09 juillet 2014

"La Femme éclaboussée" Dominique DYENS - une chronique de Macha SERUOFF

    La tôlière prenant ses quartiers d’été, elle a trouvé judicieux d’inviter sur son blog d’autres chroniqueurs et queuses. Flattée par sa proposition, tu penses bien que j’ai répondu un OUI éclatant. Carte blanche Macha ! qu’elle m’a précisé. Carte blanche alors… Mon choix s’est fixé sur La femme éclaboussée, premier roman de Dominique Dyens (édité en 2000 chez Denoël, réédité en mai dernier chez Héloïse d’Ormesson) (qui m’a gracieusement fait parvenir le roman, j’en profite donc ici entre nous et les parenthèses... [Lire la suite]

02 juillet 2014

" Open City " Teju COLE - une lecture de Gaëlle JOSSE

Voilà l'été est venu gentiment à notre rencontre et j'ai eu envie de laisser la porte et les fenêtres de mon blog ouvertes. J'ai donc proposé à des auteurs, blogueurs, photographes, artistes... de participer à cet ensoleillement. Alors préparez le transat, les tongs et le boissons fraîches, cet été, c'est free style chez le Petit Carré Jaune !   Et pour commencer, Gaëlle JOSSE, marraine de cet été, nous propose : Open city, de Teju Cole - Suite new-yorkaise pour violoncelle seul, magistrale !  ... [Lire la suite]
08 juin 2014

" Nous étions faits pour être heureux " Véronique OLMI

      Aujourd'hui j'ai ouvert mon Blog à une de mes coéquipières de l'Ivre de Lire. Et la bougresse en a profité pour me mettre entre les mains un livre pépite sur les meurtrissures de l'enfance, celles que l'on garde enfouies bien au fond de soi. Monique voulait me donner envie ... Eh bien c'est réussi !   Nous étions faits pour être libres. Nous étions faits pour être heureux  - Louis Aragon -   La peur d'être libre, d'être vrai, d'être nous-mêmes, d'être dans le présent, dans le moment, dans... [Lire la suite]
01 avril 2014

" Océans " Yves SIMON

Ce qu’en dit l’éditeur : Océans est l'histoire d'une vie. A Monterville, station thermale de l'est de la France, les océans sont de lointains mirages... Pour Léo-Paul Kovski, petit-fils d'émigrés polonais, tendre et fantasque enfant des années soixante. Pour son père, conducteur d'une locomotive volée, qu'il rêve de faire un jour échapper à ses rails. Pour sa mère, infirmière, qui ne voudrait pas de limites à son dévouement. Pour ceux de son âge, ses amis, qui se cherchent et s'éveillent en même temps que lui. Pour Marie,... [Lire la suite]
11 janvier 2014

Balade parisienne avec Elsa MONTENSI

Il y a bientôt plus de 9 mois, je vous ai parlé d'un recueil qui m'a laissée un sacré désordre dans la tête et l'âme. Je vous ai parlé d'un petit livre qui a été une révélation pour moi et pour une auteure, "Désordes, lettre à un père" d'Elsa MONTENSI. Et il est des phrases, des mots qui vous pénètrent l'âme parce qu'ils arrivent au moment où vous êtes prêt(e)s à les lire, les découvrir, en faire votre chemin, votre jardin secret. Des mots qui s'écrivent sur une portée musicale, une corde sensible d'un piano, une touche,... [Lire la suite]
09 mai 2013

Trachis Island...

" Hôtel des Adieux " Brad KESSLER   Cause vacances prolongées, le blog du Petit Carré Jaune a décidé de confier les rênes à son amie du Berry... Donc aujourd'hui ce petit billet sera issue des belles et grandes terres du Cher et plus précisément de DUN SUR AURON, commune qu'il faut absolument apprendre à connaître et apprécier. Allez zou ma belle, les rênes sont à toi, je te passe le relais...      Une nuit, au large de la Nouvelle-Écosse, un avion rempli de passagers chute brusquement et sombre dans... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mai 2013

Le blog du Petit Carré Jaune en mode balade égarée

Parce que je m'étais jurée que ce billet serait inclus dans le blog. Parce que je m'étais juré qu'il y a certaines journées qu'il faut bien mettre, ancrer dans sa caboche fissurée. Parce que hein quand même quand vous l'aurez lu... vous réfléchirez par deux fois avant de partir en mode balade avec ma pomme... Petit résumé d'une journée MDR, PTMDR !        Se réveiller aux aurores pour partir se balader dans le fin fond de sa Touraine. S'habiller en conséquence et chausser ses plus belles ballerines à... [Lire la suite]