09 février 2014

"Les éphémérides" - Stéphanie HOCHET

  "Et puis, il y eut l'Annonce. La plus grande menace des dernières décennies proférée contre l'Occident, celle avec laquelle tout le monde était censé vivre, le premier enjeu métaphysique qui ne serait pas un choix mais un enfer déposé sur terre que chacun devait aménager à sa façon."   Lire Stéphanie HOCHET, ce n'est pas lire n'importe quel auteur. Je ne m'y attendais pas ! Ou du moins pas à me mettre dans cet état, à me rendre amnésique, à me prendre une claque d'une façon aussi magistrale.Moi qui désirais... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 09:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2014

"Eloïsa et Napoléon" Cristina FLORIDO et Francisco RUIZGE

" J'ai fait la connaissance d'une femme très très grande et d'un homme très très petit. Je n'avais jamais vu des gens s'aimer autant malgré les centimètres qui les séparent " Il y a des bandes dessinées qui font rejaillir mon côté fleur bleue, fleur marguerite africaine, fleur de poésie. De magnifiques petits moments de bonheur qui surgissent au détour d'une page, d'une bulle. Une bouffée d'oxygène qui vous arrive comme cela au détour d'un marché aux fleurs, aux oiseaux ou d'un jus de fruits ultra-vitaminés. Il y a... [Lire la suite]
04 février 2014

" Fenêtres sur rue " - Pascal RABATE

 « C’est un travail à plein temps de regarder à la fenêtre, de surveiller, de guetter… D’ailleurs, retournons-y… Il ne faudrait pas manquer quelque chose » Il y a des bandes dessinées qui vous tombent, par hasard, dans des mains un matin. Non, pas par hasard ! Le hasard n’existe que dans la science fiction, dans un temps où le temps est lui-même un hasard (vous me suivez là ??? pas sur hein). Et il y a des bandes dessinées qui vous tombent dans des mains, le soir aussi ! Et ces rencontres inopinées sont... [Lire la suite]
01 février 2014

" Et vos envies prennent vie " - Collectif

          « - Les tronçonneuses, les débroussailleuses et les taille-haies seront en promotion durant toute la semaine dans tous les magasins Jardins et Maisons. Venez profiter du retour du soleil pour vous équiper et embellir vos espaces extérieurs. Il est temps de retrousser vos manches car la nature n'attend pas.- Albert, s'il te plaît, peux-tu nous relire la dictée ? demande notre démonstrateur pédagogique à mon voisin.- Oui, Monsieur, Les tronçonneuses, les débrou...Je n'ai pas besoin de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 10:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2014

"Betty Blues " Renaud DILLIES et Anne Claire JOUVRAY

  Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";}   Betty Blues …. Où comment tomber amoureuse d’un canard qui joue de la trompette dans un... [Lire la suite]
28 janvier 2014

"Partition singulière" - Christelle RAVEY

    « L’enfance n’est qu’un envol de farine sur la toile cirée du goûter, à peine un souffle de vent dans les rideaux de mousseline , et ce soir, à la lisière des forêts que dessine la lune pleine, apparait une ombre tendre, un visage soudain plus proche, au sourire bienveillant. » J’ai commencé ce roman un soir de fatigue, un soir de fin de semaine d’un mois de janvier humide… Et pourtant il avait bien commencé ce mois. Il avait été chouette, ponctué d’imprévus, de magnifiques rencontres et petits riens, de... [Lire la suite]

26 janvier 2014

Un battement d'aile du destin

  Il y a certains dimanches où le vie se pose sur un fil d'ange. Des dimanches à regarder entre les gouttes, la terre s'humidifier et devenir croissant. Des dimanches où le feu crépite dans la cheminée. Des dimanches où les jours se terrent dans l'infinie d'une nuit.   Des dimanches où je rêve d'Angkor   " J'ai jeté cette toute petite chose que l'on appelle "Moi" et je suis devenue le monde immense " Natsume SOSEKI      
22 janvier 2014

"la lune assassinée" Damien Murith

  « Le village, comme une teigne, avec ses maisons basses que mangent les vents, avec ses granges vides où l’on se pend, avec ses bêtes maigres, avec l’odeur du moisi qui rampe le long des ruelles, avec son auberge où l’on boit sa rage, sa haine, avec son clocher qui griffe la croûte grasse du ciel, et son cimetière, rectangle jaune et gris où reposent les os, avec ses chemins de poussière, ses sentiers de misère où poussent la ronce et l’ortie, et plus loin, l’usine, de briques, de fer, de sueur, avec la peur de l’autre,... [Lire la suite]
20 janvier 2014

"un jour par la forêt" - Marie SIZUN

Demain, dès l’aube…   Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,Et quand j’arriverai, je... [Lire la suite]
17 janvier 2014

Loin des yeux... - Luke PEARSON

  «  L’aube à l’horizon. En une fraction de seconde un sapin se déracine sans que personne ne remarque rien. Le ronronnement sourd du moteur de la voiture est ignoré des dormeurs aux alentours. Les oiseaux commencent à chanter rappelant aux insomniaques qu’il est trop tard, ils ont manqué leur chance. Le seul autre bruit vient d’un géant de garde dans la mer. Quelque part sous la surface huileuse, il glisse et disparaît au creux d’une vague, presque sans un bruit. En silence avec une patience infinie, certaines... [Lire la suite]