27 décembre 2018

68 premières fois - édition 2018

Les 68 premières fois, ces premiers romans qui nous procurent tant de frissons, de découvertes d’un auteur, d’une plume, d’une histoire. Ce quelque chose d’impalpable car nouveau, novateur pour certains. Ce quelque chose qui va plus loin même que la littérature, qui procure des frissons lors des rencontres, des émerveillements et des picotements dans les yeux et les cœurs. Ce quelque chose qu’il est difficile de nommer tellement la force des mots est là. Les 68 premières fois et ces lectures qui nous donnent cette envie de continuer,... [Lire la suite]

25 décembre 2018

Un été jaune carré 2018

  Difficile de ne pas avoir envie de vous souhaiter un joyeux Noël sans vous parler de cet été jaune carré. Je ne sais comment parler de cet élan de générosité offert, ce temps où j’ai ouvert le blog à d’autres plumes, des écrivains, auteurs, poètes, des amis, ceux qui m’enchantent, me protègent, m’interrogent, me font rire, pleurer aussi. Je ne sais comment dire que leurs mots m’ont particulièrement touché cette année, que leurs textes ont été une belle aventure, une histoire que j’ai pu partager avec ceux qui avaient la... [Lire la suite]
12 octobre 2018

PolaroïdS "Les petites barbares"

La porte s’ouvre et elles s’engouffrent dans le jardin comme si leur vie en dépendait. Elles ont dix, douze ans. Deux sœurs. La plus âgée, blonde aux yeux sombres. La plus jeune brune, le regard noir. Ça commence toujours de la même façon : elles jouent tranquillement et puis soudain, ça dégénère. Elles se mettent à crier. L’aînée a la voix rauque à force d’être toujours au maximum de la puissance de ses cordes vocales. Elle saisit un coussin, en frappe sa sœur. La petite, stoïque, ne dit rien et puis s’exaspère et réplique. Alors les... [Lire la suite]
04 juin 2018

PolaroïdS " Prie-dieu"

Tu m’as dit assieds-toi. Ta voix était douce encore. J’ai regardé la chaise. Tu as toujours eu le goût des mises en scène. Je n’ai pas obéi. Je ne voulais pas me plier à ton petit jeu. Je savais très bien où tu voulais en venir. Tu as saisi mon poignet. J’ai grimacé. Assieds-toi!   Tes yeux durs soudain et ta voix grinçante. Je ne l’ai jamais aimée ta voix. Nasale, haut perchée et fausse. Mais comme tout ce qui t’appartient, tu veux la croire belle et séduisante. J’ai obéi. Mon sac sur les genoux. Hier, ici même, on enterrait... [Lire la suite]
04 mai 2018

PolaroïdS "L'un ne va pas sans l'autre"

Il y a une ampleur qu’elle n’atteint pas. Jamais.  Elle dit, je suis comme une enfant qui ânonne l’histoire de sa vie. Ses mots sont des avions en papier mal pliés. Condamnés à l’écrasement sur le bitume.  Elle voudrait. Toujours elle voudrait, mais rien ne vient. Le réel est un caillou sous son pied et sa chute est sans fin.  Elle dit, il faudrait peut-être, sans doute, pourquoi pas. Manger bio. Méditer tous les matins. Ou seulement se dire que ce n’est pas possible. Etre réaliste. Point. Elle ne sait pas faire... [Lire la suite]
16 avril 2018

PolaroïdS " Le Clou "

  Tu te débats dans tes contradictions. Tu vis dans un cadre dont rien ne parvient vraiment à ébranler les fondations. Parfois, tu te fais peur. Tu suscites la crise pour qu’autour de toi, ça tangue un peu. La réaction te donne l’impression qu’il se passe quelque chose. Mais en réalité, rien ne se produit. Tu ne veux pas changer. Tu veux que tout demeure en l’état. Tu aurais trop à perdre si quelque pièce de l’ensemble était déplacée. La facilité, le confort, le sentiment d’avoir construit quelque chose de solide, le regard de... [Lire la suite]

03 avril 2018

PolaroïdS - " L'écorce abolie "

Se rendormir. Tâche impossible. Le corps cherche une position agréable, ne la trouve pas. L’esprit en profite pour se sauver. Il part loin de la chambre et de la chaleur du lit, s’évade dans la nuit, reprend le fil de la journée, y fait des accrocs. C’est insupportable. Comme le déclenchement d’un signal intérieur auquel je ne peux rien changer. Toujours quelque chose m’échappe. Je finis par me lever.  Au gré des nuits, la fatigue m’attendrit. Une part de moi cède. Comme lorsque les parents, las des assauts répétés de leur... [Lire la suite]
25 septembre 2017

Merlieux l'Enchanteur - 25 ans !

  Merlieux l’Enchanteur a ce quelque chose que j’aime des salons simples et chaleureux. Et bon sang que c’est bien et bon. Une ambiance de rêve d’anarchistes aux cœurs énormes et généreux, une douceur énergique se diffusant à chaque coin et recoin, une chaleur humaine se dégageant de chaque membre, de chaque bénévole, des sourires, des gestes, des discussions, des tables rondes sans table mais autour de chaises où la parole est libre et sans contrainte, des repas où se mêlent la gentillesse et les rires, les discussions... [Lire la suite]
07 septembre 2016

Ils sont fous ces romands !

On me demande souvent d’où vient mon amour pour la littérature Romande, comment suis-je tombée dedans, alors que tout semble nous pousser à la méconnaître, ou du moins à la trouver minuscule, sans intérêt, locale ! Très locale même puisque romande, cette partie de la Suisse qui utilise la langue française pour s’exprimer. Un autre bout de la francophonie à portée de mains mais qui nous semble loin. Et pourtant.Je ne vous dévoilerai pas tous mes secrets mais sachez que c’est grâce à un petit livre à la couverture rouge, une écriture... [Lire la suite]
20 novembre 2015

Le logis du musicien - Erwan Larher

Depuis vendredi je ne sais pas trop comment je vais (et à vrai dire on s’en fout un peu). Mais face à ce marasme, une lumière pointe dans le ciel qui semble nous tomber sur la tête. Nous apprenons à vivre, à revivre, nous qui avions oublié certains de ces préceptes, certaines de ces beautés. Nous croisons moult sourires, moult regards et surtout de nombreux mots qui nous touchent, nous rappellent la force qu’il y a à se relever, à marcher debout et à croire en des projets qui illuminent les ombres et nous font dire que rien n’est plus... [Lire la suite]