21 août 2016

"L'oiseau" Une nouvelle de Constance Joly Girard

La nuit ne tombera pas ce soir. Elle n’y arrivera pas. Le jour ne finit pas, tendu de rose, vibrant. J’ouvre la marche, perchée sur mes nouveaux sabots à travers le chemin qui serpente entre les vignes. Je suis très fière de mon long jupon à fleurs et de mon petit haut à smocks. Je suis la reine des prés et des marais. Tout à l’heure, mon père m’a prise à la taille et m’a hissée contre un muret de pierres. Sur mes chevilles, la pierre sèche a râpé ma peau, mes sabots ont pendu dans le vide, l’un d’eux a dégringolé par terre, dans les... [Lire la suite]

15 août 2016

"L'Insouciance " Une nouvelle de Sophie Lemp

Ce mercredi de janvier, un bandeau rouge s’affiche sur l’écran, une fusillade vient d’avoir lieu à Charlie Hebdo. Les noms des victimes s’affichent les uns après les autres. On reste incrédule. Le téléphone sonne, on a besoin de parler. L’événement est si violent qu’on ne peut le garder pour soi. Deux jours plus tard, l’Hyper Cacher. D’autres noms, d’autres visages. Les hélicoptères, les sirènes, les enfants confinés à l’école. Alors que l’on est opposé à la peine capitale, on se réjouit de la mort des trois terroristes. Le dimanche... [Lire la suite]
14 août 2016

" Pot de colle " Une nouvelle de Camille

Après le naufrage, je me réveille, étendue sur la plage d’une île inconnue. Après avoir repris des forces, je décide d’explorer les alentours quand, soudain, j’aperçois ... Un chat, c’est petit chat qui a lui aussi échoué ici. Il est blanc taché de noir et de marron, il a une tête de coquin et me suis sans arrêt, je décide donc de l’appeler Pot-de-Colle.Celui-ci a faim, très faim car il n’arrête pas de miauler et de fouiller dans mes poches pour voir s’il y a quelque chose à grignoter.  Bref... Je continue mon exploration, mais... [Lire la suite]
10 août 2016

" Projet XX W#6 " une nouvelle de Loïc Demey

Je ne sais pas si je lui ai écrit cela, ce qu’elle a compris, six ce que j’ai voulu dire est ce qu’elle a entendu, je crois qu’il y a une différence notable entre-eux ce que l’on souhaite dire et ce qui Est entendu. C’est cela que ne permettent pas les mots – ni la parole –, ils ne pensent pas et n’agissent plus lorsqu’ils se taisent ou qu’ils ont fini de s’inscrire.Ils sont uniquement (et bienheureusement) le reliquat de la pensée. Un résidu de son inapaisable mouvement. Je vous explique la scène : j’ai un casque sur les... [Lire la suite]
07 août 2016

" La fenêtre " Une nouvelle de Gwenaëlle Péron

Une femme à sa fenêtre. Une femme qui guette. Quoi? Le retour de l’absent? Attendez, revenez en arrière. Pourquoi vouloir absolument faire entrer un homme dans le champ? Peut-être qu’il s’en va justement. Il s’en va, sa voiture au bout de l’allée, et tous les mioches dedans. Ou bien il s’en va, définitivement. La femme est seule, à sa fenêtre, et elle regarde dehors. Elle regarde son jardin qu’elle entretient avec amour. Elle regarde les oiseaux qui s’ébattent, et tracent dans l’air les invisibles guirlandes de leurs trajectoires.... [Lire la suite]
03 août 2016

Momo - une nouvelle de Sandrine Roudeix

Momo en a plein les Nikes. Pour rentrer plus vite après sa journée à l’entrepôt, il a choppé un bus. Mais quelle chaleur ! Et quel monde. L’engin est bondé. Lentement, il se faufile au fond, pris en sandwich entre une bande de jeunes énervés et un petit rebeu aux écouteurs vissés sur les oreilles, et s’accroche debout à une poignée en regardant les bagnoles défiler sur le bitume. Mais des cris percent l’air soudain. Momo se retourne. Les trois jeunes chahutent, collés contre le reflet crasseux des vitres. Quinze ans, pas plus.... [Lire la suite]

31 juillet 2016

"Prequel de courir après les ombres" - Sigolène Vinson

Le Poisson Pierre, du nom de son créateur, Pierre Poisson, a une sale gueule mais pas seulement. Trapu, ramassé sur de larges chenilles, sa silhouette aussi est répugnante. Engin bizarre que cette dépanneuse d’après-guerre, conçue et fabriquée des mains d’un homme qui n’était pas ingénieur mais doux rêveur, chercheur d’épaves et de richesses dans les épaves. Pas en quête de galions espagnols coulés en haute mer par trois cent mètres de fond mais de bateaux métaux, cargos et paquebots échoués sur le sable, enchâssés dans les bancs de... [Lire la suite]
27 juillet 2016

" C'est cela grandir ? " - une nouvelle de Charlotte Milandri

Sur ton lit, entourées de crayons plus colorés les uns que les autres et de magazines emplis de test pour savoir quel caractère nous dominait ou quelle amoureuse nous serions, je nous pensais invincibles. Même le sucre des fraises tagada ou des chamallow ne devait pas avoir raison de notre candeur. Les jours sans se voir, et même ceux où sept heures avaient été partagées, le fil du téléphone courrait le long des plinthes jusqu’à cette porte de chambre qu’il empêchait de fermer. Seuls les appels répétés de ma mère m’invectivant de... [Lire la suite]
24 juillet 2016

"Le petit carré jaune" - une nouvelle d'Arnaud Friedman

Pendant l’instant qu’avait duré la chute, tout ce que l’ordinateur contenait d’indispensable (et pour ce qui datait de moins de quinze mois, non sauvegardé sur disque dur externe) avait défilé dans l’esprit d’Arnaud, avec une précision telle que bien des années après, distordant les faits de cette manière propre aux écrivains qui vise à les rendre plus vraisemblables qu’ils ne l’ont été, il affirmerait avoir visualisé des pans entiers de romans non publiés, des nouvelles qu’il avait oublié avoir écrites, de lettres d’amour dont... [Lire la suite]
21 juillet 2016

" Dans les allées du jardin des plantes" Avec Sophie Lemp, Nathalie Magrez, Charlotte Milandri

Dans les allées du jardin des plantes, j’enfile mon costume et mon regard, mon appareil photo. Je laisse aller mes émotions,  mes yeux s’emparer de mes pas, mes mains se perdre dans la nature, le vol des feuilles, le chant de l’alouette, les ailes de la libellule. Je m’assois, je navigue entre herbes et eaux. J’attache, je lie, relie ma respiration à ce que mon œil voit. Je retiens mon souffle de peur que  s’envole l’air.   Dans les allées du jardin des plantes, je rencontre Claude, souvent. Je me reconnais en... [Lire la suite]