20 août 2017

Dimanche en poésie - Brigitte Fontaine " Chute et ravissement "

«  Cher Arthur, Je te souhaite une belle mort. Tu l’auras. Tu as mis les pieds là où les nages n’oseraient pas s’aventurer. Et toi, c’est moi et c’est tout le monde.Pour toi et pour le mystère de l’inconnaissable Unique.Tout, tout, te dis-je. Je me permets de déposer sur ta joue hâveet tes yeux fermés sur l’infini intérieur et extérieurun baiser de buisson ardent et de fraternité. Le voici : » C’est par ces mots que s’adresse Brigitte Fontaine à celui qu’elle nomme Arthur, son unique poète, celui qui lui a donné... [Lire la suite]

19 août 2017

L'Eté Jaune Carré - Nicole Grundlinger " Carte postale d'Amorgos"

Carte postale d’Amorgos   J’ai le souvenir d’un été parfait. Un été grec. Bleu. Chaud. Lumineux. Une escapade dans les cyclades. Le soleil qui brûle la peau et chauffe la terre. Le regard qui englobe des paysages de carte postale, maisons blanches sur fond bleu, touches colorées des géraniums ornant les paliers et des chats endormis sur les marches à l’ombre des bougainvilliers. Les couleurs du soir, quand la lumière se fait plus douce et caresse de ses rayons orangés les façades immaculées. Instants magiques.Il y eut pourtant... [Lire la suite]
16 août 2017

" Le cri du diable " Damien Murith

  Lire Damien Murith c’est pénétrer dans une écriture qui nous prend aux tripes, nous retourne en moins de deux, nous poursuit des jours et des nuits, nous envoie valdinguer avec poésie dans les cordes du ring. C’est entendre la petite musique des mots qui pénètre votre chair, votre cœur, enfouie sous votre épiderme un mal profond et vous laisse béat devant tant de forces et beautés. C’est un uppercut qui ne vous laisse aucun répit et vous donne juste l’envie de continuer à lire ce quelque chose que l’on nomme un bijou. Un... [Lire la suite]
16 août 2017

L'Eté Jaune Carré - Laetitia Cuvelier "Montagnes frontières" - "Les volets fermés"

Montagne frontière   Dans l’herbelà-haut dans la montagneil a trouvéce papier des sans papiers  des mots en italienun numéro et une photo  deux yeuxqui viennent de loinet qui nous regardent  traces d’un passageentre un col et une valléed’un long voyage à pied   Les volets fermés   Quand on passeà piedou à vélodevant la maison de Suzanne  on regarde sans y penserles souvenirsqui tiennent chaudderrière les voletsfermés On voitla boîtede fraises tagadarangée en haut du placardet on a... [Lire la suite]
12 août 2017

L'été jaune carré - Kriss FGardaz

Durant cet été jaune carré, j'ai invité des personnes, des auteurs que j'apprécie pour leurs qualités humaines et leur écriture.  Et parce que Kriss FGardaz en fait partie. Cela depuis le début, depuis qu'une histoire de chats est venue jouer sous mes yeux, depuis que son écriture, ses mots sont venus me prendre par surprise, moi qui n'aime pas la Fantasy, les polars... Kriss m'a eu. Et j'en suis ravie. Alors que pourrais-je vous dire sur Kriss FGardaz que je ne vous ai pas déjà dit ? Kriss est quelqu’un que j’apprécie... [Lire la suite]
11 août 2017

" un bruit étrange et beau " - Zep

  « Vivre dans le silence nous réduit à l’essentiel. Je suis chartreux. Cloitré depuis vingt-cinq ans et sept mois. Aujourd’hui, c’est le temps de la récréation : la promenade hebdomadaire. Trois ou quatre heures pendant lesquelles on peut parler… Mais on perd l’habitude. Le bruit des mots dans ma bouche me parait étrange, inutile. Le vent se lève. On le sent. L’orage arrive. On le voit »    Il m’arrive d’ouvrir une bande dessinée dont tout le monde à parler et de ne pas savoir trouver les mots... [Lire la suite]

09 août 2017

L'été Jaune Carré - Sigolène Vinson "Presque un wagon"

Un des deux ânes, le roux, refuse d’avancer. Léonie pose son fusil, un mauser, des usines de Herstal, sur le banc du chariot et saute à terre. Recouvert de pierres et de touffes végétales carbonisées, le fond sableux est un piège. Elle se réceptionne mal et perd l’équilibre. Une halte forcée dans le désert n’est pas la chute vertigineuse qui fera craquer ses gros os. Elle se relève et, s’approchant de la bête, celle qui renâcle, tandis que l’autre, la grise, tire le licol, lance un juron de son pays : ... [Lire la suite]
06 août 2017

Jacques Josse "Chapelle ardente"

  Il y a des bouquins qui sont comme ça, vous saisissent d’un seul coup et vous laissent sur le flan, dans l’urgence de vouloir crier que ce bouquin « c’est un p*** de bon bouquin », que toute la vie, l’homme, sont incrustés dans ses 32 pages. Pas besoin d’en dire plus. Chapelle ardente de Jacques Josse en fait parti. Il dégage tout ce qui fait un lieu, une émotion, une sensation. Il dégage les odeurs, les regards, les tensions et l’amour. Il est humain. Profondément. Humain à s’en crever les yeux, ranger... [Lire la suite]
05 août 2017

L'été jaune carré - Sophie Gauthier " L'envolée "

C'est en sifflotant que Philippe entra dans sa chambre d'hôtel. Il n'avait pas eu besoin de se lever aux aurores pour partir dans un patelin improbable. Le voyage depuis Paris avait été joyeux et échevelé. Le déjeuner promettait de l'être tout autant avec (miel sur le fromage de chèvre (après tout le Cher était tout proche et cerise sur le gâteau, un menu et des vins à réveiller les papilles de tout un cimetière). Et puis il aimait bien L'Envolée des Livres. On s'y retrouvait entre copains, on partageait tartines de rillettes et... [Lire la suite]
02 août 2017

L'été jaune carré - Cécile Balavoine "Pépère"

Sentiment d’impuissance : j’aurais voulu entreprendre ce récit il y a plusieurs mois, alors que pépère venait de disparaître et que la douleur, tellement envahissante, m’a conduite plusieurs fois à contempler des dizaines de petits cachets blancs et de capsules de couleur bleue étalés sur ma table de travail en espérant être capable de partir le rejoindre. C’est seulement aujourd’hui, tandis qu’un soleil agressif enchâsse Paris et l’écrase, que le temps m’est enfin donné de le faire. À l’époque où la douleur était insupportable... [Lire la suite]