26 mars 2016

"Mention fragile" Silvia Härri

  La poésie de Silvia est un univers à elle toute seule. Peu de mots. Une prose. Un monde d’effritement qui se délite dans un quotidien somme toute banal. Une menace qui trotte au dessus de nos yeux comme un cœur qui bat à la chamade devant les peurs de la vie, les douleurs passées ou présentes et qui se réveillent.Chez elle, tout est observation, regard, concentration dans ce qui entoure, vibre. Elle absorbe et retranscrit l’émotion ressentie, la fragile construction d’un simple moment d’existence. On ressent la justesse,... [Lire la suite]

10 mars 2016

" Née de la pluie et de la terre" Rita Mestokosho

  « Dans la vie d’un InnuIl y a deux chemins se défilant devant lui.  Le premier est tracéPar des pas d’hommes qui ont passé avant lui,Ce chemin est lourd car il est profond et en peines et en joies aussi.Il prendra ce chemin pour évoluer dans l’environnement où il vit.  L’autre chemin est invisible.Il est tracé par la lumière de la vie.Il peut y accéder par la force de son Mishapeu,Ces deux chemins sont reliés quelques part dans le monde où nous vivonsEt dans le monde des esprits où nous voyageons par nos... [Lire la suite]
25 octobre 2015

"La vie des gens" François Morel, Martin Jarrie

  «  Christine     Pourquoi je n’arrive pas à parler de ma vie ?C’est Myriam, une collègue qui m’en faisait la remarque. Chaque fois qu’on me pose une question, j’en pose une autre. Chaque fois qu’on s’intéresse à moi, je dévie, je dérive, je parle d’autre chose. C’est vrai.  Elle n’a pas tort, Myriam, quand elle me parle des cordonniers les plus mal chaussés. J’ai choisi le métier d’assistante sociale il y a bientôt vingt-cinq ans. C’était une évidence pour moi : m’occuper des autres. Je... [Lire la suite]
05 octobre 2015

"Bleu de travail" Thomas Vinau

  « Partons de ce bleu, si vous voulez bien. Partons de ce bleu dans le matin fraîchi d'avril. Il avait la douceur du velours et l'éclat d'une larme. J'aimerais vous écrire une lettre où il n'y aurait que ce bleu. » Christian Bobin. Partons oui de ce bleu et laissons nous embarquer dans les mots de Thomas Vinau. Oublions toutes les autres couleurs, tous les autres mots, les nuances d’un échéancier. Oublions les nuits noires, les matins aurores, les midis ensoleillés et les soirs orangés. Ne gardons que les bleus à... [Lire la suite]
29 juillet 2015

"Nouaison" Silvia Härri

« Mardi 11h30. Ainsi est-il écrit dans l’agenda du médecin.Tu ne discuteras pas.Le lit roule dans le couloir, puis basculement de ce corps alourdi (le tien ?) du matelas au brancard. Du brancard ensuite à cette trappe horizontale qu’il faudra traverser (avec, au bout, quel espoir ?), avant que  les néons ne te trouent le regard.Etendue, à nouveau, sur une table, des spots pleins ces yeux qui clignent avec force, maintenant, sous tant de lumière, lumière si crue qu’elle pourrait blesser, griffer la chair ou... [Lire la suite]
16 mai 2015

"Renée, en elle" Cécile Guivarch

« Ce qu’il y a avec Renée, c’est qu’elle me vient tout en morceaux, tessons de mosaïques. Je les assemble et tente de les harmoniser. Je m’évertue à redonner à Renée, de vraies couleurs. Elle ne me donne pas la tâche facile et pourtant je poursuis ce travail de reconstitution, la rassembler, la recoller pièce par pièce. En haut de la mosaïque, il y a beaucoup de lapis lazuli et des oiseaux, de la lumière qui serait un soleil ; au centre, cela s’assombrit, mais les couleurs restent vives. Dans le bas, l’ocre devient de plus... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 09:29 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2015

"Où que j'aille" Albane GELLE - Anne LELOUP

« Tu voyages avec moi, tu n’es pas encombrant. Où que j’aille.Tu te moques des grandes pluies, tu ne te perds jamais dans les labyrinthes, et tu n’attends pas ton tour au bout des files d’attentes. Tu te fais oublier. Pendant que je m’affaire à fermer un manteau, à cueillir des cerises, à seller un cheval. Pendant que je t’écris des livres.Je n’ai pas encore lu toutes les pages, rangées dans la grande chemise cartonnée beige. J’attends le jour où. J’emporterai tout ça, dans une autre maison (la forêt sera au bout des doigts). En... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 21:13 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 décembre 2014

"Les Hautes Herbes " Hubert VOIGNIER

«  Aller à la découverte des hautes herbes, au détour de paysages repeints aux couleurs de la reverdie annuelle, est un bonheur comparable à celui de se lever tôt pour constater que le soleil règne en maître absolu sur la campagne, avant que ses rayons, frappant de plein fouet les yeux du promeneur matinal, à peine éveillé, ne le jettent, l’esprit à moitié sonné, sur le carreau éblouissant des routes… Leurs apparitions aléatoires à la fenêtre d’une voiture, au gré d’une promenade le long d’une voie secondaire ou d’un sentier de... [Lire la suite]
18 octobre 2014

"Petit éloge du sensible" Elisabeth BARILLE

« On peut parcourir le monde à la recherche de la sagesse, rencontrer toutes sortes de sages, suivre toutes sortes de stages, yoga ou méditation, cela ne sert pas à grand-chose tant qu’on n’a pas pris contact avec son guide intérieur. Nous avons tous le nôtre, discret, avisé, infaillible, encore faut-il lui offrir notre confiance, c’est d’ailleurs la seule chose qu’il exige de nous. Cela acquis, il ne nous trompe jamais.Ce guide, c’est le goût.S’en remettre à lui, c’est courir la chance de n’être jamais déçu.Même en... [Lire la suite]
23 juillet 2014

"La règle du changement" Claudine GALEA

" Ne pas préparer le voyage, ne pas lire, ne pas vouloir connaître, ne pas avoir d'imagination, ne pas savoir la langue. Quand on sait, on perd tout, on ne peut plus. Ne pas emporter de livres, ne pas prendre de notes. Laisser l'esprit dériver. Laisser venir les rêves. Je vais sur le pont Doumer, le dragon d'acier. Au milieu du pont, le bruit s'arrête. Seuls les vélos et les piétons ont ici accès. Tout en bas, le fleuve asséché, les bandes de sable et d'eau.Le temps s'agrandit, le temps devient un espace. Oublier est plus difficile,... [Lire la suite]