09 juin 2015

Juste en passant

Je vois fleurir en ce moment, un mois de juin aux odeurs de rentrée de septembre. Je vois sortir en ce moment des fleurs et pousser les blés de la littérature de cet été et j’avoue que tout cela me pose quelques questions sans réponses.Qui nous sommes nous, nous autres qui tenons un ou des blogs, pour juger une rentrée littéraire quand celle du mois de janvier et les autres,  tous ces romans qui ont été publiés sont déjà réduits à se flétrir, se faner sur les étagères ou dans les cartons piloris et papiers recyclés ?Je ne... [Lire la suite]

04 mai 2015

Atelier d'écriture : Poussières de bois

Je me suis toujours demandée comment donner  forme à une planche, lui donner vie. Entreprendre ce travail d’artiste, se poser et laisser faire la magie de la lime, du burin à bois, sentir la matière prendre contact sous mes mains.  Toute petite vous auriez aimé que j’entreprenne un parcours classique, que j’opte pour un métier féminin, en relation avec la clientèle ou dans un secteur d’activité où la femme pouvait s’épanouir et réaliser un parcours professionnel honorable. Je vous avais écouté et gravi les échelons d’une... [Lire la suite]
06 avril 2015

Les Tuileries - atelier d'écritures 170

   © Leiloona Ce devait être un jour de fête. Nous nous l’étions dit. Nous avions juré, craché, tout misé sur cette journée. Rendez vous au jardin des Tuileries. Le Louvre, la Concorde, sa grande roue, la magie d’une journée et d’une nuit rien qu’à nous. Nous deux. Juste nous. Nous marchions d’un pas léger dans ces allées où naguère la cour batifolée.Le vent chuchotait des rires. Les feuilles volantes bruissaient notre désir. Les bosquets recélaient des secrets, enfouis, enterrés. Qu'en étaient-ils de tous ces murmures... [Lire la suite]
02 mars 2015

Une photo quelques mots : Le goût du sel

Funchal, Madère, les portes de l’océan, l’odeur du sel, lanterne du Sud. Prendre le large, voguer sur les rêves, l’oubli. Je sens son parfum, ivresse du large et des marées. Relent d’algues, des goémons. Les nuages nous couvent de ce voile de coton. Rien à donner, tant à espérer. Bleu horizon, nulle trace de tempête, tsunami d’émotions, parfaite ligne d’une vie qui s’annonce tranquille, sereine. Bonheur fugace. J'entends les mouettes, rieuses il parait. Je les vois. D’un vol imparfait, elles tombent à pic sur la vision d’une écaille... [Lire la suite]
09 février 2015

Atelier d'écriture 154 : " Toi Jane, moi Tarzan "

  @Romaric Cazaux   Tout finit un jour. Tout. Il en est de même pour le temps, la pluie, la chaleur, les amours d’un soir. La neige recouvre les trottoirs. Neige maculée. Ouate sur le monde.   A chaque fois que je passais devant cette cabine, tu m’électrisais. Je devenais un vrai compteur  Geiger. Tu me tournais les sangs même en ces jours où une bise glaciale rafraichissait les ardeurs, les désirs les plus fous. Tu m’irradiais le cœur, le corps. Tu dansais devant mes yeux, ondulait telle une Diane... [Lire la suite]
07 février 2015

7 janvier 2015 - 11h30 : un mois après

   7 janvier 2015 - 11h30 : Charlie. Un mois après...   33 blogueurs sont Charlie     Ont participé (en autres) : LaurieLit, Lire et Merveilles, Ennalit, Anne Véronique, Enlivrez-vous, Galéa sous les galets, Cinequanon, Mon petit Chapitre , Errances Immobiles, Mo, tu vas t'abimer les yeux, Me Darcy en I, les lecture d'Asphodèle,  Litter'auteurs,  Sylire, le blog du petit carré jaune, Felicie's family, Les élucubrations de Fleurs, D'une berge à l'autre, Les lectures de Martine, Mind the... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2015

Une photo des mots : Lever l'encre

    Avec Lucie la facétieuse on se fixe de drôles de défis. Pour l'atelier de Leiloona, elle doit pondre 30 lignes seulement quand je dois en produire 15. C'est à dire l'exact opposé de nos habitudes respectives.    ---------------------------   Lucie avait raison : j’en faisais trop. Il me fallait resserrer les nœuds, garder le cap, apprendre à lever l’encre. Elle, s’était tout le contraire. Elle devait réapprendre à la plonger, longer les baies, affronter les tempêtes de mots. Telle une bouée... [Lire la suite]
31 janvier 2015

Billet d'humeur, billet de nous

  Un matin de janvier, les glaçons sont venus ternir notre quotidien. Ce fut la plus mauvaise blague que l’on pouvait espérer. La liberté d’expression de la presse satirique, la liberté tout court se prenait un sale coup de balles pas perdues. Des balles en plein cœur. Nul.La violence m’a tueR.La tourterelle a vu ses ailes se ternir de sang. Son vol est devenu lourd, bancal. Un ball-trap au coin d’un immeuble, d’un bureau, d’un bout de trottoir, d’un magasin alimentaire. Incompréhension et horreur. Depuis que Charlie... [Lire la suite]
26 janvier 2015

Atelier d'écriture 152 : " l'écorce blanche des arbres "

  DL.Cœur gravé au couteau suisse, au cutter, sur l’écorce blanche de l’arbre.  Ce soir, je marche dans cette contre-allée. J’ai le blues de toi comme dit la chanson, une chanson que je fredonne inlassablement dans ma tête et dont je ne sais plus qui en est le parolier, le chanteur, ni la musique d’ailleurs. Me reviennent juste ces mots «  le blues de toi, de tes silences et de ta voix ». Trop dur d’avancer sans t’entendre, sans parler. Trop dur de lire ce que je vois sur cette écorce de vie. Tu es partie... [Lire la suite]
20 janvier 2015

Atelier d'écriture "Jamais vieux, toujours jeune"

De la couleur, voilà ce qu’ils voulaient, de la légèreté, de la gaudriole, du tendre, du rose et du bleu bébé. Elle s’est arrêtée devant la vitrine de cette enseigne qui à l’origine n’était qu’une simple mercerie. Elle devine maintenant que « Petit Bateau » est bien plus que la marque qui l’avait accompagné dans sa prime jeunesse. Des culottes, des vraies, celles sans dentelles et frou-frou, en pure coton blanc. Celles qui tenaient au corps, au juste corps justement. Pas sexy pour deux sous mais tenant chaud comme un... [Lire la suite]