03 juin 2014

" Les nuits de San Francisco" Caryl FEREY

  « Sa petite robe à pois blancs dansait sur le trottoir, des taches phosphorescentes entre chien et loup comme des signaux de détresse, Sam ne voulait pas y croire, c’était un rêve qui s’échappait de son esprit, la jeunesse qu’il avait bue, rebue, jusqu’à la foutre en l’air, elle et tout ce qui pouvait lui ressembler. Mais voilà qu’un sentiment étrange l’étreignait, la grâce, la grâce d’une passante dans la rue, presque douloureuse, la grâce qui éclaboussait et lui jouait un sale tour, lui mâchait le cœur pour en... [Lire la suite]

17 mai 2014

" Tropiques Barbares, chroniques nicaraguayennes " Pablo Raùl Espinosa

« A une table voisine, un groupe de touristes, cramoisis par les coups de soleil, descendais des bouteilles de rhum. Ils se prenaient mutuellement en photo avec des tronches hilares. Ces images deviendraient pour eux, des souvenirs impérissables de mon pays. J’ai longtemps eu le projet de réaliser un livre de photographies sur la vie au Nicaragua. Je possède quelques bons clichés en noir et blanc, particulièrement des portraits d’enfants et d’anciens. Une de ces photos représente un très vieil homme assis sur le bord d’un... [Lire la suite]
09 mai 2014

"Usurpation" Jean Marc PITTE

" Je ne me souviens pas d'avoir jamais eu aussi peur de ma vie. Cela faisait 37 jours que j'étais Aline. Confortablement installée dans le salon, vautrée sur le canapé, je vérifiais, sur l'ordinateur portable, les courriels tombés sur Gmail. Puis je suis passée sur Facebook pour y lire les messages. La plupart était à caractère professionnel mais l'un d'entre eux m'a glacé le sang. Il y était tout simplement écrit : "Qui êtes-vous ? Vous n'étes pas Aline ? " [...] "La trêve aura été de courte durée, comme chaque fois. Il faut de... [Lire la suite]
07 mai 2014

" Presque la mer " Jérôme ATTAL

 «  -J’ai une idée ! Je crois que j’ai une idée ! Tous les regards s’étaient tournés vers le facteur de Patelin… […]  -On t’écoute Paco, dit le Maire avec un visage qui exprimait la sympathie mais gardait dans le coin de son sourire en coin, le sentiment que cet administré était un doux rêveur, un poète en roue libre, inoffensif à force de faire des tours de bicyclette dans sa tête. […] - si les docteurs aiment tant s’établir à la mer, on n’a qu’à dire qu’il y a la mer à Patelin !! » ... [Lire la suite]
25 avril 2014

"Le restaurant de l'amour retrouvé" OGAWA Ito

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";} " L'être humain ne peut pas avoir le cœur pur en permanence. Chacun recèle en lui une eau boueuse, plus ou... [Lire la suite]
11 avril 2014

" Le nombre de fois où je suis morte" Marie Christine BUFFAT

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";}   Certains romans vous happent dès les premiers mots lus,... [Lire la suite]

29 mars 2014

"Maculée conception" Mélanie CHAPPUIS

 " Mon enfant adoré, mon enfant, mon trésor qui meurt là-haut face à leur haine que tu voulais leur amour, mon enfant, mon pauvre amour, oh ! j'espère que tu ne vois que ceux qui t'aiment , qui te suivent et poursuivront ton oeuvre, regarde ils sont là aussi, ne regarde qu'eux, mon enfant pourquoi faut-il que tu souffres autant ? Mon Dieu, pourquoi l'abandonnes-tu ? Pourquoi leur sacrifies-tu ton fils ? Pour leur montrer à quel point tu les aimes ? Mon dieu, es-tu sûr qu'ils comprennent ? Mon Dieu, ce n'est pas nécessaire,... [Lire la suite]
25 mars 2014

"Rêve d'amour" Laurence TARDIEU

  « Ecrire, est-ce aimer ? Ecrire, est-ce chercher à être aimé ? Y-a-t-il une écriture possible sans amour. Y-a-t-il y un amour possible sans mots, sans verbe, sans langage ? Dire l’amour. Ecrire, l’amour. L’écrire provient ‘un désir, qui vient de très loin et s’éprouve au présent. Le désir crée l’écriture. Amour, écriture : le même abandon. Un mouvement de va et vient, un roulis, qui ne finit jamais et donne corps aux rêves, les entraînants toujours plus loin. Qu’y a-t-il tout là-bas, là où l’amour... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 18:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mars 2014

"La blancheur qu'on croyait éternelle" Virginie CARTON

« On porte en soi des images de films, des chansons qui surgissent à des moments inattendus de nos vies, qui font de nous quelqu'un ayant appartenu à une époque. Il nous reste des empreintes de ces histoires qui nous ont marqués, de ce temps où nos vies étaient vierges et où l'on croyait la blancheur éternelle. On voulait que notre vie ressemble à ce moment là, à ce plan parfait. Parfois, elle y ressemble un peu. On est heureux »   Il y a des romans qui sont des madeleines que l’on trempe avec délice dans une... [Lire la suite]
13 mars 2014

" La Mer " Yôko OGAWA

 " La vieille maison dont le toit de tuiles oranges et la cheminée servaient de points de repère, donnait sur un chemin de campagne se faufilant entre les potagers et les vergers. Il n'y a pas d'autres locataires, on lui avait attribué les deux pièces situées à l'étage. Par la fenêtre donnant au Sud, il voyait les pruniers s'étendre à perte de vue au-delà du canal d'irrigation. " Extrait du camion de poussins A certains moments, vous avez besoin de faire un break, une pause, de vous écarter des chemins habituels et de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 19:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,