27 août 2018

Caroline Lamarche " le rêve de la secrétaire"

  « Cette nuit, je ne dors pas. Je descends à la cuisine et je mange. Beaucoup. Ça ne m’arrive pas très souvent, mais quand je le fais, je pense toujours à notre gouvernante, celle que mes frères et moi nommions Mademoiselle quand nous étions enfants. Elle était mince et jolie et nous apprenait à dessiner. Maintenant elle ressemble à une boule, son mari est alcoolique, elle refuse de le quitter et son vrai nom est Yvonne. »  La nuit est là, sombre et pluvieuse comme peut l’être l’obscurité lorsqu’elle nous... [Lire la suite]

24 août 2018

Pascal Manoukian "Le paradoxe d'Anderson"

  « Aujourd’hui la France y est presque. Une grande partie des infirmières, des professeurs, des artisans, des médecins a déjà les pieds dans l’eau. Plus personne ne se sent au sec. Chacun tremble de devoir renoncer à sa manière de vivre, d’être obligé de sacrifier la scolarité d’un enfant sur deux, de ne plus pouvoir s’occuper dignement de ses parents. La marée monte, inexorablement, inondant les classes moyennes. Les familles réclament désespérément les secours. Elles espèrent des bouées et on leur jette des modes... [Lire la suite]
20 août 2018

Loulou Robert - Sujet inconnu

  « Des jours en vrac. Ils comptent. Ils marquent. Ils frappent. Ils blessent. Ils renforcent. Ils s’entrechoquent. Des chiffres. Des litres. Des kilogrammes. Des kilomètres. On compte. On décompte. Tic-tac. Le chrono avance. Il ne s’arrêtera jamais. Tic-tac. Même le jour où c’est terminé, il continue sa route. Pour les chiffres, il n’y en a qu’une.J’aurai pu être comptable. Des plus et des moins. Un résultat. C’est clair et simple. Pas droit à l’erreur. Cocher. Vérifier. Taper sur des touches. Revérifier. Tout est rangé.... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 août 2018

Claudine Galea - Le corps plein d'un rêve

  « … c’était fini,  Patti ne me quitterai plus, je ne le savais pas et j’allais tout faire pour qu’elle ne me quitte pas, mais je l’avais, greffée dans le cœur sous la peau, la voix de Patti. Lorsque Redondo beach est arrivé, j’ai cru que ça allait être gai, et puis j’ai eu envie de pleurer, quelque chose d’autre encore était passé de Patti à moi et c’est ça que j’allais essayer de virer, elle m’avait fichu la nostalgie et les larmes plutôt que la rage et le cri, voilà pourquoi la fille sans voix, n’est pas devenue... [Lire la suite]
05 août 2018

Marcus Malte Cyrille Derouineau "Mortes saisons"

 « La plage est livrée à elle-même. Les établissements sont vides, dedans, dehors, terrasses désertes, cannisses arrachées. Le sable et les algues envahissent les planches. Quel fléau ? on se demande. Quelle menace, quelle dévastation annoncée a poussé la population à fuir ? Quel danger imminent a pu conduire à pareille exode ? Rien de tout cela. Rien d’autre que l’hiver. La météo. Le calendrier. Une histoire de congés payés. Il en faut si peu, parfois. […] Nul ne se dore au soleil de février sinon peut-être... [Lire la suite]
13 juillet 2018

Camille Benyamina - Véro Cuzot "les petites distances"

  Il y a ces bandes dessinés, ces romans, ces lectures qui vous cueillent vous prennent par la main et vous embarquent dans leurs histoires, leurs écrits, vous propulsent dans une dimension autre que celle dans laquelle vous végétez. Des lectures qui relatent si bien ce monde actuel, une transparence et solitude des êtres, ces personnes attachantes mais qui d’un coup de vent, un coup de rien, un coup ailleurs, disparaissent, deviennent des fantômes, le zapping des relations, la vitesse d'un monde qui bouge..   Comme dans... [Lire la suite]

05 juillet 2018

Christian Demilly Vincent Mahé " Pour toujours "

Certains lectures sont des rendez vous, des rencontres qui s’opèrent sans que l’on sache le pourquoi, sans comprendre ce qu’il vient de s’opérer sauf peut-être que cette lecture a déclenché un quelque chose de doux, tendre, réconciliateur dans ces moments où l’on doute, se questionne, recherche le pourquoi du « pour toujours », du comment « du jamais ». Il y a des lectures dont on aimerait parler, écrire des mots, des lignes et des lettres, des fleuves de pages mais qui par leur justesse, leurs pudiques et... [Lire la suite]
04 juillet 2018

Zidrou - Lafevre "Les beaux étés - Le repos du guerrier"

  « Il est libre Max, il est libre Max…… »   Que seront  nos étés sans la famille Faldérault, sans notre smala belge préférée ? Que seront nos vacances sans les leurs, sans cette tendresse qui émanent, sans leur douce dinguerie, leurs riantes mésaventures aventures, sans Miss Esterel toute rutilante de rouge vitaminé. Que seront nos petits moments de bonheurs hilares sans les beaux étés ?Rien. C’est que cette famille, on l’aime et pas qu’un peu. Elle a cette douce image de notre enfance, ces relents de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juillet 2018

Simone Veil " L'immortelle"

    « Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs. Si j'interviens aujourd'hui à cette tribune, Ministre de la santé, femme et non parlementaire, pour proposer aux élus de la nation, une profonde modification de la législation sur l'avortement. Croyez bien que c'est avec un profond sentiment d'humilité devant la difficulté du problème, comme devant l'ampleur des résonances qu'il suscite au plus intime de chacun des français et des françaises et en pleine conscience de la gravité des responsabilités que nous allons... [Lire la suite]
27 juin 2018

Sybilline Capucine Jérôme d'Aviau "Rat et les animaux moches"

«  Son sac de miettes sur le dos, des aventures plein la tête, de ville en ville, il marche joyeusement. Mais c’est plus difficile que prévu. Les chats le chassent, les gens le caillassent. Tout le monde le trouve dégoutant, l’accuse de maladies, du mauvais temps. Rat essaye de rendre service, il mange des miettes de thon, des miettes de morue, des miettes de rien. Il fait le ménage sous les meubles, débouche les canalisations, taille un peu le gazon. Mais rien n’y fait. Les gens ne sont pas contents. »  Au pied des... [Lire la suite]