27 avril 2016

" De ce pas " Caroline Broué

  « Je cherche à construire, c’est plus vaste. Construire c’est aller des fondations au dernier étage de la maison. C’est à la fois bâtir en partant de rien, fixer ensemble les différentes parties d’un objet, élaborer quelque chose, et disposer dans un certain ordre. »  De petits pas en enveloppés, de portées en solos, d’arabesques en fouettés, construire une relation, un couple, nécessite de poser les fondations, de développer pierre par pierre, pas à pas, les étapes qui consolideront la bâtisse,... [Lire la suite]

26 avril 2016

"Les enfants des géants " Kriss FGardaz

      Chère Kriss,   Cela fait longtemps que je ne t’ai pas écrit, lu. Cela fait longtemps que ton livre est près de moi avec cette impossibilité de l’ouvrir, ce manque de tes mots déjà venant se graver dès que tu m’as fait parvenir le tome 3 de tes voyageurs des miroirs, « Les enfants des géants ». Tu m’avais prévenue dès le début : il marquerait la fin de ta trilogie. Et de cela, j’en étais chagrinée d’avance.   Comment allais-je pouvoir te lire, te découvrir de nouveau alors... [Lire la suite]
24 avril 2016

L'envolée des Livres - cuvée 2016

Ce week-end a lieu à Châteauroux (trou paumé et  préfectoral du Centre de la France, ville de football, de Michel Denisot, ancienne base militaire américaine, la seule ville, archétype de la ville de province d’un temps révolu) le plus sympa, chouette, extraordinaire salon du livre (ou devrais je dire salon du Ivre), L’ENVOLEE DES LIVRES, cuvée Couvent Cordeliers 2016 (Merci Myriam Thibault pour la coquille lue qui finalement n’est que pure vérité).   Donc à Châteauroux a lieu, comme tous les ans à cette période de... [Lire la suite]
21 avril 2016

" Ô vous, frères humains " Luz

  « Page blanche, ma consolation, mon amie intime, lorsque je rentre du méchant dehors qui me saigne chaque jour sans qu’ils s’en doutent, je veux ce soir te raconter et me raconter dans le silence une histoire, hélas de mon enfance » Albert Cohen, Ô vous frères humains.   J’aurai aimé vous parler de ce roman graphique que Luz a dessiné, sorti de ses tripes et saisi dans le vif de l’actualité. J’aurai aimé vous dire mais bon sang mes mots ne seront jamais assez forts pour vous raconter toute la beauté,... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 14:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 avril 2016

"Comme neige" Colombe Boncenne

  « Paris, le vendredi 16 mai 2012,  Cher Monsieur,  Admirateur de votre œuvre depuis plus de dix ans, je suis chacune de vos publications avec grand intérêt. Il y a un mois, il m’est arrivé une chose bien étrange : j’ai acheté dans une librairie bourguignonne un roman signé de votre nom, intitulé Neige Noire, publié en 2000 aux éditions du Miroir. Je ne connaissais pas ce roman et il m’est apparu que je n’étais pas le seul puisque, indépendamment de l’exemplaire que j’ai lu (et malheureusement égaré... [Lire la suite]
15 avril 2016

" Branques " Alexandra Fritz

    « Voici l’extase, j’ai enfin réussi quelque chose, un déterminant, une exception à la vulgate et aux communs, je suis de ces bergères surplombant la lande, montées sur pilotis, survolant, légères, tristes aplats, tristes fougères. Intra-muros, je connais gloire et sorties de route non identifiées, explosions à jamais intimes et nourricières ; folle parmi les fous, branque parmi les branques. Je m’invite à serrer plus tendrement encore frissons et pâmoisons sous mon sein, à lever des yeux clos de lumière sur... [Lire la suite]

15 avril 2016

" Un amour américain" Daniela Volpari

« Dans un vieux boudoir plein de roses fanées, James repensait sans cesse à cette rencontre manquée. Sous le poids de l’ennui et des neigeuses années, il accrochait à son cœur l’image de l’être aimé. »  Certains albums ont ce doux son d’un piano droit, d’une trompette, au son cuivré, d’un jazz-band perdu au fond d’un vieux piano-bar de Brooklyn.  Ils sentent bon l’Amérique des années 50, ce goût des jukes-box-phonographes grésillants, des histoires d’amour qui ne seront jamais des histoires, ces polaroïds aux... [Lire la suite]
11 avril 2016

"Macaroni ! " Thomas Campi - Vincent Zabus

  « Macaroni » était pour nous un quolibet familier, pas un drame, juste une taquinerie d’enfant que nous acceptions, en renvoyant, comme de prétendus brûlots, des « Patate frite ! » aussi routiniers qu’inoffensifs. »  Tout commence par une préface de Salvatore Adamo, le chanteur italo-belge celui de « Tombe la neige », « Vous permettez monsieur », « Inch’ Allah », le tombeur des demoiselles des années soixante,s celui des « mains sur les hanches »... [Lire la suite]
09 avril 2016

"L'abécédaire des émotions" Madalena Moniz

  «  A AudacieuxE EmuF FortI InvisibleJ JoyeuxL LégerM MinusculeO OriginalQ Quelqu’unU UniqueV VulnérableW Wahoo  Et toi comment te sens tu ? »   J’aimerai vous parler d’un livre qui fait sourire indéfiniment, rire, sentir le cœur battre un peu plus vite parce que doux miroir, esclaffer parce ce quand vous regardez par dessus de vos lunettes vous entre-apercevez deux petites mains qui se tendent vers vous pour vous voler, vous tendre cet album illustré. J’aimerai vous parler d’un abécédaire qui est... [Lire la suite]
07 avril 2016

" Ecoute la pluie " - Michèle Lesbre

  « Je pensais à lui, je penserais à lui longtemps, je ne pourrais l’oublier et son anonymat lui donnait encore davantage d’importance, il devenait tous les suicidés du métro, tous ces désespérés qui soudain provoquent retards et débordements, que l’annonce, d’un grave accident de voyageur ne parvient pas à excuser, trop fréquent, trop banal. J’avais jusqu’à là redouté d’en être le témoin un jour ou l’autre. Ces morts mettent les nerfs à vif d’une foule déjà malmenée, puis tout rentre dans l’ordre, tout continue. Ils ont... [Lire la suite]