15 février 2017

" La fugue " Pascal Blanchet

  Tout commence dans la tristesse absolue d’une maison corbillard, d’une maison où un piano droit semble être enterré. A son seuil, un vieil homme aux cheveux hirsutes et grisonnants, nœud de papillon rouge au cou, redingote noire et mine affligée. Un rosier grimpe sur les murs, vestige d’un jardin oublié.  Au loin, la ville gronde sous des immeubles buildings. Quelques touches de rouge rappellent la vie, une porte, un calisson sur le mur mais on devine la peine, la tristesse, la lourdeur d’une solitude écrasante, le... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2017

"Mémoires d'un ouvrier" Bruno Loth

  « Quand on entend cent fois les mêmes histoires, on en rit, on se lasse et on ne fait plus attention, puis un jour on se rend compte qu’elles font partie de vous, qu’elles vous appartiennent un peu, mais qu’elles vous échappent indubitablement. »  Et pourtant. Cent fois on a entendu ces rengaines sur la vie d’ouvrier, sur cette mémoire qui se meurt à petit feu aujourd’hui, sur ces bleus de travail qui bâtirent notre monde, martelèrent à coups de poing rageurs une société nouvelle, autre, emplie d’espoirs,... [Lire la suite]
01 février 2017

" Les brumes de Sapa " Lolita Séchan

  « Quand j’étais petite mon plus grand rêve était d’avoir un poulet rien qu’à moi. Un jour en travaillant comme guide, j’ai pu me le payer. Je l’ai mangé tout entier jusqu’au plus petit bout de chair et j’ai été malade. Ensuite mes rêves ont grossi… Je voulais aller à l’école et j’y suis allée. Mon plus grand rêve était de prendre l’avion et tu es arrivée. Maintenant j’aimerais découvrir le monde, venir te voir à Paris. Mais je sais que plus mes rêves grossissent moins j’ai de chance d’être heureuse. »  Les... [Lire la suite]
27 janvier 2017

"Ce qu'il faut de terre à l'homme " Martin Veyron

  « Deux mètres de longueur sur un mètre cinquante de largeur et de profondeur… voilà ce qu’il faut de terre à l’homme. »   Sur son lopin de terre au fin fond de la Sibérie vivent Pakhomm, sa femme et leurs enfants. Paysan à la solde de la Barynia, Pakhomm se contente du peu de ses ressources, de ses terres. Heureux dans ces valenki, sa vie se limite aux bornes et à la volonté dictée par celle qui possède le manoir et les terres communales.  Quelques vaches, cochons, des terres où le blé pousse, un... [Lire la suite]
20 janvier 2017

" Max Winson " Jérémie Moreau

  « Tu peux parler fort, exhiber ton savoir, assener tes arguments, brandir ta culture… Mais la conversation est à sens unique et tristement stérile. Au terme de l’échange, tu demeures exactement le même, tu n’as pas évolué d’un pouce. La rencontre n’a pas eu lieu.Ou bien tu peux laisser l’autre s’exprimer, l’écouter. Et alors te hisser sur la marche qu’il érige puis en poser une. A ton tour. Vois la balle de tennis comme le lien qui te rattache aux autres. Cultive-le tant que tu veux. Ne cherche plus à lutter contre les... [Lire la suite]
15 janvier 2017

" Frapper le sol - Tatsumi Hijikata sur la voie du Butô " Céline Wagner

  Comment vous parler de ce roman graphique ? Comment vous faire découvrir ce qu’est le butô quand moi-même je ne connaissais ni le terme, ni l’influence qu’a eu celui qu’il a inventé cette danse contemporaine, moderne sur les générations actuelles ?.   Le Butô est donc une danse japonaise consistant à frapper le sol, à se mettre à nu, exerçant sur son corps et son esprit une controverse impitoyable. Elle fut initiée à la fin des années 1950 par celui qui en est le maitre incontesté et absolu : Tatsumi Hujikata... [Lire la suite]

06 janvier 2017

"Là où vont les fourmis " Plessix et Le Gall

« Un homard et une étoile de mer étaient amoureux l’un de l’autre, ce qui rendait leur vie compliquée. Un jour, un pêcheur mit fin à leur tourments. Il les pêcha tous deux, offrit l’étoile de mer à sa fille et mangea le homard.Il y avait aussi un vieil homme si savant parait-il, que le volume de son cerveau l’obligeait à marcher sur la tête.Il était une fois un pirate et sa cupidité avait volé tant et tant de trésors qu’un jour, sous leur poids, son bateau en coula et le pirate avec lui. On raconte qu’au cœur de la forêt de... [Lire la suite]
04 janvier 2017

" L'appel " Galandon et Mermoux

  Depuis le début, je ne voulais pas lire de roman, recueil ou toute autre littérature sur ces appels, ces embrigadements religieux, ces mots qui exaltent la guerre, le djihad ou ceux qui appellent à la paix ou la haine. Je les fuyais comme la peste, comme le choléra. Dès qu’un roman me tombait dans les mains ou devant les yeux,  je le reposais illico. Je jouais à l’autruche cherchant certainement à me préserver, à croire je ne sais quelle chose, je ne sais quel bandeau même si je n’étais pas dupe. Mais ma sensibilité me... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 17:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 janvier 2017

" L'adoption " Zidrou et Monin

  Cela fait un bout de temps que je tourne autour, que je la lis et la relis (relie… ?), que je la pose pour la reprendre et la relire. Cela fait un bout de temps que Qinaya me touche, me bouleverse, me procure un sourire infini et une petite bulle qui me vient du fond du ventre. Il y a des romans graphiques qui vous touchent au plus profond par leur histoire, leur scénario sensible, fragile, beau, solaire et un graphisme somptueux, doux, rond, tendre. Il y a des rencontres comme il y a des bonheurs, des petites... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 décembre 2016

"L'anniversaire de Kim Jong Il" Ducouray et Allag

« Chez nous en Corée du Nord, on ne fête pas les anniversaires… Sauf le mien. Enfin c’est pas vraiment le mien mais comme je suis né le 16 février, comme notre cher dirigeant Kim Jong Il… j’ai toujours l’impression que c’est moi qu’on célèbre ! »  La Corée du Nord, ce bastion à la nébuleuse dictature, ce pays où vivre est synonyme de survie et d’allégeance à un homme surnommé dirigeant, grand général, père bien-aimé de la nation. La Corée du Nord où la seule parole admise est celle qui est la vérité émise... [Lire la suite]