14 février 2017

"Les vérités provisoires " Arnaud Dudek

  « Une étude récente a montré que les êtres humains mentent en moyenne six fois par jours. Disons que, dans ce domaine, Jules n’est pas du tout dans la moyenne. Il aurait tendance, plutôt à crever le plafond. »  D’Arnaud Dudek, j’ai lu quasi tous ces romans je crois, y compris un texte paru dans le blog et depuis publié dans un recueil de nouvelles. J’aime son écriture, ce personnage, cet être un peu rêveur, un brin bon génie Aladin qui sortirait d’une lampe magique, un brin philosophe de la vie. J’aime... [Lire la suite]

12 février 2017

" Littoral " Bertrand Belin

  « Avant l’installation de l’armée d’un pays, la presqu’île était recouverte de genêts et d’ajoncs, et fourmillait de lièvres et de faisans. Les sternes nichaient par colonies immenses et les vanneaux l’hiver, les courlis, avec quelques hérons, envahissaient les vasières. Depuis que l’armée d’un pays s’est installée, les grives ont simplement stoppé leurs chants. L’accès aux quatre ponts est aujourd’hui restreint et il y a désormais  un membre de l’armée d’un pays pour chaque port. »  La tempête souffle... [Lire la suite]
Posté par Sabeli à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 février 2017

" Célestin et l'enfant étoile" Romain Niveleau

  «  Célestin… Célestin… M’entends-tu petit Célestin ? Repose-toi. Tu dois être fatigué après un si long voyage. C’est la première fois que je vois un petit bonhomme comme toi aller au-dessus des nuages. Repose-toi, tu l’as bien mérité. Je vais veiller sur toi. Et après, tu me raconteras ton histoire. Je suis curieux de t’entendre. »   Célestin, petit garçon rêveur, à mi-chemin entre un « Petit Prince » et sa chevelure argenté et un « Anatole et sa Petite Casserole ». Célestin enfant... [Lire la suite]
08 février 2017

"Mémoires d'un ouvrier" Bruno Loth

  « Quand on entend cent fois les mêmes histoires, on en rit, on se lasse et on ne fait plus attention, puis un jour on se rend compte qu’elles font partie de vous, qu’elles vous appartiennent un peu, mais qu’elles vous échappent indubitablement. »  Et pourtant. Cent fois on a entendu ces rengaines sur la vie d’ouvrier, sur cette mémoire qui se meurt à petit feu aujourd’hui, sur ces bleus de travail qui bâtirent notre monde, martelèrent à coups de poing rageurs une société nouvelle, autre, emplie d’espoirs,... [Lire la suite]
05 février 2017

" Tropique de la violence " Nathacha Appanah

  De nouveau je me retrouve à vous parler d’un livre d’une beauté et puissance incroyable. De nouveau je ne sais comment vous dire, vous inviter à le lire. Peut-être parce que mes mots ne seront jamais à l’égal de ce que j’ai pu ressentir durant cette lecture. Peut-être parce que la beauté, la justesse, la saisissante poésie d’une violence sous les tropiques me semblaient loin et m’ont percutée de plein fouet. Peut-être parce que l’homme est admirable, sans jugement, que tous ces enfants sont dans l’enfer d’un paradis qui... [Lire la suite]
03 février 2017

" Mon étrange soeur " Marie Le Gall

« Nous nous sommes toutes de suite reconnues et il était écrit que j’allais obéir à tes ordres muets. Entrainée dans ta folie, je ne connaîtrai de la vie que ce tu m’en diras, frontière entre le monde et moi. »    Que dire de cette étrange Sœur ? Que dire quand le mot amour fait place au mot folie, quand il est impossible de pouvoir aimer sans bouleverser des vies ? Comment être une sœur quand l’autre, l’ainée, l’aimée, est une innocente, une écervelée, une femme-enfant aimant la vie plus que tout ce... [Lire la suite]

01 février 2017

" Les brumes de Sapa " Lolita Séchan

  « Quand j’étais petite mon plus grand rêve était d’avoir un poulet rien qu’à moi. Un jour en travaillant comme guide, j’ai pu me le payer. Je l’ai mangé tout entier jusqu’au plus petit bout de chair et j’ai été malade. Ensuite mes rêves ont grossi… Je voulais aller à l’école et j’y suis allée. Mon plus grand rêve était de prendre l’avion et tu es arrivée. Maintenant j’aimerais découvrir le monde, venir te voir à Paris. Mais je sais que plus mes rêves grossissent moins j’ai de chance d’être heureuse. »  Les... [Lire la suite]
31 janvier 2017

"Prends le temps de penser à moi" Gabrielle Maris Victorin

  « Nous portons nos morts. Nous les emportons. Ce sont des enfants indociles et capricieux, que nous protégeons. Ils s’approchent, ou s’éclipsent sans que nous n’y puissions rien. Ils grimpent sur notre dos et continuent ainsi à traverser le monde. »  Des livres parlant de cette fameuse journée du 07 janvier 2015, de la rue Nicolas Appert,  des endormis de Charly Hebdo et des traumatismes qui ont suivi, je m’en méfie comme d’une plaie, une cicatrice, un mal que tout le monde s’approprie sans en porter... [Lire la suite]
29 janvier 2017

" Le fil de soie " Cécile Roumiguière et Delphine Jacquot

  « Une caravane, une famille. La mère, le père et deux enfants, un bébé et une fille. La famille autour d’un feu de bois, le père joue du violon. Debout, la mère chante.La caravane en feu, des soldats.La mère, le père et les deux enfants emmenés, mains liées. Une clôture de fil barbelé, une haute cheminée. La mère pousse sa fille sous le fil de fer. […]Une vielle femme, une enfant, dans une pièce. La vieille femme coud, l’enfant la regarde.»   Marie-Lou passerai bien ces journées à regarder coudre sa Mamilona. Un... [Lire la suite]
27 janvier 2017

"Ce qu'il faut de terre à l'homme " Martin Veyron

  « Deux mètres de longueur sur un mètre cinquante de largeur et de profondeur… voilà ce qu’il faut de terre à l’homme. »   Sur son lopin de terre au fin fond de la Sibérie vivent Pakhomm, sa femme et leurs enfants. Paysan à la solde de la Barynia, Pakhomm se contente du peu de ses ressources, de ses terres. Heureux dans ces valenki, sa vie se limite aux bornes et à la volonté dictée par celle qui possède le manoir et les terres communales.  Quelques vaches, cochons, des terres où le blé pousse, un... [Lire la suite]