28 octobre 2017

Emmanuelle Grangé "L'absence"

  « François n'est pas allé plus loin que le Maroc. Évelyne en est sûre. Elle relit les carnets que François lui a envoyés il y a vingt ans. Elle loue un meublé à Tanger. Elle s'y rend dès qu'elle peut, elle y cherche et dénichera François. Elle promettra au petit frère de ne rien dire aux autres. Elle ne voit pas encore très bien où ils se rencontrent. En tout cas dans un endroit bruyant de Tanger. Près de la fontaine du grand Socco ? Ce sera bien, ils éviteront les effusions dans la foule, ils resteront pudiques, cela... [Lire la suite]

27 octobre 2017

Chamblain-Nalin "Journal d'un enfant de lune"

  « Edith Piaf chantait « La vie en rose ». Elle n’a pas la moindre idée de ce que ça fait de réellement voir la vie en rose à cause de ce foutu masque. Ne pas pouvoir admirer le ciel bleu. Ne pas savoir la couleur des yeux de la jolie fille qui traverse la rue. Et déguiser le regard écœuré  et distant des passants derrière cette couleur si « chaleureuse » ».   Dans le clair-obscur d’une journée ensoleillée de plein été, sous les arbres et l’herbe jaunie, la famille de Morgane emménage... [Lire la suite]
25 octobre 2017

Lupano - Fert "Quand le cirque est venu"

  « Quand le cirque est venu, ça n’a pas plu du tout au général George Poutche.- Ça ne me plait pas du tout ! Mais alors pas du tout ! Ils débarquent comme ça sans prévenir ?!? Non mais qu’est-ce que c’est que ce cirque ?!?- Je ne sais pas mon Général.- Ils arrivent d’où ?- Aucune idée mon Général.- Ils vont où ?- Excellente question mon Général.- Ils restent jusqu’à quand ?!- Je me le demande mon Général.- Ouuuuh que je n’aime pas ça ! » Le général Poutche n’aime pas... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Isabelle Flaten "lettre ouverte à un vieux crétin incapable d'écraser une limace"

  Voilà il est 08h00 du matin. T’es réveillée depuis un bout de temps parce que toi et les horaires décalés, ça fait deux dans les heures de sommeil perturbées. Ce matin, à l’aube, alors que tout le monde (ou quasi-presque) dort encore, tu as chopé ce petit livre qui traine depuis le mois de septembre sur ton étagère bancale. Tu sais celle qui ressemble plus à une tour de Pise qu’à une simple planche de bois installée entre deux montants. Donc tu as chopé ce livre (revenons en aux faits, rien qu’aux faits). Couverture grise,... [Lire la suite]
23 octobre 2017

Anne-Sophie Monglon "Une fille, aux bois dormant"

  « Il y a ce conte qu’on connait le plus souvent dans ses versions édulcorées, celles de Charles Perrault ou des Grimm, qui nous disent que c’est le prince charmant qui réveille BBD. Les plus anciens récits racontent une toute autre histoire. Quand le prince, ayant fendu la forêt, arrive dans la chambre de BBD endormie, il la trouve fort jolie et cherche à la réveiller. N’y parvenant pas, il couche avec elle. Cela ne la ranime pas davantage. Pas plus que la mise au monde de son enfant neuf mois plus tard. C’est des... [Lire la suite]
22 octobre 2017

Charles Baudelaire - Mathilde Magnan "L'albatros"

    Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipagePrennent des albatros, vastes oiseaux des mers,Qui suivent, indolents compagnons de voyage,Le navire glissant sur les gouffres amers.  A peine les ont-ils déposés sur les planches,Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,Laissent piteusement leurs grandes ailes blanchesComme des avirons traîner à côté d'eux.  Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !L'un agace son bec avec un brûle-gueule,L'autre... [Lire la suite]

18 octobre 2017

Cécile Bidault "L'écorce des choses"

Lorsque j’ai découvert cette bande dessinée chez Stéph et son bar à bd, j’ai tout suite succombé sur non pas l’histoire mais l’atmosphère que l’on pouvait ressentir, la poésie évoquée, cet ensemble de petites choses qu’on ne sait pas dire, exprimer mais qui s’entend, se ressent, se mélange et forme un langage qui nous est propre, une rêverie, un monde imaginaire, une émotion qui donne une justesse et présence à ce que l’on n’entend pas. Oui, il y avait ces mots, cette poésie que je devinais au-delà de ce que cette diablesse de... [Lire la suite]
17 octobre 2017

Christian Bobin " Un bruit de balançoire"

  « Mademoiselle, Je n’ai hélas ! rien d’autre à vous offrir, pour votre enquête sur le voyage, que la vision d’un enfant de quatre ans accroupi devant l’explosion lente et silencieuse d’un pissenlit. Je n’ai pas fait un seul pas depuis l’enfance. Les féeries m’ont empêché d’aller plus loin. Ma rue natale s’appelait rue du 4-septembre. Je suis resté là, à cette enseigne. Chaque jour contient tous les jours. Les milliards de papillons de la grande histoire venaient battre des ailes dans cette rue banale – comme ils... [Lire la suite]
10 octobre 2017

Matteo Righetto "Ouvre les yeux"

  « Les montagnes sont toujours généreuses. Parce qu’elles offrent des aubes et des couchers de soleil uniques, des moments enchanteurs, des silences éternels et des bruits qui appartiennent à d’autres mondes que le nôtre ; mais également des moments de peur et de danger, de fragilité et de désespoir. » Comment parler d’un livre qui n’est que silence, lumière, beauté absolue. Comment en parler lorsque l’on sait que ce qui sera écrit ne sera pas à la hauteur du roman. Mais bon sang quel sublime et magnifique... [Lire la suite]
06 octobre 2017

Emmanuelle Favier "Le courage qu'il faut aux rivières"

  « Derrière son obstination à suivre une trajectoire méridionale se dissimulait ce à quoi elle aspirait depuis l’enfance : rejoindre la capitale. Elle rêvait de découvrir ce monde que sa mère lui avait toujours dépeint comme menaçant, voire diabolique. Sans se représenter clairement ce qu’étaient la vie citadine et la modernité, elle aspirait à s’extraire du monde archaïque où s’était engluée sa jeunesse de cauchemar. Elle avait toujours douté de la sagesse du droit coutumier, sans avoir les arguments pour la... [Lire la suite]