L’idée de remettre un peu d’humains et de sourires sur mes chemins, d’aller à la rencontre de l’inconnu, celui à qui petite on m’interdisait de parler.

29 juin 2017

Amegraphique " L'été - liberté des corps et des pieds"

L’été : le temps d’une pause comme le printemps est le temps des cerises. Le temps où parasol, crème solaire, lunettes fumées, serviettes de bain et pieds dénudés finissent leur journée sur le sable chaud. Cette période où les pataugas, les chaussures et sac de marche retrouvent enfin l’air, l’oxygène, l’odeur des sentiers.   L’été : L’odeur des grillades, les apéritifs envahissent les tables. Les familles et amis se retrouvent autour des verres. Tchin. Les rires fusent, les corps se relâchent,... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2017

Amegraphique : "Livre" - le Petit Carré Jaune

On me demande souvent la genèse du Petit Carré Jaune, du pourquoi un blog, du comment et pourquoi les livres, pourquoi la lecture ? On me demande son histoire, son parcours, ses rencontres, ses habitudes, sa vie. Et j’ai beau chercher ou tenter de trouver une réponse cohérente, je ne sais pas le pourquoi, le truc qui lui ferait un vrai costume, une véritable identité à lui tout seul, sans moi derrière. Je sais le comment de sa naissance, ses deux marraines de cœur (L’insatiable Charlotte et la facétieuse Lucie) et d’un peu plus... [Lire la suite]
30 mars 2017

Amegraphique " PLUIE "

Derrière ma fenêtre ouverte sur une fin de mois de mars ensoleillée, je tente de capturer quelques gouttes de PLUIE, de cette eau, cette trace humide qui soulage la peine des nuages, trop lourds de porter une charge. Juste en face de moi se dresse un nid de corbeaux, ces oiseaux noirs de mauvais augure et qui attendent comme une délivrance, l’arrivée du nouveau venu. Dans l’arbre encore dénudé, ils paressent, ailes déployées, ventres bombés, et couvent l’oisillon encore installé dans son œuf. Nul bruit autre que celui d’un croassement... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 05:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 février 2017

AmeGraphique : Noir

Dans le silence d’un soir de février, lorsque s’installe l’obscurité, juste avant que le soleil tombe, la ville s’endort. A l’heure du coucher, quelques corbeaux, ces oiseaux de mauvais augures aux plumes noires, observent encore et pour quelques instants, les rayons de l’astre rond chaleureux. Sans bruit, sans un son… juste le bruissement du vent, le feulement de l’air, ils prennent leurs aises. Un noir et blanc, une photographie, une image d’un soir quand le sombre vient, la lumière fait place à l’astre lunaire, à la blanche... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2017

Amegraphique : NEUF

Neuf : adjectif numéral, nom commun ou encore huit plus un sept plus deux ou dix moins un. Bon avec ça j’étais servie pour trouver l’Amegraphique proposée ce mois-ci chez Martine. Comment allais je me dépêtrer de cette histoire de calcul quand déjà les dates et moi, on se mélangeaient les pinceaux. Crénom… je devais trouver une parade.     Neuf : dialecte normand…. NEU. NOTE en Bourgogne ! Bon voilà que je me retrouvais entre deux mots à imager. NEU, NOTE … hummm non rien à faire je n’y voyais point.... [Lire la suite]
29 décembre 2016

Amegraphique - LUMIERE

Je me demande depuis un mois comment je vais arriver à capturer ce mot de Lumière, ce rayon de génie qui illumine nos pensées, installe dans nos pièces des guirlandes de bonheur, s’empare de nos cœurs au moment où l’on tombe amoureux. (Crénom : rien à faire mon âme de poète est là).   Pas d'idée, ou du moins ne pas tomber dans la facilité. Alors j’ai ouvert un livre vagabond, un livre qui nous parle des nuages, de nos tempêtes, de nos demains-hiers, nos maintenants et surtout de nos inconstances besoin de cette part... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2016

Amegraphique : Carte blanche

Certaines fins d’année sont un peu plus difficiles à gérer que d’autres. Soit on décide de capituler et de baisser les bras, soit on s’arme de nouveau et déploie ses ailes pour mieux voler et prendre la hauteur nécessaire. Oh je vous vois venir. Vous vous dites que cette âme graphique va être d’une tristesse morose et que mes questionnements, à savoir si je continue ou pas cet atelier, sont toujours là. Je ne vais pas vous mentir : oui. Oui car une âmegraphique, pour continuer à s’ouvrir, a besoin de butiner d’autres senteurs, de... [Lire la suite]
27 octobre 2016

AmeGraphique " ENCRE"

Depuis un mois, je me demande comment venir à bout de ce mot, comment ne pas ternir, assécher cette veine, ces écrits, dessins, graphismes, regards, comment trouver encore ce qui grise, bleuit, verdit, rougeoie, jaunit, colore la feuille. Comment encrer, comment photographier ce mot sans tomber dans le cliché de la folle écriture qui coure sur le papier ? Comment ne pas tomber dans la folle cavalcade de ce liquide qui glisse, teinte le support, le rend vivant, fluide, gracieux, généreux ? Cette ENCRE. (merci Julie Moulin... [Lire la suite]
29 septembre 2016

AmeGraphique " Sève "

Et voilà après deux mois de pause, l’Amegraphique reprend son chemin de regard, de tendresse, de ces instants où l’on prend le mot définit pour lui laisser une place, un droit à l’image. Car que serait ce mot, cet adjectif sans son double visuel ? C’est cela l’Amegraphique, accorder le droit, la possibilité pour ce mot de vivre au sein du regard, de l’instant où il se colle à notre vue, notre sensation, émotion, sensibilité. Lui accorder la possibilité de devenir autre chose que feuille de papier ou encre déposée, lui donner une... [Lire la suite]
30 juin 2016

Amegraphique "Visage"

Qu’est ce qu’un visage ? Que reflète-t-il ? Est-il le portrait de ce que cache l’âme humaine, son humanité, sa beauté, un simple jeu de miroir de ce qu’il renvoie, nous renvoie ? Bien souvent, ce visage se dissimule sous de vastes masques, des maquillages qui camouflent la peau, la personne que l’on est.  Bien souvent, homme comme femme, nous jouons du profil pour mieux nous voiler la face, celle que nous devrions présenter si nous osions nous déshabiller, nous mettre à nu. On sait bien qu’on identifie un homme... [Lire la suite]