29 avril 2018

Michèle Lesbre "Un certain Felloni"

  « Son corps est enfoui dans la neige. La nuit humide est peuplée de bruits étranges. Une rumeur de fond de mer. Il ne bouge pas. Quelque chose grésille près de son oreille et dans sa tête douloureuse où se fige une vague immense, dure comme la neige gelée, froide comme son corps échoué sur le trottoir, à côté des autres dans le silence de la ville. »   Ferrare, Nord de l’Italie, les années obscures d’un gouvernement aux chemises fascistes et au chapeau de feutre en forme de cône. Des hommes en noirs hurlant... [Lire la suite]

20 avril 2018

Maëlle Guillaud "Une famille très française"

  « J’ai fait d’eux une famille idéale dans laquelle je pouvais me lover, je les voyais comme ils aiment se présenter, ou comme j’avais envie qu’ils soient, une famille très française qui malgré moi m’ensorcelait. » Les romans parlant de l'amitié ne sont jamais une source facile à écrire. Trop de pathos, d'amour ou de rejet, de résilience à rechercher. Et pourtant avec Maëlle Guillaud il y a encore une autre source, un autre domaine à lire. Tout commence un premier jour de classe où Charlotte, jeune adolescente,... [Lire la suite]
09 avril 2018

Fabienne Juhel "La femme murée"

« A contre-jour, la bâtisse a plutôt l’allure d’un château médiéval, mais, avec sa façade toute couturée c’est bien autre chose. Une termitière, une tanière, un bunker. Cela dépend de l’ngle sous laquelle la maison apparait au promeneur. S’il l’aborde de front ou de côté. De la course du soleil. Des saisons et de la vitesse des nuages. Cela dépendra aussi de sa sensibilité, cartésien, esthète, pragmatique ou bien poète ? »  Elle s’appelait Jeanne. Jeanne Devidal. Mais tout le monde dans le village la surnommait... [Lire la suite]
05 avril 2018

Arnaud Dudek "Tant bien que mal"

  « Je lui dois le petit peuple de mes cauchemars. Je lui dois une myriade de troubles obsessionnels. Je lui dois mon inaptitude chronique à la décision. Je lui dois des litres de sueur. Je lui dois des idées noires et quelques crises de nerfs. » D’Arnaud Dudek, j’ai quasi tout lu, non parce que je suis fan, mais parce que tout simplement Arnaud est mon bon génie, mon antihéros, cet être qui donne envie d’embrasser la vie, le monde, son voisin, sa voisine. Cet homme qui d’un coup de pirouette, vous donne la grâce, le... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 04:25 - - Permalien [#]
09 mars 2018

"Grands lieux" Hélène Gaudy

« On m’avait prévenue que ce lac invisible, fermé par les marécages, était le grand absent, dont on sent la présence mais qu’on ne voit que par fragments. C’était même précisément ce qui m’avait donné envie de le découvrir : la perspective d’un lieu éclaté auquel ses rives sauvages ne ménagent que peu de points d’accès. Un lac-puzzle, toujours à reconstituer, à l’aide de morceaux qui ne laissent sur lui, comme sur le déroulé de nos vies, que des incursions brèves, des échappées. »  Il y a en nous des territoires... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 février 2018

Fabienne Swiatly "Boire et plus"

  «  A treize ans, je bois ma première bière, une Kronenbourg en bouteille 33 centilitres. Je bois au goulot comme cela se fait chez nous. Les verres, c’est pour les invités. Je n’aime pas particulièrement le goût amer de la bière, mais très vite je prends conscience de l’effet que cela produit dans mon corps. Sur tout dans ma tête. Pour la première fois, je ne m’ennuie pas en famille, j’ai envie de rester avec eux, de parler avec eux. J’entre dans la bulle. Je suis en lien et l’ennui a disparu. Le même soir, mon... [Lire la suite]

02 janvier 2018

Claudie Gallay - "La beauté des jours"

  «De jours  comme de nuit, un cœur ne s’arrête pas. Pas de dimanche, pas de semaine. Il bat. […] On croit que c’est immobile à l’intérieur que c’est du silence, mais ça bouge tout le temps. Il suffit d’un mouvement et les organes glissent, ils se heurtent. Ça fait du bruit, un peu comme des ondes. Tout est serré, enchevêtré, mais entre les organes il y a du vide. »    Pénétrer l’univers de Claudie Gallay c’est aller à la rencontre de cœurs qui battent dans le désordre ordonné de la vie, c’est partir... [Lire la suite]
10 décembre 2017

Mélanie Chappuis " Ô vous, soeurs humaines "

  Je ne vais pas vous faire de secret mais Mélanie Chappuis et moi, on  se connait depuis un bout de temps déjà. J’ai lu, je crois quasi tous ces livres… j’ai dévoré tous ces romans, en cachette, sans rien dire, en sentant battre mon cœur, beaucoup d’ailleurs, sur sa magnifique Frida ou encore son sublime Des baisers froids comme la lune, sur cette Maculée conception qui m’avait fait entrer dans son royaume des mots et des femmes, sur ces deux textes qu’elle m’avait offert pour des étés jaune carré endiablés,  deux... [Lire la suite]
10 novembre 2017

Julie Bonnie " Barbara, roman"

    « Quelle musique convient à un pareil moment ? Le piano-papier effleure les touches comme une mère caresse le crâne de son nouveau-né. Il donne de l'amour, comme on aurait dû lui en donner au lieu de la fracasser contre les rochers, au gré des tempêtes. »   J’ai redouté d’ouvrir ce roman. J’ai redouté. Les bio, les énièmes récits sur une star, un artiste, des bio-pics (puisque ces romans finissent sur le drap tendu des grands écrans), je les fuis. Je les fuis pour préserver mes souvenirs, préserver... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Sonia David "David Bowie n'est pas mort"

  Encore une fois j’aurai pu passer à côté de ce roman si ce n’est que l’auteur me tendait un diable de miroir, une histoire qui me renvoyait dans mes cordes, dans mes retranchements, dans une psychologie de bazar. J’aurai pu l’éviter, tout faire pour ne pas le lire, pour ne pas me prendre en pleine figure cette histoire qui pourrait être la mienne, la notre, une histoire qui nous raconte, nous laisse un goût de réconciliation avec les nôtres, ceux de notre sang, ceux qui nous connaissent peut-être le mieux et qui pourtant ne... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 16:27 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,