06 mai 2016

"L'art de revenir à la vie" Martin Page

« Il me semble que j’ai passé ma vie à faire quelque chose de mes échecs. A ne pas me laisser faire. A tel point que lorsque viennent de bonnes nouvelles, je ne sais pas comment réagir, je n’ai pas de mode d’emploi pour habiter le bonheur imprévu. Je reste sceptique et interdit. Mon ambition c’est ça : apprendre à vivre la félicité qui ne trouve pas son origine dans le malheur, qui dépend non pas de moi mais de ce que l’on me donne. Je dis apprendre à recevoir. Même si accepter de recevoir c’est se mettre en situation de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2016

"Matin brun" Franck Pavloff

« C’est vrai que la surpopulation des chats devenait insupportable, et que d’après ce que les scientifiques de l’Etat national disaient, il valait mieux garder les bruns. Que des bruns. Tous les tests de sélection prouvaient qu’ils s’adaptaient mieux à notre vie citadine, qu’ils avaient des portées peu nombreuses et qu’ils mangeaient beaucoup moins. Ma foi, un chat c’est un chat, et comme il fallait bien résoudre le problème d’une façon ou d’une autre, va pour le décret qui instaurait la suppression des chats qui n’était pas... [Lire la suite]
07 mars 2016

"Des lions comme des danseuses " Arno Bertina

« Les arts premiers étant les mieux à même de nous remettre sur le chemin d’un rapport à notre environnement, et donc à nos semblables comme aux animaux et aux esprits, une idée commença à circuler : notre survie dépendait de ce musée ; et de sa gratuité. […] Il ne s’agissait pas de prendre l’Europe au piège de sa propre histoire mais d’inventer de nouveaux rapports. »   Vous êtes vous déjà demandé ce que cela vous ferez de savoir si « Le bain turc » de Ingres était exposé dans le cadre d’une... [Lire la suite]
27 février 2016

"La pluie ébahie" Mia Couto

  « Toute la journée, le pluviotis persista comme une bruine somnolente et épaisse. Nul ne se souvenait d’un pareil événement. On souffrait peut-être d’une malédiction. L’indécision de la pluie n’était plus motif de joie. Malgré tout j’inventai une facétie : mes parents m’avaient toujours traité d’ébahi. Ils disaient que j’étais que j’étais lent pour agir, attardé pour penser. Je n’avais pas vocation à faire quoi que ce soit. Peut-être n’avais-je même pas pour vocation à être. Eh bien la pluie était là, clamée et... [Lire la suite]
16 février 2016

"Le royaume des oiseaux" Marie Gaulis

“ Car la maison n’était pas que maison […] Elle était terre démesurée, innommable et sans repos, elle était rêve, elle était désespoir, et surtout cela qui fait que de très loin, parce qu’ils sont là où ils ont toujours été, on reconnait les lieux familiers […] “ Michèle Desbordes    Quelque part au fin fond d’une terre savoyarde, un lieu irréel et pourtant vrai. Un lieu fait de silence, de bois et de murmures d’oiseaux. Un lieu où tout n’est que vestiges, racines, une terre oubliée, souvenirs d’une étendue... [Lire la suite]
02 février 2016

" Bellevue " Claire Barest

« Qu’est-ce qu’être une femme de trente ans aujourd’hui ? La même chose qu’hier, oui, non, pourquoi ? »[…] « Je n’aime plus rien, plus ce corps, ni ce visage, ni les postures qui en découlent naturellement, ni l’espace que ce corps occupe, ni la salle de bains tout autour de cette occupation maladroite de l’espace »  C’est quoi avoir 30 ans de nos jours ? Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce le même âge qu’ont vécu nos parents, nos frères, nos sœurs, nos amies ? Est-ce une étape... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 janvier 2016

"L'autre Joseph" Kéthévane Davrichewy

  «  Quel homme était Joseph ? Un être dur, inflexible, dénué de tendresse ? Un médiocre aigri, séducteur misogyne, comme certains de ses actes le laissent supposer, ou un reclus, exilé, écorché vif, sensible et désabusé ? Un lâche ou un héros intrépide et aventurier ? Un engagé politique ou un anarchiste convaincu ? A-t-il retourné sa veste, est-il devenu agent double  comme certains le prétendent ? Qu’a représenté pour lui l’utopie de l’Union Soviétique, la révolution, puis l’immense... [Lire la suite]
12 janvier 2016

"Ecrire une histoire" Olivier de Solminihac

  « Il arrive quand on écrit des histoires, en particulier des histoires pour les enfants, que l’on soit amené à les rencontrer, et à parler de ces histoires avec eux. Souvent ils posent des questions. Pour y répondre, il nous faut nous tenir sur le terrain de la simplicité. Quelques mots, quelques images qui, avec le temps, finissent par accompagner notre travail et l’aident à tenir. »  C’est quoi écrire une histoire ? C’est quoi poser des  mots ? Olivier de Solminihac est un auteur jeunesse et... [Lire la suite]
17 décembre 2015

"Au bord des grèves" Marie Le Gall

« Autour d’elle, la plupart du temps, on a feint d’ignorer son chagrin, son isolement après ce deuil et l’arrêt brutal de la relation qui l’emprisonnait corps et âme à cet homme violent qui l’avait si mal aimée. Pourtant, elle le savait par ses lectures, la Comédie Humaine, les comportements des uns, des autres, lorsque l’on est à terre et que l’on a besoin d’un secours ! Personne. On est seul. Nul n’est prêt pour vivre l’isolement. Chacun peut le sentir, fuir alors le frère ou la sœur blessés ; et vite, rejoindre le... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 décembre 2015

" Tant de place dans le ciel " Amandine Dhée

  « Parfois on rencontre des gens qui croient tout savoir. Ils viennent de la ville sur leur grand cheval et nous parlent comme à des campagnards qui connaissent rien à la vie. Finalement on voit deux oreilles, un costume et rien du tout. Ils veulent faire des trucs dans des petits villages mais ils s’inspirent pas de ce qui se passe ici. J’ai envie de leur dire, Venez vivre avec nous et on verra. Y’en a tellement de gens qui ont du vent dans les oreilles ! Ils pensent qu’on a pas de culture. […] Encore maintenant.... [Lire la suite]