23 mars 2016

"Paranthèse Patagone" Aude Picault

  «  Nous aurons passé dix jour en Patagonie, quand une année ne suffirait pas à en saisir les contours. Dix jours, comme une parenthèse ouverte sur l’immensité. »  Hier j’ai dérivé. Loin. Très loin. J’ai largué les amarres. Entrepris une traversée. J’avais besoin d’un souffle nouveau, d’une existence qui ne me ramenait pas à l’humain déshumanisé. Voir ce qui fait que j’existe, je respire, je suis. J’avais besoin d’air, d’oxygène, de vents balayant tout sur leurs passages, de vagues roulis-tangages, de pontons... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 10:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mars 2016

"it's not a piece of cake " Nancy Peña

Rappelez-vous, déjà dans Tea Party, Nancy Peña nous amenait dans les faubourgs d’un Londres victorien plus vrai que nature. On s’aventurait dans les tripots malfamés et on recherchait, tel le St Graal, le nec plus ultra des breuvages anglais, celui qui parfume les house clubs et autres maisons de l’aristocratie anglaise.  Tel un combat de titans entre Lord Henri Mc Dale et Sir Clifford Barnes, Nancy Peña nous baladait de pages en pages, à la rencontre de son chat du Kimono et de Victor Neville, jeune cookery-counseller employé... [Lire la suite]
01 mars 2016

"La tristesse de l'éléphant" N. Antona - N. Jacqmin

« Mon histoire est malheureusement commune à notre époque. Elle est celle du cycle de notre existence. La naissance, la vie, la mort mais à cela près que je n’ai pas connu certains des moments de la vie d’un homme » « La tristesse des éléphants »  Tout commence par ce titre, une histoire, une couverture au crayonné pastel, crayons de couleurs de nos trousses d’école. Une histoire qui nous donne l’infinie envie d’ouvrir les pages et de nous laisser happer par cette romance douce-aigre que l’on nomme la... [Lire la suite]
21 février 2016

"Les jours sucrés" Loïc Clément, Anne Mortel

  « Je n’ai pas remis les pieds dans le village de mon enfance depuis l’âge de 8 ans. Certains seraient sans doute émus, mais, moi je ne ressens rien. Rien de positif en tout cas, car s’il est question de sentiments en général, la colère n’est jamais loin chez moi.Je ne suis pas née comme ça, faut pas croire. Non. Cette colère, on me l’a patiemment inculquée, savamment inoculée, lentement distillée. Je suis en colère contre le monde, contre les hommes contre moi-même »  C’est l’histoire d’Eglantine Larticho, 28... [Lire la suite]
16 février 2016

"Le retour de la bondrée" Aimée de Jongh

« Toute leur vie, ils allaient être rongés par le remords : « pourquoi a-t-on fait ça… ? Et puis aussi « Que se serait-il passé si… ? » »  Nous avons toutes et tous en nous des souvenirs d’enfance douloureux, ceux qui nous empêchent d’avancer, ceux que nous tentons tant bien que mal de masquer, d’oublier, traumatismes d’un âge ingrat,  cauchemars de nos nuits d’adulte, silence enfuis dans nos cicatrices invisibles.Ces moments douloureux ressurgissent dans les pires moments. Imprimés... [Lire la suite]
11 février 2016

"Give peace a chance" Marcelino Truong

Flap flap flap flap flap…, tchoff tchoff tchoff tchoff…, clomp clomp clomp…, bang, clic-clac…, bom bom rac tac tac…  « where are you now, my son ».   Quels sont le bruit des balles, des bombes, des pieds qui foulent le sol lorsqu’ils sont cadencés ? Quels sont les pleurs, les cris, les silences que l’on entend dans le brouhaha des fusils, mitraillettes, canons tirés de toutes parts et que seuls les civils ressentent, voient. Quelles sont les peurs, les craintes de ceux qui vivent la guerre, de ceux... [Lire la suite]

03 février 2016

" Love story à l'iranienne" Jane Deuxard - Deloupy

  «  Nous rencontrons Gila et Mila. Ils forment un couple uni comme nous n’en croiserons plus ensuite.Un jour, j’ai voulu faire l’amour. J’étais vraiment prête à prendre ce risque. Mais Mila m’a retenue. Pourtant c’est surtout toi qui te serais mise en danger. C’est justement pour me protéger qu’il m’a arrêtée. Il m’a dit « si je meurs, tu fais quoi ? C’est beaucoup trop dangereux pour toi. Depuis je l’aime encore plus. […]C’est notre destin. Le bonheur est interdit en Iran. Spécialement pour les... [Lire la suite]
18 janvier 2016

"Paul dans le Nord" Michel Rabagliati

  Paul a le bégin. Paul est amoureux et c’est la première  fois que cela lui arrive. Fichu truc. Comment faire quand on a 15 ans et que l’on ne sait pas s’y prendre avec les filles. Comment faire quand on est en pleine crise d’adolescence et que les parents sont juste là pour poser des questions à la noix, obliger à faire des trucs débiles et sans aucun sens, demandent de l’aide alors que l’on a juste qu’une seule envie, se barrer de la maison qui n’en finit pas se construire, partir à l’aventure avec son poteau,... [Lire la suite]
09 janvier 2016

"Ici" Richard Mc Guire

  Cela fait 4 à 5 mois que je recule la date de lecture de cette bande dessinée comme si ses fondations allaient secouer mon centre de gravité, comme si les pages tournées m’appelaient à entrer dans une histoire, un lieu chargé de symbole, d’histoire, de personnes croisées avec regrets, bonheurs, amours. Une lecture que je redoutais, que je caressais et désirais, m’effrayais. Une lecture et la crainte d’être loin de ces âmes, de ces personnages, de ces êtres, de ce temps qui m’aurait échappé, des drames, des rires, de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 09:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 janvier 2016

"Murs... Murs" Tignous

  « Les femmes elles ne s’évadent pas, sinon, on sait où les retrouver : à la sortie de l’école » - « Si les ouvriers avaient cette carrure, le Medef aurait plus de difficulté. » -  «  Les surveillantes ont été mises en tenues depuis 2005. Avant elles avaient des blouses blanches, mais ça faisait trop centre de soins ! On n’est pas dans les soins mais dans l’écoute. »  Voilà je m’étais dite Charlie… Je m’étais dite qu’ils nous manquaient les bougres, que leurs crayons étaient... [Lire la suite]