10 janvier 2017

Lettre à Thomas Vinau - La part des nuages

  Monsieur Thomas Vinau,    Permettez-moi de vous appeler Monsieur.  Thomas est trop intime. Vinau trop court, trop sec, dur, intransigeant.   Je viens de finir votre roman, « La part des nuages ». Il trainait dans ma bibliothèque depuis quelques temps, attendant son tour, rangé entre un Thoreau et sa vie sauvage et « Et, néanmoins » de Philippe Jaccottet, déniché dans une brocante. Il trainait là, attendant une météo plus clémente, le moment propice où les nuages... [Lire la suite]

26 avril 2016

"Les enfants des géants " Kriss FGardaz

      Chère Kriss,   Cela fait longtemps que je ne t’ai pas écrit, lu. Cela fait longtemps que ton livre est près de moi avec cette impossibilité de l’ouvrir, ce manque de tes mots déjà venant se graver dès que tu m’as fait parvenir le tome 3 de tes voyageurs des miroirs, « Les enfants des géants ». Tu m’avais prévenue dès le début : il marquerait la fin de ta trilogie. Et de cela, j’en étais chagrinée d’avance.   Comment allais-je pouvoir te lire, te découvrir de nouveau alors... [Lire la suite]
29 mars 2016

" Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants " Mathias Enard

  « Je ne cherche pas l’amour. Je cherche la consolation. Le réconfort pour tous ces pays que nous perdons depuis le ventre de nos mères et que nous remplaçons par des histoires, comme des enfants avides, les yeux grands ouverts face au conteur »   Je me pose une question : certains livres nécessitent-ils une énième chronique lorsque tout a été dit sur eux, sur lui ? Comment en parler lorsque la beauté des mots, l’envoutement que procure la lecture, effacent tous les phrases que l’on pourrait écrire... [Lire la suite]
27 février 2016

"L'ombre de nos nuits" Gaëlle Josse

  Chère Gaëlle Josse,   Cela fait bientôt une semaine que j’ai terminé votre roman « L’ombre de nos nuits » et comment vous dire que je  ne sais pas écrire un seul mot après avoir lu les vôtres. Vous avez ce pouvoir d’envouter les nuits (tout comme Laurence Tardieu), de resplendir d’une douce lumière les jours de pluie, de rendre les soleils tendres et chauds les semaines où ces rayons cognent fort. Vous avez la délicatesse des silences nécessaires à écouter et regarder la vie. Je ne sais comment vous... [Lire la suite]
31 août 2015

"Courir après les ombres "Sigolène Vinson

Chère Sigolène Vinson,   Vous n’êtes peut-être pas habituée à lire mes billets, à lire les émotions que je ressens lorsqu’à la lecture d’un roman, mon âme et mon cœur rencontrent des mots qui m’ont touché, bousculé peut-être même plus, qui ont dévoilé une de mes facettes. Vous n’êtes peut-être pas habituée à découvrir tous ces mots écrits résonnant chez certains de vos lecteurs parce qu’ils parlent d’humanité, de ce que nous sommes tous,  et cela quelque soit notre continent, nos racines, nos pays, des... [Lire la suite]
30 août 2014

"Une vie à soi" Laurence TARDIEU

« Ce qui l’obsédait : faire tomber les masques, saisir ce que chacun est de l’autre côté du rideau des apparences. Elle cherchait l’autre. Elle disait de son appareil photo qu’il était son passeport. Celui qui lui permettait de franchir les frontières, d’aller vers ceux qu’elle voulait connaître, connaître intimement : ceux dont elle voulait atteindre la vie intérieure. […]Elle photographiait et moi, assise sur mon canapé noir, je regarde ses photos, je regarde ces visages et ces corps. Chaque visage, ou presque, fixe... [Lire la suite]
07 avril 2014

"Le bain et la douche froide " Mélanie RICHOZ

Ma chère Mélanie   Toi et moi, c’est une vieille histoire maintenant. On ne va pas se mentir ou se dire « vous » pour faire plaisir à tout le monde. Ca fait un bout de temps que toi et moi, on se suit. Ça fait un bout de temps que Toi, tu écris Moi, je te lis. Et ça fait un bout de temps qu’à chaque fois, tu me laisses avec un infini sentiment d’abandon. Oui, Mélanie, te lire provoque un risque. Le risque d’aimer ta plume, le risque de devenir accro à ton phrasé, à ta manière de jeter les mots sur le papier, ta manière de... [Lire la suite]
01 décembre 2013

" Les chats d'argent " - Kriss F GARDAZ

Chère Kriss FGARDAZ   Voilà je viens de terminer votre magnifique livre "Les chats d'Argent"(quel beau titre énigmatique), tome 2 de la trilogie des Voyageurs de Miroirs . Et ce n'est pas un vain mot ni parce que c'est vous, ni parce que j'avais déjà aimé vos "voyageurs des miroirs"(Editions du Préau). Que vous dire ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Je viens de clôturer votre histoire et vous m'avez laissée seule dans les rues de Londres.  J'ai un manque là. Un manque de vos mondes, de votre... [Lire la suite]