06 décembre 2014

Saturday read fever : " Lambeaux" - Charles JULIET

  " Tes  yeux immenses. Ton regard doux et patient où brûle ce feu qui te consume. Où sans relâche la nuit meurtrit ta lumière. Dans l’âtre, le feu qui ronfle, et toi, appuyée de l’épaule contre le manteau de la cheminée. A tes pieds, ce chien au regard vif et si souvent levé vers toi. Dehors, la neige et la brume. Le cauchemar des hivers. De leur nuit interminable. La route impraticable, et fréquemment, tu songes à un départ, une vie autre, à l’infini des chemins. Ta morne existence dans ce village. Ta solitude. Ces... [Lire la suite]

06 décembre 2014

" Frida " Mélanie CHAPPUIS

« Je t’aime trop.Et celui qui a dit qu’on n’aime jamais trop n’a jamais trop aimé. Sinon il saurait que ça fait mal, peur, que ça submerge, enveloppe, ronge, étouffe. Que ça empêche de faire le reste alors que, pourtant, il faut faire le reste pour que l’amour se régénère. Maintenant qu’elle n’est plus là avec sa souffrance. Maintenant qu’elle n’est vraiment plus là, et qu’il n’y a plus que nous deux, on va faire comment pour s’aimer comme des fous traqués ? Que va-t-on espérer lorsqu’on sera les deux dans le lit,... [Lire la suite]
29 novembre 2014

Saturday read fever "la philosophie dans le boudoir" - Sade

Aux libertins   Voluptueux de tous âges et de tous les sexes, c’est à vous seuls que j’offre cet ouvrage : nourrissez-vous de ses principes, ils favorisent vos passions, et ces passions, dont de froids et plats moralistes vous effraient, ne sont que les moyens que la nature emploie pour faire parvenir l’homme aux vues qu’elle a sur lui ; n’écoutez que ces passions délicieuses ; leur organe est le seul qui doive vous conduire au bonheur. Femmes lubriques, que la voluptueuse Saint Ange soit votre modèle ;... [Lire la suite]
27 novembre 2014

"Un océan d'amour" LUPANO et PANACIONE

Le brave Islandais, sans murmure,Jette la ligne et le harpon ;Puis, dans un relent de saumure,Il se couche dans l'entrepont...Et le pauvre gâsSoupire tout bas :"Je serions ben mieux à mon aise,"Devant un joli feu d'ajonc,"À côté de la Paimpolaise"Qui m'attend au pays breton."   Merveille absolue que ce livre aux douceurs océanes, bretonnes, aux grands larges, ses saveurs et aux techniques bienveillantes et magnifiques de deux grands pêcheurs du 8ème art. Deux grands et doux rêveurs, drôles et poètes, des gars qui font d’un... [Lire la suite]
25 novembre 2014

" A ce stade de la nuit " Maylis de KERANGAL

« Une cuisine, la nuit. L’unique lampe allumée crée au-dessus de la nappe un cône de lumière dorée que matérialisent les particules en suspensions – une fois l’ampoule éteinte, je doute toujours de leur existence. Je suis rentrée tard et je traîne, assise de travers sur la chaise de paille, le journal étalé bien à plat sur la table et lentement feuilleté, le café du matin versé dans un mug, réchauffé aux micro-ondes et lentement bu. Tout le monde dort. Je fumerais bien une cigarette. La radio diffuse à faible volume un filet... [Lire la suite]
22 novembre 2014

Saturday read fever - "Un océan d'amour" - Lupano et Panaccione

  Ce livre ne contient que des idées péchées au grand large par Wilfrid LUPANO, selon les techniques artisanales respectueuses de l'environnement culturel, et mises en boite à la sardinerie graphique PANACCIONE, Milan Italie (Union européenne).   Ingrédients : océan (eau, sel  détritus), amour (eau de rose, baisers, mariage), sardines, mouettes, crêpes, homard, Bigoudènes endeuillées, sauce (aventure, suspense, second degré, drame sentimental, rebondissements absurdes, gags désopillants), Che Guevara (0,5%),... [Lire la suite]

22 novembre 2014

Zebraska - Isabelle BARY

« J’aurai voulu être une femme qui ne s’emmerde pas avec tout ça. Une femme qui sait. Et qui ne se laisse pas assaillir par les petits chagrins. Une sorte de mère Pocahontas, rusée et joyeuse qui sauve sa tribu du monde entier. J’aurai voulu partir, loin, chercher dans la nuit du désert comme Laurence d’Arabie, le héros de mon dernier dessin. Etre un bourlingueur, me mêler aux indigènes avec un turban sur la tête et boire du thé brûlant et très sucré. Avaient-ils des enfants ces deux là ? Non, bien sûr. Alors, ils ne... [Lire la suite]
21 novembre 2014

Un livre, un lieu : Quand la Marquise de Merteuil me lance un défi !

Un livre, un lieu ?   Comment définir une réponse à un livre, un lieu…. Que de choses à suggérer, à ressentir pour moi. Que de lieux qui d’un seul coup ressurgissent à la lisière de ma mémoire, à la portée de mes yeux. Que de lieux traversés, que de chemins empruntés, que de trains croisés.Faire revivre l’endroit, ressentir les images, entendre les bruissements des feuilles tournées, lever les yeux et entrevoir une silhouette, un champ, entendre le chant d’un oiseau, le craquement d’un écureuil qui saute de branche en... [Lire la suite]
16 novembre 2014

Sol y Lune Editions - Foire du Livre, Brive 2014

     Certaines rencontres sont vectrices d'un merveilleux partage.   Tout a commencé là : le Salon du Livre à Paris, le téléphone du capitaine de l’Ivre de Lire qui tombe en panne de batterie, un stand à portée de main, un visage souriant et agréable et hop…. dans la boite. S’en était fait d’une rencontre avec Esther MERINO, créatrice et éditrice de Sol y Lune Editions. Et quand cela se passe dans d’aussi belles conditions, d’aussi bons partages autour des livres, je fonce. Alors lorsqu’au mois de... [Lire la suite]
15 novembre 2014

Saturday read fever " Les Inattendus - Eva Kristina Mindszenti "

    1 –    En Hongrie, vous vivez toujours auprès d’une frontière. Le pays le veut ainsi. Il y a la frontière, puis un fleuve, une grande plaine et l’autre frontière. Nous n’avons pas choisi. En 1919, les trois quarts de nos territoires furent confisqués. Depuis, nous sommes tous frontaliers. Derrière ma fenêtre, la Slovaquie s’étire. L’Ipoly  s’écoule, mince. Sa vase est profonde. Ses berges sont brûlées. L’Ipoly est la frontière. Large d’un homme allongé. A sa gauche, à sa droite, deux églises.... [Lire la suite]