27 octobre 2017

Chamblain-Nalin "Journal d'un enfant de lune"

  « Edith Piaf chantait « La vie en rose ». Elle n’a pas la moindre idée de ce que ça fait de réellement voir la vie en rose à cause de ce foutu masque. Ne pas pouvoir admirer le ciel bleu. Ne pas savoir la couleur des yeux de la jolie fille qui traverse la rue. Et déguiser le regard écœuré  et distant des passants derrière cette couleur si « chaleureuse » ».   Dans le clair-obscur d’une journée ensoleillée de plein été, sous les arbres et l’herbe jaunie, la famille de Morgane emménage... [Lire la suite]