17 août 2014

"Le chien qui louche" Etienne DAVODEAU

" Vous savez ce qui me plairait à moi ? J’aimerai que, de temps en temps, les gens pivotent sur eux-mêmes et accordent un peu d’attention à la main de la dame… Aérienne, ouverte partielle… Presque abstraite. Mais voilà… Ce matin au Louvre. La Tour Eiffel cet après midi. Disneyland demain. Ils n’ont pas le temps. Ils prennent des photos. […] Que viennent-ils chercher ici avec leurs appareils photo ? Que ramènent-ils chez eux de cette rencontre ? Et au fond quelle différence existe-t-il entre cette sculpture et la... [Lire la suite]

20 juin 2014

" Pas assez pour être une femme " Jeanne BENAMEUR

  « Le jour où j'ai écrit ce rêve, j'ai fait un pas de plus, sans le savoir. Le cauchemar était là, écrit. Je pouvais le lire. Et même si je tremblais à nouveau de le lire, c'était moi qui l'avais écrit. J'avais pensé chaque mot et d'avoir fait cela, je me sentais entière, à nouveau. J'existai. Et c'était moi qui me donnais l'existence. Personne ne pouvait m'en empêcher. J'étais vivante. Cette puissance de l'écriture, je l'ai éprouvée. Rien ne me ferait plus jamais lâcher.J'avais touché la liberté la plus profonde. Celle qui allait... [Lire la suite]
16 juin 2014

" La belle image " Arnaud RYKNER

« Si je fais ce livre, ce sera contre mes amis mêmes. Contre ceux tout au moins qui voudraient m’imposer une certaine image de moi, une belle image, qui me réclament une certaine sagesse, une certaine mesure, ceux qui m’ont connu ainsi qui me veulent ainsi, propre, lisse, brillant, qui m’aiment ainsi et qui ne m’aimeront pas autrement. Ceux qui ne savent rien de moi, de l’ombre que je suis – votre ombre ? – de ma vraie voix – votre voix ? »   Encore une fois l’écriture d’Arnaud Rykner m’a subjuguée. Et... [Lire la suite]
22 janvier 2014

"la lune assassinée" Damien Murith

  « Le village, comme une teigne, avec ses maisons basses que mangent les vents, avec ses granges vides où l’on se pend, avec ses bêtes maigres, avec l’odeur du moisi qui rampe le long des ruelles, avec son auberge où l’on boit sa rage, sa haine, avec son clocher qui griffe la croûte grasse du ciel, et son cimetière, rectangle jaune et gris où reposent les os, avec ses chemins de poussière, ses sentiers de misère où poussent la ronce et l’ortie, et plus loin, l’usine, de briques, de fer, de sueur, avec la peur de l’autre,... [Lire la suite]
01 décembre 2013

" Les chats d'argent " - Kriss F GARDAZ

Chère Kriss FGARDAZ   Voilà je viens de terminer votre magnifique livre "Les chats d'Argent"(quel beau titre énigmatique), tome 2 de la trilogie des Voyageurs de Miroirs . Et ce n'est pas un vain mot ni parce que c'est vous, ni parce que j'avais déjà aimé vos "voyageurs des miroirs"(Editions du Préau). Que vous dire ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Je viens de clôturer votre histoire et vous m'avez laissée seule dans les rues de Londres.  J'ai un manque là. Un manque de vos mondes, de votre... [Lire la suite]
24 novembre 2013

A corps perdus : Mappemonde

Le nu est la sincérité du corps.  - partie 5 - Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque. Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure. ... [Lire la suite]

17 novembre 2013

A corps perdus - corps à corps

Le nu est la sincérité du corps.  - partie 4 - Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque. Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure. ... [Lire la suite]
11 novembre 2013

A corps perdus " L, Ailes, Elles"

Le nu est la sincérité du corps.  - partie 3 - Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque. Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure. ... [Lire la suite]
09 novembre 2013

"Le goût âpre des kakis " Zoyâ PIRZAD

" Je ne comprends pas ce qu’il y a de fatigant à faire du thé. Tu jettes les vieilles feuilles dans la passoire à thé, tu rinces un bon moment la théière sous le robinet d’eau chaude, tu laves plusieurs fois l’intérieur avec l’éponge et le liquide vaisselle pour ôter les traces du thé précédent, tu essuies la théière, tu y mets des feuilles de thé…et voilà !"   Zulma, la maison d'édition a encore une fois fait mouche ! Sorti en 2009 et Prix de Courrier  International du roman étranger, ce petit livre est un écrin de... [Lire la suite]
03 novembre 2013

A corps perdus - POLLICE VERSO

Le nu est la sincérité du corps.  - partie 2 - Le nu artistique, académique ou alors abstrait fait parti d’un art auquel je me suis intéressée. Ce thème a toujours existé par ses représentations sur les parois peintes des grottes, aux nus masculins très en vogue dans l’antiquité grecque. Dès le début de la photographie, le corps féminin fut une source d’inspiration d’un bon nombre d’artistes. Ces images étaient soigneusement gardées par leurs créateurs, ou alors échangées  » sous le manteau  » par crainte de censure. ... [Lire la suite]