01 février 2016

"Aphorisme de nos rêves" - atelier d'écriture

«Il semble généralement que l’hiver ne finira jamais, qu’on est définitivement cerné par l’humidité glacée, engoncé dans des épaisseurs de laine, voué aux nuits interminables, aux journées trop courtes, à une pénible et fatale frilosité du corps et de l’âme. »   Marcher en plein mois de janvier, la pluie ruisselant sur les cheveux, le vent soufflant comme une tempête dans les têtes. Marcher à se croire au milieu d’un safari cloaque, résidu de salissures,  tourbe de détritus. Marcher pour espérer croiser un bout de... [Lire la suite]