07 février 2016

"La maison" Innocenti et Lewis

  « C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane, à l’Italie. Il y a du linge étendu sur la terrasse et c’est joli. On dirait le Sud, le temps dure longtemps. Et la vie sûrement plus d’un million d’années. Et toujours en été. »  Sur une terre vierge, restent les derniers vestiges d’un monde oublié. Des pierres soudées les unes aux autres et s’élevant vers un ciel recouvert par les arbres qui dressent de leur cime, une ombrelle à la maison abandonnée, offrent aux lecteurs une infinie envie de découvrir son... [Lire la suite]

31 janvier 2016

"La piscine " JiHyeon Lee

  Une couverture d’un monde imaginaire dans les yeux globuleux d’un enfant au bonnet de bain blanc comme neige. Un bleu translucide. Un crayonné doux, à peine esquissé mais qui pourtant souligne, surligne les formes. Du bleu, du gris, du blanc… le monde du silence. Des touches de rouges, des formes crâniennes dépourvus d’os, la nageoire protéiforme, aléatoire tantôt voilier tantôt gouvernail ou hublot.  On rentre dans l’univers de JyHyeon Lee sur la pointe des pieds, l’esprit remplit de douceurs, de poésie  et de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 janvier 2016

"Le festin de Citronnette" Angélique Villeneuve

  « Le lendemain, dans la cuisine, Citronnette tourne en rond. Cette fois, il lui faut une idée plus merveilleuse encore qu’un chocolat chaud. Elle hésite…Voilà ! Elle va faire une tarte magnifique, avec les prunes du vieux prunier, du miel, des amandes écrasées, du beurre, de la farine, du sucre roux, le jaune d’un œuf. Dans le ventre du four, ça va glouglouter et puis fondre et puis ronfloter, croustiller, devenir tout doré et, à la fin, s’illuminer.Un soleil, de l’air et des feuilles. Ça va devenir un... [Lire la suite]
27 décembre 2015

"kodjha" Thomas Scotto et Régis Lejonc

  « Le garçon s’arrête enfin devant les remparts de Kodhja. Tout son corps résonne de la fatigue d’une longue route. Sa gorge le brûle comme une morsure de serpent. Ses yeux n’en finissent plus de balayer la terre. Il soulève alors le lourd heurtoir de fer et le laisse retomber une première  fois sur la porte imposante… »  Aux confins de notre planète, existe un monde utopique, un monde où grandir n’est pas possible, un monde où les adultes n’ont pas le droit de citer, où la mort, ses anges et ses enfers... [Lire la suite]
02 décembre 2015

"Leçons de géoravie " Pef

  «  Assez de cette détresse d’école, vous avez du succès. Il y a chaque jour, autant de monde sur l’étang de la place, quand on est en nage d’apprendre à rire ! » Bon sang de motordu. J’avais prévu de vous parler d’une BD et j’ai eu le malheur bonheur, bonne heure mâle heure de tomber sur PEF et son prince de Motordu . Bon sang, ce fut mon bonheur du jour. Rien à dire ce papy des mots d’enfants, de l’éloge de la lecture, ce vagabond des chemins herbeux et caillouteux, remplis d’orties et de purins, ce poète... [Lire la suite]
30 novembre 2015

"A ma source gardée" Madeline Roth

« J’arrive pas trop à savoir. Ce qu’on fait des rêves quand ça devient moche. Si je m’acharne à lui trouver des excuses. Ou à me chercher des reproches. Ça rime. J’ai pas fait exprès. Il ne m’aide pas. C’est tout moi qui pense. Lui, il ne dit rien. Il touche. Il aime avec ses yeux, et ces mains. On a des chansons juste à nous deux. C‘est comme des messages codés. C’est la nuit, tout le monde danse, il est à l’autre bout de la salle, mais je ne vois que ses yeux. Je ne vois que lui. Et ces yeux me disent – je t’aime, même si en... [Lire la suite]

21 novembre 2015

Eux c'est nous - Les éditeurs jeunesse avec les réfugiés

  « Si un homme, une femme, un enfant souffrent et que personne ne veut les secourir, vous entendrez tout. Toutes les excuses, toutes les justifications, toutes les bonnes raisons de ne pas leur tendre la main.Dès qu’il s’agit de ne pas aider quelqu’un, on entend tout.A commencer par le silence.Si cet homme, cette femme ou cet enfant qui souffrent ne sont pas seuls à souffrir, s’il y  a une guerre à nos portes, s’ils sont des milliers, des dizaines de milliers, des centaines de milliers, peut-être un million à nous... [Lire la suite]
31 octobre 2015

"Lettres d'amour de 0 à 10 ans" Susie Morgenstern

  Certains livres sont conservés précieusement dans les bibliothèques comme pour mieux être ressortis lorsque le cœur le ressent, lorsque l’oreille traine sur les ondes radiophoniques et capte une émission qui redonne illico presto l’envie de relire ces mots qui ont caressé le regard et pénétré le cœur, l’âme. Et lire Susie Morgenstern est juste cela.  Lire Susie Morgenstern c’est replonger dans ces mots qui nous réveillent, nous donnent le sourire, nous procurent l’envie de rire un peu plus fort, de chanter à plein... [Lire la suite]
21 octobre 2015

"Les fleurs de la ville " Jon Arno Lawson, Sydney Smith

      Chut, regardez, écoutez, lisez. Aimez ! Un vrai coup de coeur...  Un vrai beau et poétique coup de coeur. Un merveilleux coup de coeur. Un Hymne à la vie, à la beauté des choses que l'on ne voit plus, à la simplicité même, à la richesse absolue de l'enfance, à la générosité, à l'amour .Une vraie ode au bonheur où les couleurs se glissent peu à peu pour rendre la vie plus belle, plus lumineuse et faire de cet album muet, un vrai don à la bonté, à la simplicité même de la vie. "Les fleurs sont les... [Lire la suite]
19 octobre 2015

"Debout sur l'eau" Hyacinthe Reish

« Il y a des choses dans la vie qu’il est bon de faire avec force, mais d’autres, qu’il est préférable de faire avec douceur. » « Il était une fois près d’une belle rivière dans un pays froid, un ours... » Ainsi commence l’histoire de «  Debout sur l'eau » de Hyacithe Reish. Une histoire comme on aime en raconter, en écouter le soir sous la couette, les pieds bien au chaud, allongée près d’une cheminée, la tasse ou le bol de chocolat chaud pas trop loin et derrière la porte la neige montrer patte... [Lire la suite]