10 décembre 2018

Lolita Séchan - L'échappée de Bartok Biloba

« Il était une fois une famille taupe tout à fait comme les autres, on les appelait les Biloba. Ils vivaient dans le creux d’un arbre en été. Il y avait deux sœurs, Esther et Daria. Il y avait une maman et un papa. Elle était comme ça, cette famille là.Aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire de Bartock, le plus petit des Biloba. »  Bartok Biloba, toute petite taupe  la bouille noire et blanche n’a qu’une seule et unique envie, partir à l’aventure, s’engager au-delà des chemins connus, pénétrer dans la forêt... [Lire la suite]

05 juillet 2018

Christian Demilly Vincent Mahé " Pour toujours "

Certains lectures sont des rendez vous, des rencontres qui s’opèrent sans que l’on sache le pourquoi, sans comprendre ce qu’il vient de s’opérer sauf peut-être que cette lecture a déclenché un quelque chose de doux, tendre, réconciliateur dans ces moments où l’on doute, se questionne, recherche le pourquoi du « pour toujours », du comment « du jamais ». Il y a des lectures dont on aimerait parler, écrire des mots, des lignes et des lettres, des fleuves de pages mais qui par leur justesse, leurs pudiques et... [Lire la suite]
15 janvier 2017

" Frapper le sol - Tatsumi Hijikata sur la voie du Butô " Céline Wagner

  Comment vous parler de ce roman graphique ? Comment vous faire découvrir ce qu’est le butô quand moi-même je ne connaissais ni le terme, ni l’influence qu’a eu celui qu’il a inventé cette danse contemporaine, moderne sur les générations actuelles ?.   Le Butô est donc une danse japonaise consistant à frapper le sol, à se mettre à nu, exerçant sur son corps et son esprit une controverse impitoyable. Elle fut initiée à la fin des années 1950 par celui qui en est le maitre incontesté et absolu : Tatsumi Hujikata... [Lire la suite]
20 juin 2014

" Pas assez pour être une femme " Jeanne BENAMEUR

  « Le jour où j'ai écrit ce rêve, j'ai fait un pas de plus, sans le savoir. Le cauchemar était là, écrit. Je pouvais le lire. Et même si je tremblais à nouveau de le lire, c'était moi qui l'avais écrit. J'avais pensé chaque mot et d'avoir fait cela, je me sentais entière, à nouveau. J'existai. Et c'était moi qui me donnais l'existence. Personne ne pouvait m'en empêcher. J'étais vivante. Cette puissance de l'écriture, je l'ai éprouvée. Rien ne me ferait plus jamais lâcher.J'avais touché la liberté la plus profonde. Celle qui allait... [Lire la suite]