14 mai 2016

"Jupe et pantalon" Julie Moulin

  « Une jambe aussi a le droit de parler ! tu te donnes un genre, Brice, parce que tu es un bras, mais tu n’es pas si différente de moi. Tu appartiens au corps de la même femme. Un corps qui l’oblige et qu’elle refuse. Mais nous sommes plus qu’un corps. A. n’est pas seulement cette femme, c’est un être humain, un concert de voix, qui toutes ont un sens. J’ai du sens en tant que jambe. On n’était pas si mal Ensemble… »  Je n’y croyais pas, je ne pensais pas. J’avais lu des billets de-ci de-là, des préjugés,... [Lire la suite]

09 mai 2016

" Marguerite n'aime pas ses fesses" Erwan Larher

  « Marguerite n’aime pas ses fesses » ! Tiens donc… Pauvre Margot comme aurait souligné, de son ton caustique et narquois, Brassens en dégrafant son corsage. Soit ! C’est vrai qu’elles sont plates, que son cul n’est pas rebondi (ou du moins pas suffisamment aux yeux de ses copines et des siens), relevé, attirant, qu’elle n’a rien pour le mettre en valeur, pas de string ou de petite culotte en dentelle... (Marguerite, c’est le coton qu’elle aime, la tendresse, le confort, la relation durable et sincère.) Bref... [Lire la suite]
08 mai 2016

" Le coeur de l'ombre " Amico - Iorio - Ricci

« - Faisons le point, voulez vous ? Le petit aurait disparu pendant qu’il se brossait les dents. Comment a-t-il pu s’évanouir dans la nature sous les yeux de sa famille ? C’est bizarre, non ? […] Et la grand-mère que dit-elle ? - Elle dit avoir vu une Ombre.- ça c’est important, l’ombre de qui ? On a un signalement ?- Euh… non monsieur… Pas l’ombre de quelqu’un. Une Ombre avec un O majuscule… »  Crénom, vous est-il déjà arrivés de vous coucher le soir en tenant dans vos mains un... [Lire la suite]
06 mai 2016

"L'art de revenir à la vie" Martin Page

« Il me semble que j’ai passé ma vie à faire quelque chose de mes échecs. A ne pas me laisser faire. A tel point que lorsque viennent de bonnes nouvelles, je ne sais pas comment réagir, je n’ai pas de mode d’emploi pour habiter le bonheur imprévu. Je reste sceptique et interdit. Mon ambition c’est ça : apprendre à vivre la félicité qui ne trouve pas son origine dans le malheur, qui dépend non pas de moi mais de ce que l’on me donne. Je dis apprendre à recevoir. Même si accepter de recevoir c’est se mettre en situation de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mai 2016

"Les jonquilles de green park " - Jérôme Attal

  « Si la guerre doit durer une éternité, je voudrais juste pouvoir vivre jusqu'au mois d'avril. Pour voir, une fois encore, les jonquilles de Green Park. Elles se tiennent ensemble, chaque saison. Belles et fières dans le vent puissant et douloureux d'avril. Comme nous autres en ce moment. »   Sabine a passé sa commande et elle m’a proposée de chroniquer un livre pour son blog et attention l’auteur n’est pas choisi au hasard. Jérôme Attal est un ami et il est devenu un des héros du livre de Camille à force de l’alimenter... [Lire la suite]
02 mai 2016

" Les gens heureux n'ont pas d'histoire " Eloïse Lièvre

« J’ai toujours aimé le dispositif de la mise en abyme. J’ai toujours eu une très consciente coquetterie à orthographier correctement y, plutôt que i, qui déploie sa propre beauté, pour bien marquer la différence entre le procédé artistique d’incrustation en écho et la concrète profondeur souterraine. Pourtant, la naissance de ce goût particulier de la mise en abyme a pu je crois coïncider avec des époques où j’avais moi-même la sensation impuissante de m’abîmer. La coquille bivalve de la forme chapeautée de ce mot ainsi s’ouvre... [Lire la suite]

01 mai 2016

" Brillante " - Stéphanie Dupays

« Nutribel ne se contentait pas d’attirer les meilleurs salariés par des gratifications financières. L’entreprise avait compris que le lien le plus fort n’est pas pécuniaire, il est affectif. Nutribel offrait plus que de l’argent à ses salariés. Elle leur offrait une identité. En échange de leur force de travail, elle les boostait à la reconnaissance » Claire est une trentenaire comblée. Diplômée d’une grande école, elle occupe un beau poste dans un groupe agro-alimentaire où elle construit sa carrière avec talent.... [Lire la suite]
28 avril 2016

"Autoportrait d'une journée en couleurs" AmeGraphique

Comment en suis-je venue à proposer ce thème « autoportrait d’une journée en couleurs » ? Je n’en sais rien : un défi, une envie, un besoin de se prouver, me prouver quelque chose. Jusqu’où irais-je dans cet autoportrait et cette journée en couleurs ? Que trouverais je et surtout qui ? Vaste champ explorateur, véritable travail de création, d’ingéniosité.       Bonnard serait parti sur une mise à nue, celle qui permet de stabiliser la grande roue des silhouettes et des ombres (Bonnard,... [Lire la suite]
27 avril 2016

" De ce pas " Caroline Broué

  « Je cherche à construire, c’est plus vaste. Construire c’est aller des fondations au dernier étage de la maison. C’est à la fois bâtir en partant de rien, fixer ensemble les différentes parties d’un objet, élaborer quelque chose, et disposer dans un certain ordre. »  De petits pas en enveloppés, de portées en solos, d’arabesques en fouettés, construire une relation, un couple, nécessite de poser les fondations, de développer pierre par pierre, pas à pas, les étapes qui consolideront la bâtisse,... [Lire la suite]
26 avril 2016

"Les enfants des géants " Kriss FGardaz

      Chère Kriss,   Cela fait longtemps que je ne t’ai pas écrit, lu. Cela fait longtemps que ton livre est près de moi avec cette impossibilité de l’ouvrir, ce manque de tes mots déjà venant se graver dès que tu m’as fait parvenir le tome 3 de tes voyageurs des miroirs, « Les enfants des géants ». Tu m’avais prévenue dès le début : il marquerait la fin de ta trilogie. Et de cela, j’en étais chagrinée d’avance.   Comment allais-je pouvoir te lire, te découvrir de nouveau alors... [Lire la suite]