Rien n’a été différent mais c’était mon histoire. Elles parlaient d’amour intense et immédiat, de symbiose et d’instinct. J’ai eu l’impression – dans la sueur, la lutte, les odeurs de corps et de vie –... [Lire la suite]