08 juillet 2017

L'été jaune carré - Madeline Roth "Je veux tout"

Il est presque trois heures du matin. Il faudrait qu'ils dorment. Elle sort sur le balcon, le corps nu. Elle fume. Elle a froid mais elle reste là, la peau blanche dans la nuit noire.  Il lui a dit « tu veux tout » et elle a fait ce qu'elle fait quand elle se demande si elle aura les mots : elle a souri, elle a laissé passer du temps, elle a regardé ses yeux à lui et elle a baissé les siens, et maintenant c'est le lendemain, il a quitté son lit, il a quitté la chambre, et elle voudrait lui dire.Il y a un enfant dans... [Lire la suite]

06 juillet 2017

" Graines de sable " Sybille Delacroix

C’est le retour des vacances. Les tongs encore aux pieds, le sac sur le dos et Lapin encore dans la main, Ulysse a encore un peu d’eau dans les yeux et sa sœur, des vagues à l’âme.  C’est que c’est dur cette première journée, c’est dur d’accepter la fin des vacances. Le retour à la maison.Le lézard qui sommeillait sur l’escalier, s’en va se cacher à l’approche des enfants qui reviennent. Sur l’herbe, le seau, les claquettes et l’arrosoir sont posés à côté du sac de plage. Dans les chaussures, les dernières graines de sable se... [Lire la suite]
05 juillet 2017

L'été jaune carré - Dephine Bertholon " Des ombres "

Ceci est l’histoire vraie d’une photo disparue.   Une photo à l’intérieur d’un téléphone portable, tombé - assez piteusement, je l’avoue - dans les toilettes immenses d’un salon du livre. (Oui, c’est très compliqué, les toilettes, dans les salons du livre)  Un cliché pris, hors saison, depuis la terrasse du Sub, sur le port de Saint-Tropez ; un bar d’hôtel, caché et en hauteur, doté d’un minuscule balcon où trois tables se battent en duel - et pour lesquelles chacun se bat car le soleil, phénoménal, s’y couche sur... [Lire la suite]
03 juillet 2017

" La cucina d'Ines " Philippe Fusaro

  « Mon année avec Inès se résume à cette complicité immédiate, jamais envahissante, à des plats cuisinés ensemble ou à ces portes ouvertes sur un miracle offert dans une assiette, à nos confidences et à nos fous rires, aux rituels parce qu’il y eut Natale et la Befana dans le même élan, la Semaine sainte et ses processions de femmes en noir, les têtes couvertes d’un voile en dentelle, qui pleuraient la mort du Christ juste avant la Pasqua, il y eut San Giuseppe, San Nicolà di Bari, et chaque fois mille choses à manger... [Lire la suite]
01 juillet 2017

L'été jaune carré

Comme promis le bel été va encore avoir lieu cette année chez le petit carré jaune. Et comme en 2015 et 2016, le cœur va s’emballer, la peau frissonnée, en partager vos créations à deux ou quatre mains .  Il va être beau, oui, cet été. Il va être doux, rieur, interrogatif, dérangeant, dansant, amusant, enfantin, poétique, aérien. Il va être chaud, très chaud, un poil frisquet aussi. Il va être allongé sur une serviette de plage, alangui à une terrasse de café, marchant sur des sentiers escarpés, vadrouilleurs à... [Lire la suite]
29 juin 2017

Amegraphique " L'été - liberté des corps et des pieds"

L’été : le temps d’une pause comme le printemps est le temps des cerises. Le temps où parasol, crème solaire, lunettes fumées, serviettes de bain et pieds dénudés finissent leur journée sur le sable chaud. Cette période où les pataugas, les chaussures et sac de marche retrouvent enfin l’air, l’oxygène, l’odeur des sentiers.   L’été : L’odeur des grillades, les apéritifs envahissent les tables. Les familles et amis se retrouvent autour des verres. Tchin. Les rires fusent, les corps se relâchent,... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juin 2017

" Louis parmi les spectres " Fanny Britt - Isabelle Arsenault

« Je ne savais pas que l’amour c’est comme une roche qui nous explose le cœur, qui fait mal autant qu’il fait vivre, et qu’il donne envie de fuir en même temps qu’il nous empêche de le faire. Ce que je savais c’est que la plupart du temps, ça finit mal. »   Il y a des bandes dessinées comme il y a des romans : impossible à chroniquer, impossible d’en parler.« Louis parmi les spectres »… J’en suis rendue à une énième lecture, à mon énième essai. Et depuis ma toute première ouverture de ce roman graphique... [Lire la suite]
27 juin 2017

" Le chat blanc et le moine " J.E. Bogart et S Smith

« Moi le moine qui étudie, je partage mon logis avec Pagur, mon chat blanc. A la lueur d’une chandelle jusque tard dans la nuit, nous vaquons chacun à nos occupations. »  Au fin fond des collines, quelque part au milieu de nul part, on dit même que ce lieu serait une île, l’ile de Reichenau ou peut être est-ce d’un autre endroit, en Irlande ou au fin fond d’une contrée lointaine, vit un moine, reclus de tous bruits et civilisations. Simple copiste à la recherche de pensées qui pourrait trouver des lecteurs, il espère... [Lire la suite]
25 juin 2017

Dimanche en poésie "Quand bien même" Isabelle Bonat-Luciani

  D’Isabelle Bonat-Luciani, je ne connaissais rien. Tout juste un nom que je suivais sur les réseaux sociaux et une écriture découverte sur Terre à Ciel, le site de référence en matière de poésies de Cécile Guivarch, ma grande prêtresse, celle qui me met des pépites dans les mains. Terre à ciel, une vraie banque à haute valeurs bénéfique où la poésie se multiplie comme des petits pains, où l’art se développe, s’annonce sans bruit ni trompette mais avec une vraie richesse humaine. En quelque sorte, ma librairie poétique... [Lire la suite]
23 juin 2017

" Minuit en mon silence " Pierre Cendors

  « Je murmure des mots nocturnes. Peu à peu, je me rapproche de vous à voix basse. Et parce que la parole ne peut aller beaucoup plus loin, j’écris ce silence qui ira seul ouvrir le chemin. Nul chemin qui n’indique ce chemin. Il faut se porter à sa rencontre, endurer jusqu’au bout le fardeau d’une promesse sans repos. Vous avez aggravé la mienne, arraché les voiles qui estompaient sa noire radiance. Comment vous dire cette voix nue sombrée continuellement sous ma peau ? J’écoute son appel décroître, puis reprendre,... [Lire la suite]