19 juillet 2013

Je vous emmène au bout de la ligne - Rodolphe Macia et Sophie Adriansen

Ou les tribulations et secrets d'un conducteur de métro..     J'aime ces atmosphères de gares, de stations, ces atmosphères où tout est possible : l'attente, le voyage, les rencontres, les "au-revoir", les bonheurs, les joies, les peines, les détresses ou désespoirs, les sourires, les rires, les regards, les attitudes... Bref j'aime ces lieux de vie.    Mais prenons nous le temps de voir l'envers du décor, de connaître ou rencontrer celui qui nous transporte, celui ou celle qui nous mène et nous emmène au... [Lire la suite]

16 juillet 2013

Voyages aux Iles de la désolation - Emmanuel LEPAGE

Avis aux moussaillons d'eau douce, cette bande dessinée, journal de bord est faite pour vous. Avis aux marins chevronnés, larguez les amarres et cap vers les terres Australes, connues sous le nom "les Iles de la Désolation" et les 40èmes rugissants. Cette Bande dessinée est tout simplement impossible à résumer tant je me suis noyée dans les planches d'une beauté à couper le souffle, une bourrasque d'iode, un voyage au delà des mers du Sud. Moi qui n'ai pas le pied marin pour deux sous (marin d'eau douce à la limite) mais qui aime par... [Lire la suite]
15 juillet 2013

Une fille sans personne - Carine LACROIX

  Couleurs   Le ciel est rareInvisible –Lait bleu La lune est pireExiste-t’elleEncore ?  Et la terre, la boueLe sable ?Je vis sur de la poussière  Mais plus tardCourrier !Morceau de nuage à ouvrir Les motsPâte de soleilSur les doigts     Il y a des romans à effet boomerang. A peine fini, posé, ils reviennent instantannément dans nos mains. Ils sont tellement sensibles, puissants, forts, humains, grands, qu'ils nous laissent sans voix... Et comme le dit dans la préface, Philippe... [Lire la suite]
12 juillet 2013

" La petite cloche au son grêle " Paul VACCA

  " Tous les soirs désormais, sitôt le dîner terminé, je n'ai qu'une idée en tête : me retrouver seul pour un face à face avec son livre. Cela devient un rituel : je me glisse sous les draps, la lampe magique répand dans ma chambre ses vagues bleutées et je saisis le livre. Je l'entrouve à peine, craignant par-dessus tout que son odeur se volatise à jamais. J'y enfouis mon visage pour y respirer sa présence. Hélas, celle-ci devient au fil des jours plus ténue, fugace, s'évaporant de page en page. Bientôt il ne restera plus,... [Lire la suite]
08 juillet 2013

Blanche de RICHEMONT " Manifeste Vagabond "

« A trente-trois ans, je pose mes valises et m'interroge : cela fait des années que tu cours sur les routes après un sens ; existe-t-il ? Parviendras-tu encore à échapper à ton époque ou céderas-tu au désenchantement ? Partir encore. Mes longues marches dans le désert ont guéri des blessures mais le mot "ailleurs" est devenu une obsession. Comme si je ne pouvais jamais revenir. A chaque retour, il me faut de nouveaux rêves pour tenir. Le voyage est devenu un esclavage. Alors, j'ai compris qu'il devait servir une autre dimension :... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 17:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 juillet 2013

Mélanie RICHOZ " Mue"

Vous parlez de Mue ne va pas se faire sans y laisser de moi, tant ce petit et court roman est venu me chercher au plus profond de mon âme, au plexus, dans tous les recoins de mon corps. Il s'est infiltré sous mes cicatrices, mes plaies et je l'ai lu comme assise sur le bord d'un ravin, en apnée, avide de cette sensualité découverte au fil des mots. Ce roman je l'ai caressé des yeux, couverture rouge baiser, rouge désir. Il m'a bouleversé, retourné, ensorcelé, envoûté... J'ai succombé. Mue et moi, c'est une histoire d'amour. Mais Mue... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2013

Marc VILLEMAIN : Ils marchent le regard fier

Marc VILLEMAIN : Ils marchent le regard fier    " Il était comme raidi sur son banc, retiré de tout lançant aux bestioles du canal ou de la contre-allée des bouts de miche du matin, chaque jour reprenait les mêmes clichés de ce qui pourtant jamais ne s'en irait, les campanules, les jonquilles, les hortensias, toutes ces foutues générations de pigeons, de moineaux et de passereaux, et des fois quand la chance lui souriait il tombait sur un bouvreuil, une mésange, la trogne d'un bruant ou le ventre blanc d'un pouillot. C'est... [Lire la suite]
01 juillet 2013

Une photo quelques mots atelier 86

La route   crédit photo  © Romaric Cazaux   " Plus d'une fois, cette route je l'ai emprunté. Plus d'une fois j'ai admiré ces paysages, ces montagnes, ces fermes qui l'avoisinait. Au volant de mon bolide à monoxyde de carbone, je me suis posée plus d'une fois la question... cette question... QUAND PRENDRAS TU REELLEMENT LA ROUTE ? Quand te décideras tu à aller voir ce qu'il y a de l'autre côté du virage ? Quand te décideras tu à emprunter les autres chemins que ceux tracés ?   Aujourd'hui voilà ... je... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:25 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juin 2013

"les arbres voyagent la nuit" Aude LE CORFF

" Les arbres voyagent la nuit " Aude Le CORFF        " Et si c'était par la fin que tout recommençait ..." Antoine de St Exupéry - Le Petit Prince   " Quelle étrange petite fille ! Ses compagnons sont des chats, des fourmis, des livres et le le frémissement des feuilles dans les arbres. Jamais son rire ne résonne dans le jardin. Cette enfant est bien trop sérieuse. Un vieux croulant comme lui qui passe ses journées à lire et ruminer, cela peut se comprendre, mais là c'est du gâchis. "     ... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 22:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2013

Dorothy Shoes " Django du voyage "

Dorothy Shoes " Django du voyage "... A tous ceux qui, pour des raisons de sécurité, décident de se risquer   " - Je suis gitan, je suis affreux, gras, et toi tu viens là pour me tirer l'portrait ? - Non , Django, je te trouve très beau, et je ne viens pas pour te tirer l'portrait, je viens pour prêter ma voix à ta communauté. Elle n'est pas très forte, je ne suis pas sûre qu'on l'entende, et dans mes poches, je n'ai aucune promesse. - Mais pourquoi tu veux faire ça ? On ne se connaît presque pas. - Parce que j'aime... [Lire la suite]