20 janvier 2016

"Je sais " Ito Naga

  226. « Je sais qu’on finit par se demander : « ça sert à quoi d’être sensible ? »  Comment vous parler de ce petit ouvrage à la couverture rouge ? Un petit ouvrage qui regorge de petites phrases pépites, de mots tous plus beaux, forts, poétiques, rieurs, naïfs les uns que les autres. Comment vous parler des mots d’Ito Naga et de son recueil poétique « Je sais ».Un recueil où chaque mot posé regorge de trouvailles et d’ingéniosité, de vérité non fondée et d’une sensibilité... [Lire la suite]

15 décembre 2015

"Toi Emoi" Franck Prévot

  « Tu verras dans le sable chaudDans le sable chaud l’hiverTu verras je dessinerai dans le sable chaudUne maison pour nous abriter l’hiver »  Il y a des petits livres qui comme ça se rappellent à nous, nous appellent comme un doux murmure, nous transforment en petites larmes de joie, en douces pensées.Il y a des petits mots qui se livrent délicatement au détour d’un étui rouge grenat, jaune fleuri. Il y a des livres, il y a des mots et il y a des déclarations d’amour de toi à moi, d’émoi. De toi à moi.... [Lire la suite]
11 novembre 2015

"Merveille de la guerre" Guillaume Apollinaire

Merveille de la guerre      Que c'est beau ces fusées qui illuminent la nuit     Elles montent sur leur propre cime et se penchent pour regarder     Ce sont des dames qui dansent avec leurs regards pour yeux bras et cœurs     J'ai reconnu ton sourire et ta vivacité     C'est aussi l'apothéose quotidienne de toutes mes Bérénices dont les chevelures sont devenues des comètes     Ces danseuses surdorées appartiennent à tous les temps et à... [Lire la suite]
18 mai 2015

"Haïkus du chat" Minami Shinbô

  « Vapeurs printanièresDissoute dans l’airLa lumière du soleil »   Je me suis souvent demandée comment vivait un chat avant d’un avoir un. Ce qu’il pouvait ressentir, à quoi il pensait, quels étaient ses murmures, chuchotements qu’il poussait, comment faisait-il pour attendre si patiemment devant un papillon et d’un seul coup se décider à jouer avec ? Je me demandais quel était cet animal aux poils soyeux, mouchetés, écaillés, unis. Qu’est ce qu’était un félin ? Bref je me posais la question... [Lire la suite]
10 mai 2015

"Bashô, le fou de poésie" Françoise Kerisel et Frédéric Clément

« Il passe alors sa main droite sur sa jambe gauche et sa main gauche, tournée vers le ciel, sur sa main droite. Les extrémités des pouces se touchent à peine. Il est assis bien droit, ni penché à gauche ni penché à droite, ni en avant ni en arrière. Il respire doucement par le nez, cherche son « terre-ciel ». Le voilà en paix, comme s’il était installé au cœur de la lune !  A son maître plus tard, il demande : -qu’est ce que le zen ? Bashô sourit sans répondre. »   Comment vous... [Lire la suite]
08 mars 2015

le printemps des poètes - Prière aux masques

  PRIERE AUX MASQUES   Masques! Ô Masques! Masques noirs masques rouges, vous masques blanc-et-noir Masques aux quatre points d’où souffle l’Esprit Je vous salue dans le silence! Et pas toi le dernier, Ancêtre à tête de lion. Vous gardez ce lieu forclos à tout rire de femme, à tout sourire qui se fane Vous distillez cet air d’éternité où je respire l’air de mes Pères. Masques aux visages sans masque, dépouillés de toute fossette comme de toute ride Qui avez composé ce portrait, ce visage mien penché sur l’autel de papier... [Lire la suite]

18 janvier 2015

"L'oiseau - Maurice Carême"

  L'oiseau   Quand il eut pris l’oiseau,Il lui coupa les ailes.L’oiseau vola encor plus haut.Quand il reprit l’oiseau,Il lui coupa les pattes.L’oiseau glissa telle une barque.Rageur, il lui coupa le bec.L’oiseau chanta avec Son coeur comme chante une harpe. Alors, il lui coupa le cou.Et de chaque goutte de sangSortit un oiseau plus brillant.   Maurice Carême    
Posté par sabeli à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2015

"Liberté" Paul Eluard

Liberté   Sur mes cahiers d’écolierSur mon pupitre et les arbresSur le sable sur la neigeJ’écris ton nom  Sur toutes les pages luesSur toutes les pages blanchesPierre sang papier ou cendreJ’écris ton nom  Sur les images doréesSur les armes des guerriersSur la couronne des roisJ’écris ton nom  Sur la jungle et le désertSur les nids sur les genêtsSur l’écho de mon enfanceJ’écris ton nom  Sur les merveilles des nuits Sur le pain blanc des journéesSur les saisons fiancéesJ’écris ton nom  Sur tous mes... [Lire la suite]
18 décembre 2014

Parce que Hugo - Les contemplations

  Demain, dès l'aube...   Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et quand... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 09:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 décembre 2014

Dimanche en poésie - Haikus

    L'automne s'en va - Une bogue de chataigne fendue comme des mains entrouvertes   Bashô, seigneur ermiteL'intégrale des HaïkusPointséditions bilingues   Beethoven - Silence   Traduire, c'est trahir. Impossible de le renier, surtout au moment de transmettre la quintessence d'un poème aussi bref que le haïku japonais.