06 janvier 2017

"Là où vont les fourmis " Plessix et Le Gall

« Un homard et une étoile de mer étaient amoureux l’un de l’autre, ce qui rendait leur vie compliquée. Un jour, un pêcheur mit fin à leur tourments. Il les pêcha tous deux, offrit l’étoile de mer à sa fille et mangea le homard.Il y avait aussi un vieil homme si savant parait-il, que le volume de son cerveau l’obligeait à marcher sur la tête.Il était une fois un pirate et sa cupidité avait volé tant et tant de trésors qu’un jour, sous leur poids, son bateau en coula et le pirate avec lui. On raconte qu’au cœur de la forêt de... [Lire la suite]

04 janvier 2017

" L'appel " Galandon et Mermoux

  Depuis le début, je ne voulais pas lire de roman, recueil ou toute autre littérature sur ces appels, ces embrigadements religieux, ces mots qui exaltent la guerre, le djihad ou ceux qui appellent à la paix ou la haine. Je les fuyais comme la peste, comme le choléra. Dès qu’un roman me tombait dans les mains ou devant les yeux,  je le reposais illico. Je jouais à l’autruche cherchant certainement à me préserver, à croire je ne sais quelle chose, je ne sais quel bandeau même si je n’étais pas dupe. Mais ma sensibilité me... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 17:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 janvier 2017

" L'adoption " Zidrou et Monin

  Cela fait un bout de temps que je tourne autour, que je la lis et la relis (relie… ?), que je la pose pour la reprendre et la relire. Cela fait un bout de temps que Qinaya me touche, me bouleverse, me procure un sourire infini et une petite bulle qui me vient du fond du ventre. Il y a des romans graphiques qui vous touchent au plus profond par leur histoire, leur scénario sensible, fragile, beau, solaire et un graphisme somptueux, doux, rond, tendre. Il y a des rencontres comme il y a des bonheurs, des petites... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 décembre 2016

"L'anniversaire de Kim Jong Il" Ducouray et Allag

« Chez nous en Corée du Nord, on ne fête pas les anniversaires… Sauf le mien. Enfin c’est pas vraiment le mien mais comme je suis né le 16 février, comme notre cher dirigeant Kim Jong Il… j’ai toujours l’impression que c’est moi qu’on célèbre ! »  La Corée du Nord, ce bastion à la nébuleuse dictature, ce pays où vivre est synonyme de survie et d’allégeance à un homme surnommé dirigeant, grand général, père bien-aimé de la nation. La Corée du Nord où la seule parole admise est celle qui est la vérité émise... [Lire la suite]
01 décembre 2016

"Charlotte et moi " Olivier Clert

Des fois il vous arrive de trouver une bande dessinée, un roman ou tout autre d’ailleurs, qui fait que quelque chose vous attire, vous frappe l’œil, le cœur, les petites gribouilles dans le ventre. Vous vous laissez guider par ce sentiment, cette espèce de tentation et vous vous saisissez de la « chose ».   « Charlotte et moi ». Quel énigmatique titre et couverture où on voit de dos, deux personnages marcher dans un paysage bucolique au soleil et nuages couchants. Rien de très bavard, cela serait... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 12:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2016

"Le loup en slip " Lupano, Itoïz, Cauuet

    Je ne sais pas vous, mais ce mois de novembre, il est bigrement long et morose. Depuis le jour de ce premier mois jusqu’à ce week-end, on enchaine entre les pages nécrologiques aux titres racoleurs et celles aux enjeux politiques et relents nauséabonds, outranciers, voire plus même. Et quand les conditions météorologiques s’en mêlent, les ultra sensibles comme moi descendent en rappel à 15 mètres de profondeurs pour trouver son petit coin de grenier, grotte sympa et y faire pousser ses idées, ses envies, ses petites... [Lire la suite]

22 octobre 2016

"Boulevard des sms" Brigitte Fontaine, Alfred

      « Qu’est-ce qu’on nous a fait ?Combien de mains nous a-t-on coupées ?Comment a-t-on pu se résigner ?Qu’est-ce que c’est que cette absence de nous en nous, que nous faisons tourner entre nos doigts comme une tasse vide ? »  « Ne prenez pas vos désirs pour des banalités. »   J’ai ouvert ce recueil comme on ouvre la poésie chantante de Brigitte Fontaine : avec fougue et ivresse, avec cette tendresse et ces mots, cette personnalité étrange qui nous... [Lire la suite]
28 septembre 2016

"La différence invisible" Mademoiselle Caroline, Julie Dachez

    « Marguerite a 27 ans. Elle aime les animaux, les journées ensoleillées, le chocolat, la cuisine végétarienne, son petit chien et le ronronnement de ses chats.Tous les matins, elle part travailler. Elle n’aime pas trop son travail, mais il faut bien bosser, et elle n’est pas là seule, après tout. »   Bon pour tout vous dire, la lecture de « La différence invisible » de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez s’engageait plutôt mal. Marguerite, j’avais vraiment très envie d’aller à sa... [Lire la suite]
24 septembre 2016

"Joséphine Baker " Catel et Bocquet

      « On dit qu'au delà des mers Là-bas sous le ciel clair Il existe une cité Au séjour enchanté Et sous les grands arbres noirsChaque soirVers elle s'en va tout mon espoir.J'ai deux amoursMon pays et ParisPar eux toujoursMon cœur est raviMa savane est belleMais à quoi bon le nierCe qui m'ensorcelleC'est Paris, Paris tout entierLe voir un jourC'est mon rêve joliJ'ai deux amoursMon pays et Paris »   Joséphine Baker. Qui n’a pas entendu ce nom une fois dans sa vie, qui n’a pas fredonné ce... [Lire la suite]
14 septembre 2016

" Mon père était boxeur" B. Pellerin - V. Bailly - Kris

« Mon père disait que le combat commence lorsque les boxeurs montent sur le ring. La tension se matérialise dans un défi de regards. Il faut impressionner. A la première lueur de peur dans les yeux de l’adversaire, on est déjà en route pour la victoire. La victoire est mentale, il ne faut jamais douter. »  Je n’aurais jamais pensé qu’une bande dessinée sur le monde de la boxe m’aurait emmenée à visionner des vidéos, à vouloir écouter des chroniques sur cette histoire. Bouleversante. Touchante. L’ultime message... [Lire la suite]